04 juin 2010

Invitation sur une île...

1707 - C'est un rapide, Fabrizio.

Un petit mail pour m'inscrire à la sauterie Waldo du 11 juin - dans une semaine pile, tiens - et hop, deux invitations en retour dans ma boîte aux lettres le lendemain.

Faut juste trouver à qui donner l'autre.

Oh, j'ai bien une camarade qui pense venir investir quelques euros en ma compagnie (n'osant y aller seule, c'est quand même une boite échangiste, à la base...) mais elle ne sait pas trop comment le livre sera compris à la maison quand elle rentrera.

Son chéri dont elle craint la réaction négative n'est apparemment pas très branché par le sujet et elle n'a pas encore trouvé le biais pour lui expliquer que: "bon, des fois, s'il pouvait l'attacher au radiateur les fesses à l'air... Ah, et puis tant qu'il est lancé, lui mettre une.. ahem, fessée de temps en temps, sans l'obliger, hein !"

Juste dix ans qu'ils sont ensemble. Il est grand temps. C'est peut-être une bonne occase pour le mettre au parfum.

Ou alors, c'est trop tard.

Bon, on s'en fout, avec ou sans, moi j'y vais... Le 11 juin, vers 17 heures, sur l'île Saint Louis.

3 commentaires:

  1. Je serai ravi de te revoir, amigo...

    Quant à la nature de l'endroit, je dois tout de même apporter quelques précisions:
    Si la vocation première du Lys en l'Isle est l'échangisme, il n'en sera pas de même le 11 juin.
    Le maître des lieux loue ses locaux pour diverses manifestations, et celle-ci n'a rien à voir avec le côté: "tu me prêtes ta femme voilà la mienne..."

    J'ajoute que dans un club échangiste bien tenu - ce qui est le cas ici - on ne viole pas les femmes, on ne les kidnappe pas pour les emmener dans des bordels à Tanger, et les éventuels blaireaux fauteurs de troubles sont raccompagnés à la sortie avec fermeté...
    Que ceci rassure ta camarade, qui semble en être restée aux boites glauques du Pigalle d'il y a 50 ans !...

    Par contre, pour montrer mon bouquin à son mari pure vanille, c'est pas gagné. D'ailleurs, elle n'a qu'à pas lui montrer !...
    Mais j'ai bien peur pour elle, en effet, qu'il soit trop tard...

    RépondreSupprimer
  2. Je préfère les boîtes échangistes à un centre commercial le samedi après-midi. On y est bien moins agressée et c'est moins bruyant :-))
    Dommage que je suis si loin; j'irais bien me vautrer dans le stupre de ce lieu débauché!!!

    RépondreSupprimer
  3. Oh moi je suis convaincu (moins bruyant qu'un centre commercial, quoi que... Les râles et remugles usuels ?) que l'endroit est bien choisi et agréable au vu des photos du reportage de Waldo hier.. Ce n'est pas moi qu'il faut convaincre. Mais c'est pas toujours facile de remuer les préjugés. une bonne fessée peut-être ? Malheureusement c'est une copine, pas une amie de coeur. Donc je ne suis pas concerné.

    Bon, je gage que ce sera bien agréable, cette séance de dédicaces. Et à vrai dire pour moi qui en ai tant fait avec mes œuvrettes un peu partout, ce sera surtout original, la dernière que j'ai faite était dans un Auchan.

    Pas le même tempo.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS