05 juin 2010

Au coin, au coin du feu (aux fesses)...

1708 - "Le feu au cul ?"

Non, je n'aime pas trop le camping. Disons que j'utilise comme un symbole cette fille tournant le dos au foyer, en pleine forêt... Histoire de réchauffer ses rondeurs.

Ce qui m'amène à une interrogation, et à un souvenir...

- Est-ce que le feu irradiant votre derrière après une correction dûment administrée vous "chauffe" au point d'éveiller vos envies de sexe ? En clair, vous faut-il absolument un corps-à-corps tout de suite après, pour apaiser le désir ? Baiser, quoi... (dans le cas d'une "vraie" fessée, évidemment, pas de quelques gentilles petites claques, hein...)

Ou alors préférez-vous plutôt conserver cette chaleur intime qui se propage dans tout le bas-ventre le plus longtemps possible, incandescence qui rappelle sans cesse le trouble inhérent à la fessée, sans pour autant "sexuer" l'affaire ?

Vaste débat. En bref, choix d'un plaisir physique immédiat ou prime au plaisir intellectuel ?

- Je me souviens d'une correction dont elle voulait absolument garder la chaleur le plus longtemps possible, toute la journée durant, pour se rappeler à chaque mouvement, à chaque instant, du jeu qui venait d'avoir lieu entre nous. C'était son désir profond, bien au-delà d'une quelconque exigence que j'aurais pu avoir...

C'était aussi un challenge de ne pas faire l'amour tout de suite, trop évident et facile, mais d'y penser jusqu'au soir, avant de le faire. Forcément.

4 commentaires:

  1. Concernant les délais, nous n'avons jamais, peut être à tort, attendu fort longtemps avant de passer à l'acte après une punition.
    Concernant cette photo que nous avions déjà vu il y a quelques temps, je trouve que c'est une des photos les plus sensuelles que je connaisse

    RépondreSupprimer
  2. @ PdN: oui, c'est une image "connue", sans doute, je ne m'en sers que comme prétexte, et je l'aime beaucoup.

    Je crois, cher ami, que vous pourriez sans doute aisément faire la vôtre avec N.

    Bon, nous sommes en juin et à priori, le feu c'est plus pour les barbecues, désormais.

    Mais je connais bien la région et je sais des endroits dans la campagne outre-Quiévrain qui valent le déplacement. Les Ardennes belges, aussi, peuvent proposer des lieux pour nos jeux bien sympathiques...

    RépondreSupprimer
  3. Pour en revenir au thème, personnellement j'avoue que j'aime bien aussi "attendre"... La faire attendre. Sentir son trouble grandir devant l'inéluctable fessée à venir. La corriger et la laisser brûler ensuite des heures durant sous sa culotte remontée pendant que nous nous promenons au milieu d'un tas de gens qui ne savent pas...

    Mais parfois, c'est moi qui ne peut tenir et l'envie emporte tout en tourbillon !

    RépondreSupprimer
  4. La fessée pour la fessée.... Non!
    Mais dans le feu dans l'action, lorsqu'elle atteint à son paroxysme, qu'elle irradie bien au-delà du bas ventre..... alors....

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS