02 avril 2009

Retrait d'image...

943 - Attitude contrition dans une baignoire ? On mêle deux des troubles que j'aime chez Elle.

À la demande expresse de la photographe, j'ai retiré récemment un post que j'affectionnais, illustré par la photo d'une fille nue agenouillée contre une porte, remarquable image en noir et blanc que vous ne verrez donc plus sur "au fil", comme d'ailleurs d'autres photos de cette demoiselle également supprimées de "l'envers des filles".

L'Auteur ne souhaitait plus y figurer pour des raisons qui lui appartiennent et le modèle étant une amie proche n'avait pas de raisons de s'y trouver non plus, d'autant que la ravissante A. n'est pas adepte de la fessée et que ce blog en fait quasiment l'apologie sous toutes ses formes. Gênant.

C'est le souci des apports extérieurs d'images et des amitiés virtuelles, quand elles passent. Je ne peux pas me soustraire à la demande, évidemment, mais ce faisant, j'esquinte mon blog en en coupant des branches vivantes. Je n'aime pas.

Donc leçon supplémentaire. Ne compter que sur soi.

Tant pis. Les curieux retrouveront la photo et d'autres ...

Image © Hilo Chen

14 commentaires:

  1. C'est dommage !

    Mais tu sais, il y a quand même des amitiées virtuelles sur qui tu pourras compter très longtemps...

    Par contre, je pourrais pas te fournir en images, je suis pas photographe !

    RépondreSupprimer
  2. Et bien j'ai connu la même mésaventure avec le même site. La photographe en question est effectivement très à cheval sur ses droits et on ne peut que l'accepter!
    Maintenant, sur l'ensemble des publications faites depuis 18 mois sur mes sites, je n'ai eu que 3 demandes de retraits dont deux agressives.
    La plupart des artistes aiment être édités. Souvent ils sont même ceux qui nous sollicitent. Souvent j'écris aussi pour demander la permission de publier. Je suis surpris du nombre de photographes qui en sont heureux. Quelques grincheux ne répondent pas. Aucun refuse...
    Je comprends ta tristesse à retirer un morceau de ton blog mais la solution radicale est la meilleure pour se garder d'embrouilles juridiques inutiles!
    Bonne continuation!

    RépondreSupprimer
  3. C'est rigolo d'être à cheval à ce point quand on n'en fait pas profession, je connais quantité d'artistes de métier qui sont contents d'être mis en valeur sur le net, moi le premier dans ma partie.

    Ce sont toujours les "amateurs" qui s'inquiètent le plus de ce fameux ©, et les premiers à en causer sont les étudiants dans les écoles d'art qui se posent la question de la protection de leurs œuvres, avant même que d'être capable d'en pondre.

    Ce n'est évidemment pas la cas de la photographe que j'évoque, qui est infiniment douée et pourrait sans grandes difficultés en vivre, tant son travail témoigne d'une réelle qualité artistique.

    Doublé d'un ego démesuré nécessaire. Je sais de quoi je parle...

    RépondreSupprimer
  4. @ Céline: pour les "amitiés virtuelles", je suis bien d'accord. Reste que je crois qu'il est souhaitable de se croiser un jour ou l'autre pour que ça perdure. ou s'arrête illico.

    Ce qui n'est pas une proposition non plus. Les choses qui doivent arriver... arrivent.

    RépondreSupprimer
  5. Xerxes: "tristesse" est un grand mot, j'ai d'autres trucs plus graves quand même... Mais il se trouve que quelques personnes m'ont posé la question après avoir vu les images retirées (faut avoir l'oeil, soi dit en passant !) enfin "plus vues", en fait.

    Et que c'est plus dommage qu'autre chose.

    La décision de l'Auteur est légitime, pas de raison de s'acharner et de les laisser en vue, je comprends son droit à l'image plus que le ©, d'ailleurs, mais il faut en relativiser l'importance aussi. ça donne surtout envie de continuer à chercher sur la toile d'autres artistes intéressants qui ont du talent et qui ne viennent vers moi pour autant.

    RépondreSupprimer
  6. "Amitié virtuelle", n'est ce pas ce qu'on pourrait appeler un oxymore ?

    RépondreSupprimer
  7. J'aimais bien ces photos. Mais si je me souviens bien, c'est l'auteur(e) elle-même qui vous les avait envoyées, non ?
    Cela dit, une photo se remplace...

    RépondreSupprimer
  8. @ Chaton: votre mémoire ne vous fait pas défaut. Mais comme vous dites, ça se remplace, une image.

    Oserais-je vous avouer que je connais même une jeune femme qui aurait pu prendre la même pose, un jour de décembre ? Ou de février...

    RépondreSupprimer
  9. Oxymore, ce sont deux mots que tout oppose, hein Miarka ? Comme gauche et droite, ou encore fesseur et fessée ?

    Je plaisante, je connais le sens. Il faut que l'amitié naissante sur le net se transforme vite en vrai, pour qu'à un moment on pousse la porte d'un restaurant où on a rendez-vous... Pour passer dans une autre dimension.

    Mais je m'égare, pardon...

    Troubles rêvés, troubles vécus.

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour à tous, bonjour Stan.

    A part Stan, vous n' êtes pas obligés de lire, évidemment ;-) C'est très long, et surement très ennuyeux, et il y a peu de chance que ca vous intéresse puisque c'est une affaire entre Stan et moi. je suis une fille raisonneuse, chiante, et je l' assume pleinement. j'aime pas non plus qu'on parle de moi alors que je demandais juste de l'oubli de la part de Stan qui a décidé il y a plus d'un mois de couper tous ponts " illico" avec moi.. C'est comme ca.

    mais comme ceci est dit publiquement, me concerne explicitement, puisque mon lien est donné, j'espère que mon commentaire sera publié. Il serait sinon un peu ...curieux.... de parler de moi sans me donne le droit de donner ma version des faits, surtout que rien, Stan, ne t'obligeait réellement à parler de cela. Comme tu le dis d'ailleurs, il y a des choses plus graves que de savoir ce que sont devenues ces photos.

    @ Xerxes
    Il y a bien longtemps, j'avais un site photo qui comportait également des contributions amatrices spontanées.

    Il est arrivé que certaines de ces amatrices me demandent un jour ou l'autre le retrait de leurs photos. Je ne me suis pas permis d'en faire un commentaire sur le forum que j'avais à l'époque. Ni même de demander pourquoi. Elles m'avaient confiées spontanément leurs photos. Un jour, elles n'ont plus voulu les voir sur mon site, ou bien sur internet tout court. Je ne me suis jamais permis de demander une raison, me bornant à confirmer par mail le retrait et à espérer que tout allait bien. En pratique, ça a toujours été couplé avec un désir de disparaitre d'internet, indépendant de moi. Chose impossible à contrôler totalement, j'en ai conscience. Mais on peut au moins compter sur des gens corrects.

    Ceci pour dire.. à moins que Stan t' ai en privé raconté certaines choses, nulle part dans son billet il ne dit qu'il a pris mes photos sans mon consentement. Il mentionne simplement ce que je lui ai dit, des raisons personnelles. peut être que je vais me marier à un mec qui supporte pas de me voire nue sur le net... peut être que A. veut disparaitre de la toile... on sait pas. Ca regarde personne. Si ta copine faisait pareil que moi et voulait un jour qu'on enleve ses photos d'un site ami, tu trouverais ca normal comme demande j'imagine.

    Rien dans le billet de Stan ( et c'est à son honneur, même si ses commentaires gâchent un peu ce bon effet), rien ne laisse entendre que j'ai "une fois encore", protesté contre une utilisation sans permission de mes photos. Et en ce qui concerne cette photo de A, et les miennes c'est bien de raisons personnelles dont il s'agit, j'ai un jour autorisé Stan à montrer ces photos. j'en maintenant souhaite le retrait. Point. Mais c'est "commode" de penser ce que tu penses.

    Je te rappelle également ce que je t'ai dit dans notre échange de mail: je trouve ca un peu gros de prendre comme tu l'as fait une grosse dizaine de mes photos pour te faire ta petite galerie perso sur ton site, "même en mettant un lien" ( heureusement...). Sans m'avertir, sans demander, rien. Quand on me demande, je dis oui 99 fois sur 100. D'où l'éternelle question, que j'ai aussi posée à Stan;: en quoi est ce si difficile de DEMANDER? on prétend admirer quelqu'un, mais on a pas l'élémentaire respect de lui dire qu'on compte "publier" ses photos? Je constate que ni lui ni toi ne m'avez répondu sur ce point précis. Je n'en suis pas étonnée.

    Quand au mot "éditer"... je me rappelle ta confusion sur ce domaine. Je n'ai rien contre l'idée d'être éditée" ( heu, sur un blog, on dit plutôt "publier", hein. :-) ). Et tu n'es pas un éditeur. ( d'ailleurs un vrai éditeur est censé demander la permission). Je souhaite simplement en être avertie. et comme on est dans un rapport ici amateur, je peux demander le retrait sans raisons même si j'ai autorisé un jour. Le jour où tu arrêteras ton blog, si tu "édites" des gens, ceux ci pourraient donc se plaindre de ne plus l'être? devras tu te justifier? si on suit ta logique jusqu'au bout, "beaucoup de bloggueurs aiment écrire, ils ne devraient donc pas arrêter". ( au fait, "ne pas répondre", c'est une forme de refus, c'est surement pas une acceptation :-)). dire que "aucun refuse" est donc curieux :-)).

    dans ce que Stan et toi dites, ce qui me frappe, c'est cette espèce de pensée universelle que vous voulez imposer parce que c'est votre vision du truc: "la plupart des artistes aiment qu'on parle d'eux, qu'on les éditent, alors pourquoi y en a qui râlent? c'est super bizarre, ça nous dépasse, c'est surement des gens pas normaux...". Il faut rentrer dans un moule, ou quoi?

    Stan: j'aurais du me douter que tu reviendrais sur ce sujet. Je t'avais pourtant dit par mail que pour ma part le sujet était clos. Je ne vois pas ce que ça t'apporte de prendre à témoin tes lecteurs dans ton billet ou tes commentaires et de leur raconter ce qui se passe entre nous au sujet de ces photos. Oh, je ne nie pas que tu sois sur ton blog, et que tu fasse ce que tu veux. Je m'interroge simplement sur l'utilité réelle., notamment de tes commentaires. Est ce un sourd besoin qu'on te confirme que c'est moi la vilaine dans l'histoire?

    Bref...

    du coup tes propos ouvrent un débat, dont je me serais passé. c'est la raison de la longueur de ma réponse à Xerxes, mais tu en es indirectement responsable, j'espère donc encore une fois que mon com' sera néanmoins publié, en dépit du caractère parfois personnel de mes propos à son égard.

    Ego démesuré ( mais nécessaire, ouf), tout ceci ? Je ne vois pas en quoi demander de la politesse de quelqu'un avec qui j'échangeais régulièrement et qui me qualifiais de "copine virtuelle" ( toi, donc) relève de ca, mais si tu veux que j'ai un ego démesuré, soit. Si ça te fait plaisir de le dire à des gens qui ne me connaissent pas pour la plupart, vas y. Tu as en plus l'avantage de ton blog.

    Tu qualifiais de dérisoire cette querelle à propos des photos de "qui tu sais" ( pas A). N'est il pas tout aussi dérisoire de m'en vouloir pour ceci, alors que j'ai été blessée par le fait que tu m'ignore complètement en publiant sans m'en parler et sans même me demander des photos de cette personne, qu' elle venait tout juste de mettre sur son blog? Il fallait les publier dans la minute sur le tien? Tu ne pouvais pas attendre que je me connecte sur msn ou m'envoyer un mail?


    Alors, oui, j'ai du mal avec la désinvolture, et effectivement, comme c'est pour moi l'expression du respect, je suis " à cheval" quand on en manque.

    encore une fois, dans ma façon de te présenter le truc, (même à demi mots, ouf), quand j'ai voulu t'en parler, je te serais très reconnaissante d'admettre que je t'ai dit que je voulais qu'on en parle calmement, et que je n'ai pas chercher à me disputer avec toi. le fait que tu coupes court pour d'obscures raisons peu le jour après cette discussion m'a beaucoup attristée, et tu le sais.
    Que j'ai eu de graves problèmes personnels depuis debut 2009 m'empêchant d'être tres connectée à ton blog, à msn, à la fessée, à ce que tu veux... aucune importance pour toi, autant traduire ça par " rien en commun". Tu aurais pu savoir les raisons, mais tu n'as rien demandé. Je me suis bornée à évoquer un autre aspect, des cours prenants, un travail très fatiguant.. tu te rappelles de ta réponse, je pense.


    @Chaton: oui, je lui ai envoyé volontairement cette photo de A. Je l'ai envoyé à un copain bloggueur, pas à n'importe qui. Ce copain bloggueur décide que nous n'avions finalement rien en commun. Les montrer à n'importe quel prix ne m'intéresse pas. "être édité," comme le dit Xerxes, ce n'est pas une priorité absolu. Quand je donne une photo qui en plus me tient à cœur étant donné mes liens avec le modèle, je le fait parce que ca me fait plaisir. Je sais que tu ne savais pas tout ça, je le dit donc, ce n'est pas un reproche que je te fais ( j'ai pas encore envie de passer pour ce que je ne suis pas).

    @Stan: Pour finir, je viens d'aller voir, pour te citer au moins UN blog demandant à ne pas reproduire sans autorisation, le site d'un dessinateur de dessins fessées que tu affectionne... il y a écrit sur le blog de K, où sont publié les dessins de cet artiste: "ces dessins sont la propriété de XXX. si quelqu'un veut les utiliser pour son web, il doit en demander l'autorisation à XXX ou à moi même".

    Il s'agit sûrement de quelqu'un "à cheval" et ce ne sont probablement que des mots. On va pas s'embêter avec ça, hein. Ou alors, moi j'ai pas le droit de mettre en pratique mes principes, qui sont, pour le fond, exprimés exactement de la même façon que chez cet auteur, que tu aimes et respecte. Mais pourquoi nous, auteurs, on s'ennuierait à mettre ce genre de demande si ca nous était égal qu'elles ne soient pas respectées??

    RépondreSupprimer
  11. @ Pauline: ego démesuré, je parlais du mien, évidemment... Ici, c'est chez moi. Je pense et dit encore ce que je veux. Même sur des choses qui semblent prendre une importance incroyable alors qu'elles n'en ont guère. Il n'y a plus de photos incriminées ici.

    Pour le reste "droit de réponse" ou ce que vous voulez, no comment.

    RépondreSupprimer
  12. Stan,


    je te cite: " (...) tant son travail témoigne d'une réelle qualité artistique. Doublé d'un ego démesuré nécessaire. (...).

    Bah, la prochaine fois, écris autrement, apprends à construire tes phrases, revois ta grammaire.. exercice: "qu'est ce qui est doublé? >> son travail" ( exercice n°6 p13 du Bled :-P )... Mais c'est évident, tu ne parles que du tien, suis-je bête :-)

    un peu de relecture de mes propos t'apprendra que le problème n'est pas que mes photos soient ou non sur le site. Ce qui me gène, ce sont ces commentaires, les tiens, ceux de xerxes, sur ma façon de voir, qui est au moins aussi respectable que la votre. Or, pas une seule fois vous ne vous interrogez visiblement sur mon ressenti, sur ma façon de voir. Seule la vôtre est la bonne?

    Pourquoi, toi comme Xerxes , vous pensez que, parce que la plupart des artistes adorent ( soit disant) être "publiés", édités", je devrais (logiquement?) être comme eux sous peine d'être alors automatiquement classée dans la catégorie "bardée de principes d'un autre age" ?? ( c'est moi qui mets des guillemets). Vous avez conscience du coté très egocentrique, limité, de votre pensée?

    Il me semble que dans le vrai monde de l'édition, puisque Xerxes emploie génériquement sans hésiter le terme "éditer" pour l'ensemble de la chose, dans ce monde, un auteur ne se fait pas éditer à n'importe quel prix ni de n'importe quelle manière. Par exemple, si un blog, prenant mes photos sans me demander, ne me plait pas, c'est mon droit de dire non.

    Disons, pour me situer à votre niveau, que le stystème d'édition ne me plait pas toujours, surtout quand j'ai rien demandé.
    Toi, en tant qu'auteur, tu as sûrement certaines exigences pour que ton oeuvre soit respectée. Histoire de goûts personnels, car un éditeur n'est surement pas toujours d'accord avec le point de vu de l'auteur. Ca ne doit pas empêcher ce dernier de protester.

    Ce qui me dégoute dans vos propos à tous les deux, c'est cette confusion, cet inconscient mépris de l'Autre, déguisé sous des bons sentiments et une vision surfaite, universaliste, du truc... Alors, selon vous, on doit être " contents d'être mis en valeur sur le net". Eh bien tu es peut être ainsi, beaucoup d'artistes sont peut être ainsi. Tant mieux pour eux et toi. Mais enfin, de quel droit juges-tu que je devrais AUSSI être ainsi, être comme toi, ou que c'est bizzare de ne pas vouloir être mise en valeur à n'importe quel prix, de n'importe quelle facon? tu te rends compte de ce que tu écris? d'ailleurs, tu es bien gentil, mais j'ai mon site/blog pour me "montrer", et celui qui y lit un peu attentivement comprendra aisément que "me mettre en valeur" n'est vraiment pas une priorité pour moi...

    Je n'aurais sans doute pas réagi à ton billet, qui ne méritait que du silence. Mais par tes commentaires, tu t'exprime sur moi d'une façon qui me déplait profondément.

    Tu n'avais nul besoin de revenir la dessus. Tu n'avais qu'à rassurer tes lecteurs, en leur expliquant le truc en privé , si c'était siiiii important d'expliquer pourquoi quelques photos ont disparu de ton site. Franchement, c'est une bien pauvre justification... et à mon avis, ca ne trompe que peu de monde. Je ne pensais pas mériter un billet. Alors maintenant, assume completement que je râle et que je vienne t'ennuyer :-)

    D'ailleurs , c'est flippant, cette façon de toujours tout ramener à ton blog... les amis virtuels, les commentaires qu'on n'y a pas fait depuis au moins 2 semaines, une photo retirée vécu comme une branche coupée... Tu es marié avec ce blog, ou quoi? son existence compense d'autres choses? tu devrais t'en moquer de ce retrait, c'est juste quelques photos faites par une fille avec qui tu n'as rien en commun. Je m'en fous que tu me trouves du talent, c'est gentil de le dire, mais vu la teneur de tes propos ensuite...

    C'est le privilège du bloggueur que d'être chez lui. Hummm... j'ai dit quoi, avant? ah oui.... "Oh, je ne nie pas que tu sois sur ton blog, et que tu fasse ce que tu veux. Je m'interroge simplement sur l'utilité réelle (...)"

    Tu sais très bien que je ne suis pas assez bête pour ne pas savoir que tu es chez toi ou penser que tu ne peux dire ce que tu veux( deuxième fois que je le dit...). Mais un bloggueur doit aussi accepter, que parfois on ose penser différemment de lui, qu'on proteste contre des propos dirigés contre soi et qui déplaisent qui blessent, du moment que ça ne tombe pas dans l'insulte, la calomnie. Chose que je ne permettrais pas. Ou alors, on n'autorise pas les commentaires ( celui ci aussi, j'ose espérer que tu ne le mettras pas à la poubelle).

    RépondreSupprimer
  13. Pauline, tu coupes les cheveux en 4, en 12... Tu en es encore à ergoter sur cette malheureuse histoire de photo, alors que ce n'est qu'un incident mineur largement dépassé pour moi.

    Cette image "volée" sans te demander l'autorisation devient un rien excessive. OK, sans penser à mal j'ai commis "l'erreur" impardonnable de la passer sans te demander, en la prenant, non chez toi, mais sur le blog de l'intéressée.

    Une rencontre et une personne qu'en passant tu n'aurais jamais prise en photo si je ne vous avais pas fait entrer en contact d'une part, et d'autre part, je l'ai immédiatement retirée dès que tu me l'as demandé.

    Pourtant cette image était dûment copyrightée, référençait l'auteur et racontait la genèse de cette petite séance, de façon très amicale et complice, affectueuse, presque.

    Qu'ensuite tu sois à ce point à cheval et agacée était déjà une surprise en soi pour moi, mais il me semblait qu'on pouvait passer à autre chose.

    C'était une occasion pour moi de parler de "entre force et fragilité". Si j'avais fait une capture d'écran du site sans prendre la photo telle quelle, il n'y avait rien à en dire. (D'autant qu'on se connait live et qu'il me semblait qu'on pouvait éviter des quiproquos de ce style...)

    Et puis la retirer c'est ce que j'ai d'ailleurs fait pour te montrer que sans pour autant partager tes remontrances, ni même comprendre cette ire démesurée, je me pliais à ta demande.

    Ceci ne vaut pas toutes ces critiques aigres et désagréables, je crois. C'est un quiproquo qui dure, mais que franchement je ne comprends pas.

    C'est toi qui m'a envoyé des images, régulièrement, et je les ai gardées pour moi sans en faire état. C'est toi qui par mail m'a dit à quel point tu aimais ce blog, et qui a pris l'habitude d'y venir en complice...

    Fin du sujet pour moi, j'ai passé tes droits de réponses in exteno parce que tu as pris le temps de les rédiger, que ça te tiens à coeur, mais restons-en là si tu veux bien.

    PS: Excuse-moi si tu t'es sentie blessée, ce n'était vraiment pas le but.

    RépondreSupprimer
  14. Ma Môman m'a toujours dit qu'il fallait accepter les excuses, et je n'ai jamais trouvé que c'était un mauvais conseil. d'autant que c'est pas souvent facile à faire - les excuses.

    Cela dit, un vrai désir de m'écouter t'aurait permis de comprendre que pour moi la discussion que nous avions eu début février à ce sujet était close, (je radote, hein) mais je t'ai bien dit d'emblée ne pas vouloir me disputer avec toi, même si j'étais mécontente pour diverses raison ( et je n'étais, m'avait-il semblée, pas la seule à l'être... ), et je t'ai dit savoir que tu n'avais pas pensé mal faire. On peut être mécontente sans pour autant en vouloir à mort à quelqu'un, tu sais. La discussion s'étant bien achevée, sur d'autres sujets, même, je ne suis pas revenue dessus et pensais que c'était ok. Mais quelques jours après, tu m'as rayée de tes contacts, m'ignorant, refusant de me parler par mail, comme si je n'avais jamais été qu'un pseudo qu'on peut rayer à loisir, et je pense que ça a un rapport avec cette histoire de photo, même si ce n'est pas la seule cause, même si tu détourne le truc en rétorquant par exemple que c'est dérisoire de se "disputer" pour ca. Tu réponds ( publiquement seulement) toujours un peu à coté de la plaque dès que ça t'arrange, et c'est ca qui est très énervant, notamment quand tu emploies les mots "vol" et de "dispute", mots qui n'ont jamais été les miens.

    En l'occurence ici, c'est ta pensée que je critique, pensée qui me vise nommément, que tu n'étais pas obligé d'exprimer et qui a eu avec certains des allures de discussion sur mon dos, mais devant moi. Pas très agréable.

    Par ailleurs, quand je dis que ton blog a une importance peut être trop grande pour toi, qui te fait négliger la dimmension humaine des choses, voici un autre exemple. Tu n'as jamais répondu à mon mail, tu ne m'as jamais expliqué pourquoi subitement tu souhaitais ne plus me parler. Bref pas de discussion "d'homme à homme" ;-). Je ne suis pourtant pas bien impressionnante. Par contre, il te parait logique, évident, normal, facile d'expliquer bien vite à tes lecteurs pourquoi une dizaine de photos parmi les centaines qui sont sur ton blog ont disparu. Et le seul endroit où tu as eu le courage de donner un minimum d'explication, c'est via tes commentaires. Sur ce blog. Je trouve que ca devrait te faire réfléchir.

    De toutes facons, je ne peux pas t'expliquer encore les choses, si tu ne veux pas réellement les voir. J'en ai beaucoup dit, mais je suis comme ca, et en plus j'ecris très vite :-). Mais effectivement, je pense que maintenant, on s'est tout dit, et te souhaite une bonne continuation. Ca inclut ton blog, mais pas que, évidemment :-)

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS