13 avril 2015

Tes fesses tatouées !

3206 - "... Sont à moué !"

Un texte dans la boîte. Pour peu que ça me plaise et quand ça me cause, je passe évidemment ce que mes lectrices prennent la peine de rédiger... Comme ce qui suit ci-dessous:

L’encre de ses mains...

"Nous attendions son train, assis sur un banc. 

J’étais un peu songeuse... Avec ce foutu déplacement pour le boulot, on n’allait pas se voir pendant presque trois semaines pleines. 

- Au fait ? Tu veux que je te rapporte quoi de Londres ? 

 - Hein ? 

- Je rentre pile pour ton anniversaire... Tu as une envie particulière ? 

- À part une Birthday Spanking, je sais pas... M’emmener dans tes bagages? 

Voix dans le haut-parleur. "L’Eurostar n°9015 entre en gare, merci de vous éloigner du bord du quai !" 

Un dernier bisou, un petit coucou et il a disparu sa valise à la main derrière la vitre du train… 

Heureusement, il y avait les copines sur lesquelles je pouvais compter pour me changer les idées. Après huit jours à juste lui parler au téléphone, j’étais sur les nerfs et l’une des plus belles bêtises de ma vie se profilait à l’horizon. Une copine branchée voulait mon avis sur un truc et m’avait donné rendez-vous Métro Blanche. 

Finalement en arrivant devant la boutique j’ai été surprise de découvrir qu’il s’agissait... d’un salon de tatouage. 

On est entrées et elle a commencé à discuter avec l'un des tatoueurs, tandis que je matais les photos de leurs réalisations  sur les murs et dans leurs books. 

- Alors tu as trouvé ton motif ? 

- Oui et toi ? 

- Moi ? Tu rigoles. J’ai pas envie d’avoir un truc permanent sur la peau… Je change de coiffure comme de chemise...

- Non je ne plaisante pas, c’est ton cadeau d’anniversaire de la part de nous toutes ! 

- Vous êtes malades. Je peux pas, c’est pas mon truc. 

- Bonjour ! Je peux peut-être vous aider ? C’est votre premier tatouage ? Vous avez déjà une idée ? Il y a des choses très sympas. 

- Un motif tribal, ça t’irait trop bien ! 

- Peut-être...

- Venez par ici, je vais vous montrer des modèles. Il y en a des petits... Pour un premier, c’est bien. 

À force de regarder les modèles, de discuter avec le tatoueur super sympa, j’ai fini par me piquer au jeu et de trouver un motif aborigène je crois. 

- T’inquiète pas, ça fait pas si mal que ça et puis ça dépend OÙ tu le fais... 

- Oui, choisir le bon endroit est essentiel. Surtout si vous ne voulez pas qu’il soit trop visible, pour le boulot par exemple. 

- Ok ! Ça fait moins mal où ? 

- Il vaut mieux éviter les zones où la peau est fine et presque directe sur les os ! 

- Et donc vous me conseillez quoi ? 

- Disons que si vous ne voulez pas que tout le monde le voit, je dirais les fesses. C’est bien, car pas trop sensibles et... presque tout le temps recouvert. 

Et c’est là, alors que j’étais en train de me laisser tenter que tout à coup j’ai pensé à l’Homme. Il n’était pas fan des tatouages dans l’absolu, mais si en prime je choisissais une fesse, ça n’allait sans doute pas beaucoup lui plaire.

- À quoi tu penses ? 

Oups ! Que je ne peux pas tout te dire, surtout devant le tatoueur...

- À Tom. Il n’est pas fan des tatouages...

- Ce n’est pas son corps, c’est le tien ! 

- Tsss, on voit que tu es toujours célibataire...

- Et si vous lui faisiez un clin d’œil, un petit cœur... Il y a peut-être une série télé qui lui plait ? 

Là, j’ai dû faire une moue avec ma bouche, parce qu’ils ont éclaté de rire !

- Je vais réfléchir ok, je vais lui en parler aussi... Et...

- Ok, on revient demain ! 

- Minute papillon, j’ai dit que j’allais réfléchir avant ! 

Le soir, j’ai tenté d’avoir Tom sur son portable toute la soirée. En vain. Du coup je suis montée en pression. Genre, "pourquoi je lui demanderais son avis alors qu’il s’éclate à Londres et ne prend même pas la peine de me téléphoner"...

En me couchant, complètement énervée, j’ai décidé que j’allais faire ce tatouage et que la nuit me porterait conseil quant au motif. Il allait avoir une surprise. Et je savais déjà qu’il n’allait pas l’apprécier. J’étais presque sûre que la Birthday Spanking allait être plus sévère que prévue...

J’attendais sur le quai, anxieuse. Quand lui dire ? Envie de profiter de sa bonne humeur. 

Mais il fallait aussi que je lui en parle avant qu’il ne tombe devant le fait accompli...

Les retrouvailles furent agréables, on devait aller dîner chez des amis, rien ne pressait... J’avais envie de le sentir aimant et amant, et surtout pas fâché. Mais pourquoi suis-je aussi impulsive parfois ? 

Le repas est fort agréable même si un nuage plane au-dessus de ma tête... Il le remarque mais pense sans doute que c’est juste parce que j’ai hâte qu’on se retrouve tous les deux!

Il profite de notre passage à table pour me donner une claque. 

- Bon anniversaire, Babe ! 

Je laisse échapper un cri. "La bête est tendue", comme il aime me le dire quelquefois... Et je crois que c’est là qu’il comprend qu’il y a un truc qui ne tourne pas rond. Plus tard, dans la voiture, il tente de me faire parler:

- Ok, je t’ai manqué, mais je sens bien qu’il y a autre chose, c’est peut-être le moment de m’expliquer, non ? 

- J’ai envie de toi. 

- Mais encore. 

- Tu m’as trop manqué. On pourrait peut-être discuter après. 

Tout en parlant, je mets ma main gauche sur son pantalon. Dans le garage, il m’embrasse, m’enlace et remonte ma jupe. Vue l’heure, nous ne risquons pas d’être surpris. 

Il me prend là contre la voiture. Et même si je culpabilise un peu, je profite de cette sensation qui m’a manqué: trois semaines sans le sentir en moi... Et là, enfin, son sexe tant attendu, chaud et dur qui me projette sans ménagement contre l’aile de la voiture. C’est toujours grisant de le faire dans des endroits insolites, voire interdits...

Dans l’ascenseur, j’arrive enfin à prononcer les mots, même si ma bouche est sèche. 

- Je… J’ai… J’ai fait un truc qui ne va pas te plaire pendant ton séjour à Londres. 

- Ah ?

- Les filles m’ont fait un cadeau original. J’ai voulu t’en parler avant d’accepter mais ton portable était coupé ce soir-là... et...

Ma voix s’éteint sans pouvoir continuer. La porte de l’appartement se referme. L’heure de vérité a sonné. Time to face the music ! 

Je m’installe tout au fond du canapé, les jambes en tailleur et je lui explique toute l’histoire. Après un long silence, il s’assoit à côté de moi. 

- Montre ! 

J’hésite… 

- D’accord, alors pour avoir choisi de te faire tatouer et avoir gardé ça pour toi pendant au moins quinze jours,  je pense que tu seras d’accord avec moi pour la fessée que je vais te flanquer dans quelques instants...

Silence de ma part. Il m’attrape et me bascule en travers de ses genoux. Je ferme les yeux. Oui, cette fessée va être plus sévère qu’une fessée d’anniversaire. Et là, surprise, il relève ma jupe commence à baisser ma culotte. Mais au lieu d’entendre le bruit familier de la première claque et d’en sentir instantanément la chaleur irradiante, ma culotte est aussitôt remise en place !

- Non mais c’est pas vrai ! J’hallucine ! Non seulement tu te fais tatouer en sachant très bien ce que j’en pense, mais en plus tu as choisi de le faire sur ton cul ? 

- C’est l’endroit le plus caché et le moins douloureux… et 

- Pas caché du tatoueur en tous cas ! 

- Il s’en fiche le tatoueur, c’est son boulot. T’es pas jaloux de mon gynéco… 

- Tu es de mauvaise foi… et ça te vaudrait une bonne fessée si seulement tu étais encore fessable ! 

- Hein ? Qu’est-ce que tu veux dire ? 

- Ce que je veux dire, c’est pas mon trip les fesses tatouées. Je vais me coucher. 

- Mais… 

Et il me plante là, moi et mon petit cœur tatoué sur la fesse gauche. Je crois que j’ai vraiment merdé cette fois-ci. Là où je m’attendais à recevoir la fessée de ma vie donné par L’Homme de ma vie, je n’ai eu droit qu’à une colère froide et sourde. Bon, visiblement il est temps pour moi d’aller dans la salle de bain. Après quelques minutes, je me glisse nue, sous la couette, il tapote sa tablette sans me regarder. 

- Je suis désolée. Je n’aurais pas dû aller aussi loin. 

- Je ne suis pas d’humeur. 

- Ok. Compris. 

Après une minute allongée sur le ventre, je soupire et repousse la couette. Je sens alors son regard se poser sur moi, sur ce corps dénudé qu’il aime à caresser du regard quand je suis endormie. Ce corps qu’il aime à caresse de ses mains avec une envie palpable de m’embrocher sur son sexe tendu et excité. 

- Mais, qu’est-ce que ??? 

- Je voulais juste pimenter un peu nos retrouvailles. Tu m’as manqué mais le fait de ne pas pouvoir te joindre pour te parler du cadeau des filles, m’a fait péter les plombs… 

- C’était un faux ? 

- Oui évidemment que c’était un faux ! Je voulais me venger de ton absence et te faire réagir. Mais pas au point de me retrouver avec un dessin indélébile sur la peau. Les seules marques que je veux sur les fesses sont celles de tes mains ! 

- Tu vas vraiment loin quand tu t’y mets ! Sacrée nana, va ! 

Il glisse la tablette sous le lit. 

- Viens, un peu par-là que je te corrige comme tu le mérites. C’est vraiment la plus mauvaise blague que tu m’aies faite. 

- J’ai cru comprendre, oui ! Tu m’as planté dans le salon comme une conne...

Et enfin cette fois-ci je reçois bel et bien cette fessée aux multiples claques plus qu’appuyées et ponctuées de phrases:  

"Je vais t’apprendre à te payer ma tête." 

"Crois-moi, t’es pas prête à recommencer ce genre de blague." 

"Alors comme ça, tu voulais un dessin imprimé sur tes fesses ? Tu vas être servie !" 

"J'te promets que tu vas garder la trace de ma main gravée sur ton cul pendant plusieurs jours." 

Chose promise, chose due, j’ai effectivement ressenti les effets de sa fessée pendant plusieurs jours, d’autant que pendant une semaine, il a réactivé de sa paume chaque centimètre carré de ma peau rougie et brûlante..."
Texte © Cheyenne

13 commentaires:

  1. Amoureuse13/4/15 23:30

    Bien joué!
    Le coup du faux tatouage excellent!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Am': je vous sens tout à fait capable de ce genre de blague... Pour laquelle vous seriez d'ailleurs châtiée. Et rien que pour l’être d'ailleurs !

      Supprimer
  2. Amoureuse14/4/15 00:06

    Mes capacités dans ce domaine surpasse largement celles que je devrais mettre à profit ailleurs...

    Quant à être châtiée pour mes impertinences ou manque de discipline..il faudrait que je laisse rentrer un homme dans ma vie....fesseur de surccroit!

    J espère que cela n est pas rétroactif cette affaire! car il y a un sacré retard...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, j'espère que c'est à effet rétroactif au contraire en ce qui me concerne lol

      Supprimer
    2. Sourire.
      Oui....mais il faudrait du doigté pour me faire avouer.

      De toute façon la question ne se pose pas pour l instant. Ça laisse de l espace pour remplir le cahier des charges ;-)

      Supprimer
    3. Remplissez, remplissez. Pas dit que je ne revienne pas bientôt au bord de la mer, moi...

      Supprimer
  3. N'oubliez pas que je ne suis pas si loin que ça... Tout vient à point à qui sait attendre. J'attends...


    D'ailleurs, z'aviez pas un "travail" à faire, vous ? J'attends (2)...

    RépondreSupprimer
  4. Un travail à faire?
    Oui. Mais j ai toute la vie pour ça non?

    RépondreSupprimer
  5. Desdémone23/6/15 22:24

    Je trouve cette histoire super ! Vraiment originale et qui sort du sempiternel cliché de la fille qui attend sa fessée parcequ'elle a pas été sage, gna gna gna...

    La photo d'illustration est bien choisie aussi, elle a beaucoup contribué au fait que je me soit laissée prendre comme ce pauvre Monsieur.

    (Il faut dire que j'ai une réelle phobie des tatouages. J'ai même du mal a un regarder un.

    RépondreSupprimer
  6. Faut remercier Cheyenne qui a écrit l'histoire. moi on plus je n'aime pas du tout les tatouages... M'est arrivé d'en criser un, une fois, mais j'ai fait abstraction...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS