17 août 2010

Je ne veux pas que tu fumes. Ou alors, des fesses.

1830 - "Mandy à l'amende !"

Je déteste les filles qui fument. Je n'ai jamais été jusqu'à fesser pour ça. Plutôt ne pas avoir de relation avec et au fond ça se fait tout seul.

Quand à celles de mes amies qui fumaient, elles ont toujours l'élégance de me le cacher, ne le faisant jamais en ma présence puisque je n'aime pas ça et que ça m'indispose. L'odeur, les yeux qui piquent...

Je n'ai même découvert ça chez une d'entre-elles - fréquentée pourtant plusieurs jours durant et qui s'en passait pendant ce laps de temps - que parce qu'elle me l'a "avoué" en souriant, en me voyant incrédule.

Attitude apparemment féminine, j'ignore si les hommes ont autant de prévenances dans le cas contraire...
Bref.

L'ami Greg de BBF m'envoie comme il en a pris l'habitude sa fournée de la semaine. L'arrogante Mandy, une fumeuse, prétexte à une déculottée en tous points conformes aux précédentes.
Il y va fort. 500 $, hein.

Tiens d'ailleurs, à quel rythme fesse-t-il les candidates sélectionnées, ces petites starlettes américaines qui se font de l'argent de poche avec leur popotin assez facilement ?

Une par semaine, par mois ? Par jour ?

Il faudra que je lui pose la question.

Images © Bun Beating Fun

1 commentaire:

  1. Khorynn - The smoking Guest17/8/10 20:06

    Lorsqu'on fume soi-même (je ne parle pas des fesses^^) et qu'on se trouve en présence d'un non fumeur, on a spontanément le réflexe de ralentir, voire de stopper par égard pour l'autre.

    En revanche lorsqu'on se trouve placé devant un interdit absolu, on a tendance à avoir davantage envie de fumer qu'à l'ordinaire et de profiter de n'importe quelle occasion pour fumer 3 cigarettes d'affilée à la dérobée. Resultat : on fume plus (même si ça se voit moins).

    Ainsi j'ai autant fumé, si ce n'est plus, quand a été instaurée l'interdiction de fumer dans les lieux publics. On ne fume pas aux mêmes moments, pas à la même cadence, pas aux mêmes endroits, mais on fume... Le tabac ce n'est pas seulement un produit de consommation ou un simple plaisir, c'est une drogue. Et le fumeur, qui est le 1er incommodé par sa dépendance, a besoin je pense d'être soutenu dans ses efforts et de sentir un minimum de compréhension pour parvenir à un résultat. Il suffit d'entendre "tu fumes encore ?" pour avoir une irrémédiable envie d'un rallumer une autre dans les 5 mn. Une sorte de réflexe... :)

    Suffit alors d'occuper ses lèvres et ses doigts avec un substitut moins nocif...

    En cela la cigarette électronique constitue un excellent compromis en diffusant une vapeur inoffensive aromatisée aux mille saveurs (coca ? grenadine ? citron ? café ?). Tout le monde peut avec plaisir vapoter... (en plus c'est très élégant et on n'a pas besoin de briquet ni de cendrier)
    Qu'est ce que tu veux gouter Stan ? :)

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS