30 octobre 2007

"Hou la menteuse, elle est amoureuse..."

406 - Jean-Pierre Gibrat est un auteur de BD classique, qui sait très joliment dessiner les femmes.

Ce n'est pas donné à tout le monde de restituer sur le papier la sensibilité féminine, pourtant ses héroïnes sont si réussies qu'on les croiraient vivantes.

Il les anime à travers des histoires qui furent de gros succès en librairie, des albums en "couleurs directes" à l'aquarelle. dont je vous recommande chaudement la lecture, qu'il s'agisse du "Sursis" ou encore du "Vol du corbeau", deux dyptiques se passant sous l'Occupation...

Mais Gibrat a aussi une facette érotique, démontrée dans un autre album moins célèbre celui-là, qu'il dessina en 1995 sur un scénario de Francis Leroi, cinéaste bien connu du X français, dont j'ai déjà un peu parlé, en évoquant son intéressant livre de souvenirs...

Pinocchia s'inspire très librement du conte de Collodi que les auteurs détournent allégrement en mettant en scène une demoiselle gironde, au lieu d'un petit garçon...

Cette fois le vieux Gepetto s’y nomme Galipetto et ce sculpteur pervers décide de se fabriquer une poupée en bois aux formes féminines et aux courbes rondes, une pin-up sexy qu’il appelle Pinocchia !

Comme dans le conte à la recherche de son "père", la belle Pinocchia va découvrir que les hommes sont hypnotisés, obsédés par ce corps voluptueux qui change étonnamment dès qu’elle dit un mensonge…

Car en effet, l'héroïne voit sa poitrine gonfler de manière démesurée chaque fois qu'elle ment !

Remède simple à ce curieux phénomène inattendu, (et bien plus marrant que le nez qui s'allonge du pantin original) pour voir disparaître ces nichons "lolo-ferraresques" il suffit tout "simplement" de lui administrer sur le champ une bonne fessée cul nu pour que les deux énormes seins de la belle reprennent alors une taille "acceptable". Un bon 95 C quand même...

Ce dont ne se privent évidemment pas les nombreux mâles qu'elle croise au cours de son périple, fallait quand même y penser.

À découvrir...

6 commentaires:

  1. Je connais cet auteur j'aime bien ! Excellent article Stan !

    RépondreSupprimer
  2. Je trouve les dessins très beaux malgré l'idée farfelue des seins qui gonflent(quoique...); les 'images' sur la plage sont très fantasmagoriques.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour
    Je viens de découvrir ton blog que je dévore. Il est excellent. Je m'en vais de ce pas ajouter les aventures de Galipetto à ma collection!!! Bonne continuation

    RépondreSupprimer
  4. Pinocchia. Le nez s'allonge chez le pantin menteur, mais là ?

    RépondreSupprimer
  5. Là c'est les seins...
    Les seins c'est bien, les fesses c'est mieux!

    En même temps, j'imagine..., pendant que la fessée est administré, les fesses qui dégonflent...hmmm, non, vaudrait mieux que les fesses diminuent en cas de mensonge et gonflent sous la fessée … En plus, comme ça, le jeans tombe tout seul...très pratique !

    RépondreSupprimer
  6. C'est une vision très "Tex Avery", je trouve. Marrant, je préfère un changement de teinte (virant vers le garance) à un changement de taille, au fond...

    Même si je ne suis pas un affolé du gros nichon, par ailleurs. Mais c'est une autre histoire, qui n'a pas grande importance ici, hein.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS