13 mai 2010

Une Américaine se dévoile en Italie...

1671 - "Confessions of a spanked princess..."

Photos de vacances... Des images volées, en plein air, prises à la sauvette. La dernière fois c'était dans la neige, là c'est le soleil du sud, un village de pêcheurs. J'adore ça, ces instantanés "osés" piqués en douce sans que les autres touristes ne voient quoi que ce soit... Là, ça se passe en Italie, dans le joli décor d'Amalfi.  

Amalfi, pour moi, c'était le nom d'une glace. Una gelati... La copa Amalfi, avec noisettes grillées et sauce au chocolat. J'aurais été incapable de placer cette ville sur la carte italienne... 

C'est dans le sud.

Kelley s'y promène, s'y cache et joue avec le matériel des pêcheurs du bas de la botte. Et elle nous montre ses fesses, l'air de rien, maillot de bain subrepticement baissé.

La magie du retardateur lui a évité de demander à un copain de prendre les images, dommage pour lui...

Quand elle les regarde ensuite, elle se juge et ne s'aime guère.

La demoiselle en parle. Sans la moindre concession pour elle qui ne se trouve pas au top de sa (ses) forme(s)...

C'est pourtant une bien jolie sirène, que cette jeune femme partiellement dénudée et dissimulée aux regards indiscrets "non initiés" dans les failles des rochers noirs de cette partie de la côte italienne.

Quand on connait le sang chaud de l'italien moyen à la vision ne serait-ce que d'une cheville, on n'ose penser à ce qui aurait pu se passer si elle avait été gaulée en train de s'amuser les fesses à l'air avec son Minolta...

L'a pris quelques risques, la bella.

7 commentaires:

  1. Voilà : minuit sonne, j’écoute Kyle Eastwood (avec bonheur) et je regarde cette superbe jeune fille en la trouvant magnifique.
    Magnifique de ‘fraicheur’, de légère timidité, d’effronterie. Merci pour ce ‘petit moment’.
    Quel fessier!! :-)

    J’aurais pris -aussi- la cinquième photo, courbe, contre-courbe, chair contre matière.

    RépondreSupprimer
  2. La cinquième, hmmm ? Donc vous voulez parler de celle-là, je suppose ? Elle est assez sympa aussi, je trouve, effectivement.

    RépondreSupprimer
  3. Oui, effectivement c'est celle-là.
    En revenant sur cette série, ce matin, je trouve incroyable que cette jeune femme ne soit pas consciente qu'elle est 'délicieuse'; le contraste entre sa taille, ses hanches et fessier la rend très désirable.
    Je crois qu'on n'est pas conscient de sa séduction aussi jeune, car on se débat souvent avec les prémices d'une vie 'adulte'.

    RépondreSupprimer
  4. Les diktats de la mode font des ravages. J'aime bien cette plastique-là, féminine en diable. Mais au fond indépendamment du corps, la féminité ne passe pas uniquement par ça. Un regard, une attitude...

    Vrai que les complexes qu'on a quand on est jeune sont dur à éliminer et reviennent parfois, en faisant le yoyo... (comme les kilos, tiens...)

    RépondreSupprimer
  5. C'est clair qu'elle est belle ...superbe à dessiner.

    RépondreSupprimer
  6. Jolie fille, qui ne s'aime guère, mais anime un blog aux USA, Kelley n'avait pas lu ce post. Rosissante, elle vient de le découvrir, et après traduction par Google, elle remercie les protagonistes de ce dialogue entre nous dans les commentaires.

    Pas un mot à en retirer, évidemment.

    RépondreSupprimer
  7. Ah mais vos billets sont toujours prétexte à parler glaces ! Déjà hier, vous m'avez donné une terrible envie d'aller faire un tour chez Berthillon auquel je préfèrais Amorino ces derniers temps pour leur parfum Amaretto pour lequel je me damnerais ! Et ce soir, encore c'est partie pour les glaces italiennes !
    Au fil des jours serait-ils aussi le repère des gourmands ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS