12 octobre 2008

Réviser ses gammes !

745 - La leçon de piano, c'est un vrai classique dans la littérature érotique et les histoires de fessées...

En général, d'ailleurs les professeurs sont des femmes.

Sévères.

Je comprends mieux pourquoi je n'ai pas été au-delà des premières mesures de la célèbre Méthode Rose (pourtant quel beau titre pour un amateur d'éducation anglaise...) en regardant ce joli dessin vu sur Cornertime.

Un professeur implacable qui n'admet pas la moindre fausse note au cours des gammes qu'il enseigne, une demoiselle contrite à la jupe épinglée et aux fesses déjà marquées !

... Ainsi d'ailleurs que les cuisses dodues de la pauvre fille en travers desquelles on distingue deux belles zébrures.

La fille est debout en culotte, visiblement elle n'a pas révisé et l'air embarrassé, évite de s'asseoir sur le coussin cramoisi, couleur prédestinée de la banquette.

À la voir ainsi se tortiller, on sent bien que l'heure de cours n'est pas terminée encore...

Dessin
© Alan Bell

5 commentaires:

  1. J'ai été pendant de longues années au conservatoire et à chaque mauvaises positions de doigts sur le manche me valait un coup avec son propre archet ... Pas bien fort mais à la longue aie tout de même. Je ne révisais pas beaucoup non plus. )
    Et ça ne s'est d'ailleurs pas vraiment bien finit entre nous après plusieurs années de "crises" prof/élève, j'ai réussis un concours et je n'ai plus jamais retouché à un violon.

    Peut être que j'aurais du faire du piano ... Les "coups" aurait été ailleurs qui sait ? ;)

    RépondreSupprimer
  2. Souvenirs... J'aime bien les anecdotes personnelles sur les rapports de force rencontrés au cours de la vie par les lecteurs et lectrices.

    Comme Rose, n'hésitez pas à faire partager vos souvenirs...

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai pas de souvenirs de cet ordre; mais cela m'a évoqué une série (photographies) faite par Gabriele Basilico, un architecte [déchu en photographe :-)] qui a fait une série sur la relation corps-objet.
    Il a fait s'assoir des culs féminins sur des chaises (classiques du design) et le résultat des marques en négatif était assez éloquent.
    Ce sont des effets ‘sur peau’ qui ont été repris régulièrement par d’autres.

    RépondreSupprimer
  4. Ah les cours de piano....En fait on travaille beaucoup sur les "sens" et il y a beaucoup d'exigence dans ce métier...(sourires)...je dis "on" parce que je crois être au courant de certaines choses...
    Je n'ai jamais vécu cette forme de pédagogie mais je suis certaine que si çà l'avait été, j'aurais mieux compris l'importance du langage du corps et moins cérébralisé mes ressentis....

    RépondreSupprimer
  5. Alan Bell, donc. Deveril semble un nom plus générique...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS