09 avril 2010

Réponse amicale...

1614 - Ce matin, un mail. Qui me permet de rebondir, plus "généralement", du coup...

Écrit par un lecteur issu d'un forum bien connu qui, malgré l'envie, n'a pas encore trop "franchi le pas" mais voudrait bien s'y mettre avec plus de régularité. Bref, il me demande si j'ai des conseils à lui donner en matière de fessée... Il dit aussi me lire depuis longtemps mais a hésité à me causer parce que si dans l'ensemble il me trouve plutôt sympa, il lui arrive d'être irrité par mes "prises de position" jugées trop "à l'emporte-pièce"...

J'ai déjà lu ça de temps en temps. Ce qu'on croit que je suis. Sans savoir qui je suis vraiment. Normal. La "magie" du Net...

Réponse...

(...) Tu sais, je crois que dans ce domaine (la fessée, hein...) chacun fait sa trace. Il n'y a pas d'initiateur ou de chemin à suivre, mais juste un feeling à vivre, finalement... Je n'ai aucun conseil à donner.
 
J'ai arrêté depuis un moment ces forums qui ne m'apportaient plus rien et tournent vite en rond avec les mêmes personnes qui s'empoignent à tout bout de champ. J'ai principalement eu des "soucis" avec les hommes, à vrai dire, il y a un côté clebs qui est fatigant, une espèce d'affrontement verbal usant et permanent entre mâles, un peu inutile. 

D'autant que les femmes, elles sont plus intéressantes. Et avancent en silence sans le faire remarquer. Le forum est très bien pour ça, si on cherche. Je ne cherche rien. Il m'arrive de trouver.

"Prise de position à l'emporte-pièce", je ne sais pas. Je crois qu'on vit dans un monde faussement consensuel où plus personne n'ose exprimer une opinion personnelle, en fait. Du coup dès qu'on a un avis on se fait taxer de ci ou ça... 

C'est aussi pour ça que j'ai préféré faire un blog et m'y tenir, au moins je n'ai pas sans cesse en face de moi des gens qui me contredisent à chaque phrase ou cherchent à me montrer qu'ils en ont une plus grosse. Je schématise, évidemment..."

Je passe ma réponse parce qu'à vrai-dire je pourrais écrire ça à pas mal de monde. Et parce que c'est aussi une sorte de justification du pourquoi de ce blog, en partie narcissique. Mais heureusement pas que.

En le faisant, j'ai appris un tas de trucs sur le sujet que j'ignorais, fait un tas de découvertes en cherchant à approfondir mes connaissances en la matière. Des films, des images, des envies...

Mais des conseils ? Pas si simple...

11 commentaires:

  1. Amoureuse8/4/10 23:57

    Des conseils? les femmes aussi peuvent répondre. Je dirais d'être à l'écoute. Parce que dans cet univers là, les hommes qui "dominent" ont parfois oublié qu'il s'agissait d'un jeu et se prennent trop au sérieux. Parfois il arrive que le jeu dérape vers quelque chose qui ne devrait pas : "Je domine, tu obéis ou tu t'en vas". Du coup on peux tomber des nues parce que on pensait être à un autre niveau dans la relation. Le dialogue est primordial. Du moins chez moi.

    L'honnêteté aussi bien sûr. Ne pas trop en faire ou en dire, être sincère, ne pas jouer au Maître mais essayer plutôt de trouver le ton juste, comme vouloir toucher l'âme de l'autre et pas que son cul.

    Je sais qu'il n'est pas évident pour un homme de s'avancer sur ce terrain là. Mais déjà en étant sincère et pas en vouloir faire des tonnes.

    Le respect de l'autre. Celui qui domine devrait toujours capter quand il va trop loin. Sans pour autant casser son image de mâle dominant(qu'on veux bien lui prêter).

    J'aime les être sensibles qui ont du cœur. Que cela n'empêche pas de fesser fort ceci dit!

    Et puis un peu d'humour ne nuit pas. Pas trop de pression surtout, mais sentir qu'on est heureux de jouer sans trop se prendre la tête.

    RépondreSupprimer
  2. petite française9/4/10 02:17

    Je ne voulais pas réagir immédiatement, parce qu'il ya a beaucoup de choses différentes dans ce billet, mais en lisant le commentaire d'Amoureuse, je vais quand même glisser un mot, quitte à revenir.

    Amoureuse décrit une situation malheureusement assez fréquente de pseudo dominants qui ne "jouent" que pour assouvir leur besoin de sexe. Cela n'a pas grand chose à voir, à mon sens, avec une relation dominant/soumis.

    Mais, comme vous l'avez écrit, vous ne vous situez pas dans ce type de relations (qui peuvent être très diverses d'ailleurs).

    Ce n'est pas avoir des positions "à l'emporte pièce" que de mettre des limites, même en tant que dominant, comme vous le faites par exemple en indiquant clairement fesser à main nue et sans les fanfreluches du théâtre SM. C'est votre choix. Qui pourrait vous blamer dans un univers qui se réclame de la liberté de moeurs et de pratiques au delà des convenances ou de la morale ? faut-il absolument avoir une panoplie pour se faire plaisir ? et suivre des règles ... c'est absurde.

    Cette compétition entre mâles, si banale, décidément ! Comment sortir de cela ?

    Il y a une chose assez difficile à exprimer. D'un côté, votre position est rassurante. Vous savez ce que vous faites et comment vous souhaitez le faire. C'est rassurant. Mais cela n'est pas exempt de phases d'interrogation, d'états d'âme, de retenue et de prudence... ce qui est tout aussi rassurant.

    Je ne suis pas forcément d'accord avec ce que vous écrivez. Certaines choses sont assez ambigües si on lit entre les lignes. Ou peut-être pas...

    Je crois que le meilleur conseil, justement, c'est cette diversité, l'écriture, le dessin, le choix des images, des vidéos, qui incitent à pousser d'autres portes. La curiosité... soutenue par le désir de mieux faire mais aussi de mieux se comprendre et comprendre l'autre.

    Peut-être une transposition qui vous parle : lorsque l'on apprend à peindre, on commence toujours par imiter les grands maîtres et puis on trouve son propre style. Donc regarder, lire, imiter. Prendre le temps. Banal conseil mais qui rend la liberté à celui qui sollicite le conseil.

    Ah... j'oubliais. Savoir comment vous êtes ? bah... moi je veux surtout savoir si vous en avez une grosse...

    Je parle évidemment de votre main. Je rigole, bien sur !!

    B

    RépondreSupprimer
  3. Main "d'artiste" plutôt longue et fine. Pas très "grosse". Et puis "grosse main", je vois plutôt ça chez les hommes qui travaillent la terre ou le ciment... Lieu commun, sans doute autant dans un sens que dans l'autre. Pas calleuse non plus. Lourde quand il convient.

    Oui, finalement, mes "conseils" sont là, dans l'art, la peinture les liens ou encore les anecdotes, je n'y avais pas pris garde, mais c'est un fait...

    La personne qui m'écrivait hier m'a renvoyé un mot, un peu surpris de se voir, même anonymement, mis en avant dans ce billet. Mais c'est "au fil des jours" et je ne trahis pas de secret, ça me permet même de traiter quelques généralités, du coup... J'en passerai avec son accord quelques passages, mais il vous rejoint dans la constatation, je crois.

    L'ambiguïté est une qualité, si ce n'est pas dévoyé et constamment utilisé dans les rapports amoureux. Je veux dire, "en permanence", ce qui peut vite devenir usant.

    Je crois, là aussi.

    Quant au rapport avec peinture et "copistes", c'est quelque chose que je dis souvent aux jeunes gens qui commencent le dessin: d'abord on s'inspire à mort, puis on en dégage un style, forcément... Évidemment.

    RépondreSupprimer
  4. @ Amoureuse: vous parlez d'or, comme souvent. Je pense que tout ceci est en filigrane dans le fil de discussion, mais qu'au fond ça va mieux encore en le (re)disant...

    RépondreSupprimer
  5. Aller sur des blogs et des forums c’est faire montre d’une certaine curiosité et une certaine curiosité certainement pas par rapport à ce qu’on est déjà soit même mais plutôt par rapport aux différences exprimées par d’autres.
    Venir lire des personnes qui, à priori, se dévoilent, n’est intéressant que dans une démarche de tolérance et de respect ; une envie de comprendre ou du moins de réfléchir au sujet.
    Bien sur chacun se positionne, mais l’intérêt dans tout cela est d’évoluer et parfois même d’accepter sereinement ou avec délectation, un éventuel repositionnement.

    RépondreSupprimer
  6. @ Ellie: un positionnement, certes... y compris sur le genoux de X ou de Y. Je crois aussi que le fait de lire des choses qui nous démontrent que d'autres sont attirés par les mêmes désirs que les siens propres (ou "sales", OK) est "rassurant" et moins stressant que si on pense tout seul dans son coin être complètement "anormal(e)" d'avoir ces envies-là...

    J'ai l'impression à lire, que c'est bien l'effet que ça procure à certains lecteurs...

    RépondreSupprimer
  7. Je ne passerai pas d'extrait du mail pourtant bien anodin et généraliste qui a déclenché mon envie de poster ce sujet, puisqu'il ne le souhaite pas. C'est pourtant très "anonyme" et non nominatif, mais je respecte. De toute façon au-delà d'une personne X, le sujet est lancé.

    RépondreSupprimer
  8. Non seulement c’est rassurant, mais en plus pour ceux qui vont faire le pas (qui n’est pas évident ou primordial pour tout le monde) de poster c’est la possibilité d’échanger avec d’autre pour la première fois de leur vie sur ce ‘fantasme’ ou ce goût qui fait partie intégrante de leur personnalité. De se débâillonner en quelque sorte.
    Oui, c’est vraiment enrichissant d’échanger avec des gens qui comprennent que quand vous dites- Je suis sur les genoux - ça ne veut en aucun cas dire que vous êtes crevé ! ;D

    RépondreSupprimer
  9. @ Ellie: "Sur les genoux"... Je ne sais pas trop à qui je peux dire ça au second degré, remarquez.

    RépondreSupprimer
  10. Des conseils! Oh la la! Bien trop périlleux comme attitude. Je dirais que l'on peut expliquer parfois selon des expériences vécues certaines situations mais je ne me vois pas non plus donner un "mode d'emploi" (hic).
    C'est tellement difficile d'avancer soi-même dans cette relation.
    Il me semble aussi important que chacun découvre et se découvre en lisant, en parcourant les forums ou blogs qui traitent de se ce sujet. Prendre un peu de ceci un peu de cela et de se forger une approche personnelle.

    RépondreSupprimer
  11. Je me retrouve dans ce qui est dit ... mes premiers pas, hésitants, la culpabilité ... peu à peu dépassée ... il m'a fallu du temps pour me mettre en route. Et à comprendre que l'important n'était pas le bout du chemin, mais juste de cheminer. Et à vivre toutes les étapes qui m'étaient offertes.

    Alors je trouve que ne pas donner de conseils est une sage décision ... juste amener l'autre à s'interroger sur lui-même, sur le chemin qu'il désire prendre. Donner peut-être des clés pour l'aider à trouver son ou ses chemins. Parfois un bout d'autoroute. Parfois des chemins de traverse. Parfois des nationales plus ou moins encombrées. Des interrogations aux carrefours ... Bref la vie ...

    Les conseils que l'on donne sont souvent plus le reflet de nous-mêmes que de la problématique de l'autre ...

    Oui, je suis aussi d'accord que les mâles des forums font souvent les fiers-à-bras et que cela est vain. Ceci étant, comme je contacte en général le sexe opposé et que je n'ai pas de velléité de me montrer le plus fort en gueule, mes échanges avec les hommes sont finalement assez rares (rire !) et je suis entièrement d'accord que ce sont elles qui avancent et traitent les choses en profondeur (pas d'interprétation hâtive s'il vous plait !).

    Enfin, cela m'a beaucoup rassuré de voir que ce fantasme pouvait être vécu de manière sereine par des personnes qui de plus se sont souvent révélées authentiques et sensibles. Une profondeur d'échange que je ne rencontre pas forcément tous les jours dans la vie "courante". Ce qui donne d'autant plus de valeur à toutes ces étapes ...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS