31 mars 2009

Dame du Lac...

939 - Il en rigolait, parfois. Gimmick entre eux quand le soir Elle lui demandait de bien vouloir rappeler, plus tard. Après...

Elle passe sa vie dans son bain.

L'eau l'apaise. À peine rentrée du travail, madame se met nue et file dans sa baignoire se ressourcer au moins une heure dans la mousse, remettant de l'eau chaude au fur et à mesure pour prolonger l'instant, les yeux clos.

Évacuer le bruit de sa journée, ce bourdonnement permanent et le rythme d'un boulot prenant où Elle s'investit pleinement dès le matin très tôt.

De toute façon, Elle ne sait rien faire en demi-teinte...

Alors ce rituel du soir est sa façon de recharger ses batteries, de pouvoir penser à autre chose en laissant son esprit vagabonder avec parfois un sourire qui s'égare sur ses lèvres, tandis qu'Elle conserve les yeux fermés, plongée dans la mousse et l'eau chaude de ce bain salvateur. Et rêve...

De lui, un peu... Son démon choisi. Et ses doigts s'égarent.

La jeune femme brune revoit des images interdites, des troubles inavouables qui l'ont étonnée, un jusqu'au-boutisme sensuel et un abandon non-contrôlé de femelle dont Elle, l'orgueilleuse féministe convaincue, ne se serait pas crue capable quelques mois plus tôt face à un homme.

Des fessées "magistrales" comme on en donne à une insupportable pour mieux la dompter et l'apaiser, une sensualité exacerbée, des plaisirs troubles partagés...

Et surtout, pour Elle la méfiante échaudée, la secrète qui d'ordinaire contrôle tout, une confiance totale accordée à celui qu'Elle a laissé l'approcher au plus près de ses Enfers...

Sa bouche, sa chatte, son cul. Des mots balbutiés puis hurlés.

Aucun de ses hommes d'avant n'avait à ce point révélé sa part animale. Qui d'autre que Lui aurait pu lui passer une laisse et un collier, qu'Elle appela un temps de ses vœux autour de son cou gracile ? La confiance. Totale...

Il lui a pris la main un jour d'hiver. Sans jamais la lâcher. Main qui s'est ouverte doucement, laissant filer désirs à présent assouvis et folle tendresse irraisonnée comme du sable entre les doigts...

Pour un temps. Pour tout le temps ?

Au fil des jours...

... Au gré du vent.

7 commentaires:

  1. Pour tout le temps ?

    Elle seule a la réponse à ta question et encore c'est pas sûr...

    Il est plein d'émotions et de tendresse ton post. Ca fait du bien de te relire, même si tu sembles mélancolique.

    RépondreSupprimer
  2. "et encore c'est pas sûr"... Ben oui. Mais si tout ça est rêvé, hein, ce n'est que du vent ou du sable qui file entre les doigts, comme toujours.

    Et puis tendresse et émotion font partie de moi avec les gens que j'aime. Autant je peux être incisif et cassant avec ceux que je n'aime pas et qui me le rendent bien, autant je ne suis qu'un océan (enfin une mare...) de tendresse en vrai... Stan in live.

    Alive too.

    Ce qui n'empêche en rien les fessées magistrales pas "pour de faux" et les désirs interdits à franchir... Virtuels, ou réels.

    RépondreSupprimer
  3. Amoureuse31/3/09 20:38

    "Des mots balbutiés, puis hurlés"
    "La confiance totale".

    J' aime autant ce texte là que la réponse faite à Céline.

    D'un élan toujours égal entre douceur et fermeté...de "l'Océan de tendresse" à la "fessée magistrale".

    Frissons qui parcourent l'échine. Encore. J'aime vous lire.

    RépondreSupprimer
  4. Quel joli récit, tendre, doux, chaud comme un bon bain. Mais bouleversant aussi ! J'en suis toute émue ! Et quelles jolies fesses !

    RépondreSupprimer
  5. Je suis content que ça vous plaise, les filles. Il y a pas mal de vibrations, d'émotions, de ressentis et de souvenirs qui se bousculent... J'ai repris le blog parce que je ne veux plus m'en passer et que j'aime les partager avec des gens qui comprennent.

    @ Am: merci de ces compliments. ça me touche plus que vous ne pouvez l'imaginer.

    @ Miarka J'aime votre émotion et vous "bouleverser" me convient.

    Mon petit doigt me souffle sans que je puisse expliquer pourquoi que vous même n'avez rien à envier à la demoiselle de la photo. Non ?

    RépondreSupprimer
  6. J'ai une question, tu n'as pas marqué de qui était les photos qui illustrent ton post.

    Je trouve la 2e photo superbe.

    RépondreSupprimer
  7. @ Céline: Oui, belle image, mais je ne peux pas créditer le photographe qui n'est pas notifié là où j'ai trouvé l'image. je vais chercher...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS