30 juillet 2009

C'est un peu homme-femme, mode d'emploi...

1137 - "Le ravin des ténèbres".

En anglais, "I will Fear no Evil"... C'est un vieux bouquin de SF qui date du tout début des années 70.

Le postulat de base est plutôt marrant.

L'auteur, Robert A. Heinlein (1907-1988) imaginait à l'époque où il l'a écrit (1970, donc) un futur dans lequel les progrès réalisés dans les transplantations d'organes ouvriraient d'infinies possibilités.

Celle de greffer le cerveau d'un vieux milliardaire en fin de vie dans la tête d'une jeune et jolie femme, par exemple !

Finalement bon visionnaire, le Robert... J'ai l'impression qu'on finira bien par arriver médicalement à ce qui n'était dans ces années-là qu'une simple hypothèse plutôt saugrenue...

Bref, l'opération réussit et donne lieu à des situations insolites, souvent audacieuses. Un cerveau d'homme dans un corps de femme, imaginez...

Une amie dont c'est le livre de chevet (suffit de voir l'état de la couverture d'origine) me souffle qu'il y a d'ailleurs dans ce livre une scène de fessée entre l'amant de la "demoiselle", enfin du personnage principal avec le cerveau du vieux dans la boîte crânienne. J'attends qu'elle me copie le passage pour vous livrer ça. (c'est fait, merci K...)

Vue de l'esprit, à nouveau: si j'étais une fille, ne serait-ce que quelques jours par magie, est-ce que j'aimerais recevoir des fessées, moi ?

"Le ravin des ténèbres" - page 174:

- "Jake, dites-leur d'aller dîner. Dites-leur de revenir dans, disons, deux heures..."

- "Non chérie."

Elle frappa le sol de son pied nu.

- "Jake c'est insupportable !" Il lui dit doucement:

- "Vous avez promis. Écoutez, chérie, je n'ai plus dix-neuf ans et je ne suis plus capable de faire l'amour sur la banquette arrière des voitures ou sous les portes cochères pendant qu'il y a quelqu'un qui rentre dans la maison. Il me faut la tranquillité et la paix." (N'en croyez rien, chérie ! Pourtant pour une première fois, il était peut être trop ému !)

Jeanne grogna et hocha la tête. Il parla plus fort.

- "Rockford ?"

- "Oui Monsieur ?"

- "Nous venons dans quelques instants. Laissez tourner le réacteur." Il alla jusqu'au mur et coupa l'intercom. Puis, il dit en souriant:

- "Rhabillez-vous chérie."

- "Sûrement pas ! Si vous voulez sortir maintenant, vous devrez me fourrer toute nue dans la voiture."

Il soupira et la releva. Elle s'arrêta soudain de pleurer et eut l'air heureuse.

Expression fugitive... Il la prit dans ses bras, s'assit sur une chaise haute, la retourna, la tint fermement et lui administra une solide tape sur la fesse droite. Elle hurla et se débattit. Il la tint plus fermement, plaçant sa jambe droite sur la sienne, et il la frappa sur la fesse gauche. Puis, il la fessa alternativement pour ne s'arrêter qu'à dix.

Il la remit alors sur pied et dit :


- "Allez, rhabillez-vous ! Et vite !"

Elle s'arrêta de frotter les régions de son anatomie qui avaient été corrigées.

- "Oui Jake..."

3 commentaires:

  1. Vu que tu aimes bien en recevoir en tant qu'homme, ça devrait rester si tu devais devenir une femme, je suppose.

    Les sensations, les émotions seraient juste un peu différentes. Les détails sur lesquels tu t'arrêtes en tant qu'homme ne seraient pas exactement les mêmes si tu étais une femme.

    De part la sensibilité, l'anatomie...

    RépondreSupprimer
  2. Oui, Céline. Probablement. En imaginant que j'aie la même sensualité et libido que la mienne actuellement et en transposant, c'est probablement exact. J'avoue que dans une pure vue de l'esprit, c'est drôle.

    Sauf que j'adore être un homme. Mais ce genre d'hypothèse-fantasme est marrante. On sait que c'est impossible, mais l'imaginaire travaille...

    Et puis, 10%/90%, remember.

    Je suis plus donneur que receveur dans l'histoire de ma vie...

    "Je fesserais bien une jeune mariée, moi.. ça doit être bien, une jeune mariée" en paraphrasant JL Bideau dans "et la tendresse, bordel ?"

    RépondreSupprimer
  3. malicieuse-cigogne21/2/13 16:16

    "Il lui administra une solide tape sur la fesse droite. Elle hurla et se débattit." Chochotte!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS