29 juin 2018

Quelques instants avant le thé !

3390 - "Vue imprenable !"

Ça faisait un petit moment que tu l'avais méritée. La fessée. Évidemment.

Des insolences habituelles, doublées d'une grosse colère. Un peu surprenante, de celles qui te submergent parfois, quand perdant tout contrôle, tu en deviens grossière... Rare. Mais inadmissible et inacceptable pour un couple pratiquant la DD, on est bien d'accord ? On allait enfin pouvoir régler quelques comptes. Qui comme on le sait, font les bons amis. Et les bons amants, aussi.

Il me fallait juste trouver un moment marquant, pour sanctionner les faits. Que ça lui serve momentanément de leçon. Avant une autre fois... Forcément.

J'ai choisi le jour du pantalon blanc. La voir venir debout à mes côtés, imprudemment apprêtée et maquillée pour sortir regarder ce que je dessine sur ma tablette graphique me donne des envies. Sans la regarder et tout en continuant de bosser, je lui caresse les cuisses, en remontant sur les fesses, machinalement, comme je le fais souvent. Elle sourit, sans se douter encore. Puis pince ses lèvres soudain et comprend, à mon insistance et à mes mains posées sur elle...

C'est maintenant ? C'est maintenant !

Un côté virginal excitant que cette illusoire protection un peu trop serrée. La voilà troussée et retroussée comme une peau de lapin, à deux mains, malgré quelques protestations vite étouffées dans l’œuf.

Courbée et maintenue en position sur mes genoux, avec mon bras entourant fermement sa taille, elle n'ignore pas que c'est inéluctable, sa croupe palpite pendant que je descends en prenant mon temps la jolie petite culotte Lise Charmel, blanche, elle aussi.

C'est qu'elle sait ce qu'elle mérite et n'ignore pas qu'elle a été trop loin. Sanction !

“Mais mon chéri, je dois sortir...“ tente-t-elle dans un ultime sursaut de désespoir.

Oh mais je sais, Darling. Ce n'est pas grave, rien ne t'interdit d'aller retrouver tes amies pour le thé à Paris vers 17 heures, comme prévu, tradition british oblige. Mais ce sera avec les fesses cramoisies et brûlantes, marquées de la correction bien méritée qui t'attendait, depuis un moment !

Et le moment, justement, me paraît bien choisi, non ?

Juste le jour où tu as organisé ce “girly“ rendez-vous entre copines.

Je suis à peu près certain que tu n'auras pas réellement l'audace, même pendant ce moment purement “entre filles“... de leur expliquer la vraie raison pour laquelle tu te tortilles discrètement sur ton siège avec une grimace gênée, quand tu seras gentiment et fort bourgeoisement assise entre elles au moment de votre tea time au Meurice !...

4 commentaires:

  1. Magnifique ... Tout simplement.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime ce moment de l'après, où l'on peut encore être avec Lui sans qu'Il soit là, parce qu'on l'a dans la peau. Et ressentir secrètement sa présence au plus intime, tout en faisant semblant d'être entièrement à autre chose...
    Spanky Brewster

    RépondreSupprimer
  3. PS: essayez quand même de mettre votre pseudo dans le champ «nom/url», on n’est pas forcé de mettre un url. Et ça évite ce «anonymous» qui apparaît en une de vos commentaires..

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS