22 mars 2015

Parité bien ordonnée...

3175 - "... Commence par soi-même !"

Je suis pour la parité. En tout.

Y compris dans ces abandons qui nous fascinent ici sur ce blog.

Être à l'autre, obéir, faire obéir, soumettre, lâcher prise... Recto-verso ? Mais choisis donc ton camp, camarade.

En fait c'est la découverte de ces deux images unisexes à quelques jours d'intervalle qui m'a donné l'idée de ce petit post switch. Et la mise en parallèle masculin-féminin de cette posture d'abandon et d'offrande (à la main, aux doigts, au sexe, au regard...) envers celui ou celle qui tient la badine.

Ou la laisse.

Ou les deux...

Au passage on notera ici un second fantasme très en vogue, à savoir un des deux habillé et l'autre à poil ! Un grand classique qui plaît beaucoup, à vous lire, mesdames.

Je n'ai jamais caché ici que ça m'est arrivé d'être de l'autre côté, même si c'est bien rare et dépend évidemment avant tout de la personnalité de celle qui me dirige(rait), suffisamment "forte" pour m'en imposer et se révéler adversaire coriace à respecter dans un jeu plus que trouble.

S'y abandonner avec délices, alors. Mais il se trouve que 90% de mes rencontres et de mes envies inclinent vers l'autre aspect, plus dominant celui-là, de ma libido fessophile.

Alors on danse ? Quel est votre avis là-dessus ? J'ai le sentiment que pour beaucoup de lectrices, les rôles sont établis (dominante ou soumise, mais pas les deux !) et qu'elles ne veulent pas en changer, ne se voyant pas passer d'un trouble à l'autre. En tout cas, pas avec le même homme, ça c'est assez clair quand on pose la question.

Une jeune femme qui aimait à recevoir la fessée m'a confié un jour qu'elle adorerait la donner à son tour à un garçon (et à une fille, mais c'est une autre histoire) si ce n'est qu'elle ne se voyait pas intervertir le casting entre nous. Qu'elle préférerait de loin fesser un homme qui ne soit pas AUSSI celui qui la lui donne, incapable en fait de percevoir ce dernier autrement que comme son "maitre"...

Est-ce vrai pour vous ? Racontez !

7 commentaires:

  1. Les rôles sont établis ? ... je n'en suis pas si sûre. J'ai parfois l'impression que le switch pourrait avoir lieu sur un regard, une allusion, un reproche que je lui ferais ...

    Sûrement tentera t il de jauger ma détermination, mais l'occasion sera trop belle pour lui et face à la noirceur de ma prunelle, il capitulera bon gré, mal gré ...

    Mais autant l'idée m'a parfois caressée d'infliger à mon partenaire dominant le cuisant supplice de la fessée (et qu'on se le dise, j'aime la badine et la cravache ;)), comme un échange de bon procédé et une alternative à nos jeux habituels, autant je n'imagine pas tenir ce rôle trop souvent, ni avec des partenaires spankee. C'est de gagner un combat qui m’intéresse, pas la guerre !

    Et puis je suis certaine qu'il aura à coeur la fois suivante, de laver l'affront et de reprendre sa place plus exigeant que jamais ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @"Amie S": N'en doutez pas. (pour la conclusion) Mais à vous lire, ça donne envie de vous agacer, tiens, pour voir si vous tenez la route sur le coup ! Moi qui vous connais un peu je suis certain que vous avez les capacités. De là à m'y risquer, hein...

      Supprimer
  2. Attention Stan, on ne badine pas avec Sophie, je rêve de voir le résultat de vos fesses rougies par sa cravache, tiens.!
    Sophie, n'oubliez pas de prendre une photo et de la partager ici.
    =^.^=

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @CT: Oui, peut-être. mais pour l'instant dans le match SO vs ST, je mène 1 à 0...

      Supprimer
  3. La parité c'est la parité très cher, et là vous n'avez plus qu'à montrer votre séant dénudé à Dame Sophie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui sait ? Mais c'est quand même pas demain la veille*, hein... J'ai un standing et une réputation à tenir, moi, madame !



      (* après-demain ?)

      Supprimer
    2. Bonjour, "la parité", je ne me suis jamais posé la question, depuis toujours fessé par les filles, puis les femmes, cela me semble tellement naturel que je ne me suis jamais posé la question sur leur capacités, quand aux "rôles établis" j'ai toujours, et ce malgré les apparences, gardé la culotte même si je l'égare souvent...il m'est arrivé "d'inverser les rôles" je doit avouer que ce fût un plaisir et je sais que les femmes sont aussi émoustillées que nous en rougissant un postérieur, le plus dur, comme d'habitude, est de ne pas confondre jeux de fessée et soumission...

      Supprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS