13 décembre 2011

Tenter le Diable !

 2556 - "La belle et sa bête..."

Questions pour les filles qui me lisent...

Est-ce si important que le physique de cet homme à qui vous confiez vos fesses ? Je veux dire: doit-il être dans vos critères de séduction ordinaires, comme dans un rapport amoureux, ou alors ça n'a aucune importance au fond puisque le but n'est pas de... de faire l'amour à priori, mais seulement d'instaurer un rapport punitif dans lequel le look du correcteur (ou de la correctrice, tiens) n'est pas un facteur décisionnaire ?

Bref, pour une fessée, qu'il vous donnera, l'homme peut-il être "laid" ?

Est-ce que ça marche mieux s'il est plus âgé, par exemple ?

Je sais - parce que ça m'est arrivé à quelques reprises dans mes désirs switchs - que s'il n'était pas prévu dans notre échange de conclusion sexuelle classique mais uniquement des jeux SM, alors peu importait que la dame ne rentre pas du tout dans mes goûts usuels. Puisque la finalité est toute autre. Qu'elle soit plus âgée que moi est un bonus intellectuel, évidemment.

J'ai été "dominé" par des femmes "quelconques" ou d'autres qu'on pourrait même qualifier de "moches" (mais c'est tellement relatif...) sauf qu'elles étaient tellement "imposantes" au sens propre autant qu'au figuré, que même si je n'avais pas la moindre envie de faire l'amour avec  ces  complices d'un moment (et d'ailleurs elles non plus), ces dames m'ont procuré des émotions et des douleurs hors du commun que peu de belles filles ont pu m'apporter, en dépit (ou à cause) de leur plastique...

Précisons que j'ai aussi parfois été drivé par des filles ravissantes, mais que ça ne se situe pas là, vraiment...

Je ne suis pas "beau", je crois. Heureusement, un peu de "charme" actif et un regard qui passe m'ont toujours permis d'en imposer, quand il fallait. Et je sais être sévère s'il le faut avec qui le mérite. Oh, pas avec la première venue non plus. Soyons rare, exigeant, élitiste, sans précipitation sur le premier cul qui accepterait de jouer... C'est à ce prix que ça marche. Il faut une magie, un feeling pour vivre pleinement ses envies.

Sinon, autant s'en passer.

Je m'en passe...

23 commentaires:

  1. Lorsque le complice est plus âgé, je ne me sens moins gênée, certainement plus en confiance et à ma place. J'ai cependant beaucoup de plaisir à fesser un homme plus âgé. Fesser un plus jeune que moi, ne m'apporterait rien. Je suis émue du trouble d'un homme qui va se faire corriger non seulement par une femme, mais plus jeune que lui de surcroît. Le voir aussi penaud qu'un gamin me transporte dans le jeu.

    Par rapport à l'esthétique. Je ne me verrais mal fesser par un homme répugnant, car j'aime me sentir à l'aise quant à mon regard qui se porte sur lui, lorsque j'arrive à le regarder face à cette situation quelque peu humiliante. Lorsque j'entre en complicité avec un homme, c'est que forcément le courant passe. C'est le feeling qui me guide bien plus que le physique. Le mien est plus que quelconque et ne m'empêche pas de jouer avec des hommes qui ont la même passion et motivation. Je suis allée une fois bien plus que je l'aurais pu imaginer, car transportée par le jeu, je n'avais plus de limite. Je me suis à peine reconnue, mais c'était la magie du jeu. Ne rien s'imposer, mais ne rien me refuser non plus. J'y pense très souvent avec un trouble encore présent dans mon esprit et dans mon corps, car ce qui me paraissait quasi irréalisable quelques heures avant, s'est produit avec un naturel très surprenant. Mon physique n'a pas repoussé de partenaire jusqu'à maintenant. Aucun aspect physique d'homme ne m'a fait changer d'avis.

    La complicité, l'osmose comptent bien plus que la plastie. Le plaisir et le désir de l'autre sont très communicatifs. Se donner sans concession est la plus belle preuve de l'alchimie du moment présent.

    Puis arrêtez de dire que vous êtes moche, où je vais me fâcher ---> rouge, très rouge ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Qu'est-ce que vous ne diriez pas, pour que les femmes vous répondent que vous êtes un charmant jeune homme, ça vous rassure. :)

    RépondreSupprimer
  3. Je rejoins L. C. d'abord, ne dites pas que vous n'êtes pas beau, c'est tellement aléatoire comme perception... Il faut entendre mon copain pester quand je dis que je suis un lamentable boudin, pourtant, c'est comme ça que je me suis quasiment toujours vue. Dans ce qui a guidé mes choix en matière de partenaire (là je reste sur les relations de fessée), le feeling a toujours compté beaucoup plus (et ce n'est pas peu dire) que le physique. Autant j'ai toujours trouvé génial que mes victimes aient toujours senti très bon - j'avais l'impression que j'aurais pu en faire une loi de la nature: le soumis est propre et emploie pile le parfum qui lui va - (je suis très olfactive comme fille), autant le physique, ne m'a jamais vraiment interpellée. En fait, comme je ne voulais pas qu'on me reproche mon physique, le minimum que je pouvais faire était de ne pas le reprocher aux autres. Mais ça va bien au delà: j'ai toujours été bien plus attirée par une personnalité bien affirmée que par des traits réguliers. Je m'ennuie très vite, et s'il n'y a rien derrière le joli minois, j'arrête de trouver ledit minois joli. D'où l'avantage d'avoir longtemps parlé par messagerie instantanée avec celui qui est devenu mon copain mais avant ça c'était une "victime": chacun des deux a su ce que l'autre était à l'intérieur avant qu'on se voie physiquement. Et c'est après, parce qu'on est tombé amoureux, qu'on a commencé à faire attention à l'apparence de l'autre, et qu'on s'est dit "ben ça alors, mais c'est qu'il est beau/ belle l'animal/ la bougresse" (nous avons un langage fleuri).
    Je vous rejoins aussi quand vous dites "soyons rare, exigeant, élitiste, sans précipitation sur le premier cul qui accepterait de jouer". Oui, absolument. Chaque fessée est une histoire à construire, ça ne se fait pas comme ça, quand on donne une fessée, il faut autant deviner les attentes de l'autre que le mettre en confiance, parce que si ça marche, il y a un moment où il ou elle ne comptera plus que sur vous pour le plaisir que la fessée doit lui apporter. Je n'ai jamais rencontré de personnes ayant besoin de mes services du jour au lendemain, parce que, je l'ai dit, j'avais besoin de ce fameux feeling et qu'il ne passe pas en claquant des doigts. Et le physique, en tout cas pour moi, n'a jamais rien ajouté ou retiré.

    RépondreSupprimer
  4. Oh, et merci pour le lien! C'est trop gentil (et ça m'a beaucoup touchée)

    RépondreSupprimer
  5. Oui, c'est important. Oui, il faut qu'il me plaise physiquement. Mais pour me plaire physiquement, il faut que je le trouve beau de "l'intérieur". Il faut qu'il me touche par ses mots, par sa vision des choses. Sans ça, aucune chance qu'il me touche, même pour une "simple fessée", même si c'est Brad Pitt.

    PS : Brad Pitt, c'est pas le bon exemple, je le trouve pas spécial beau, mais on moins ça parle à tout le monde ! Parce que si je dit Kim Rossi Stuart...

    RépondreSupprimer
  6. @Céline : Kim Rossi Stuart, bien sûr qu'il me parle ! Par contre, lui, les femmes, j'sais pas...

    @Stan : tout est relatif... Plus difficile de tenir la route face à Mickey Rourke dans 9 semaines 1/2 que face au même maintenant, rire !
    Pour l'instant, c'est sûr que "dominé", "drivé", suivi du post avec le dessin d'Underling...j'vous trouve assez moche, mais c'est très perso comme point de vue, éclat de rire!

    Mmmfff, pas trop fâché ?

    RépondreSupprimer
  7. Bon, avant que vous n'alliez vous vexer, j'espère que vous aviez compris que je ne parlais pas physique, hein !

    RépondreSupprimer
  8. Pourquoi je me vexerais ? être lucide sur son physique n'exclut pas d'avoir une vie sociale, ouf. C'est marrant d'ailleurs, il y peu, ma fille m'a donné un tas de photos anciennes de moi que sa maman lui avait remises dans une grosse enveloppe en lui disant "comme ça, tu sauras qui était ton père..."

    Un curieux côté oraison funèbre.

    Eh bé j'étais pas mal !

    RépondreSupprimer
  9. Pas mal, le KRS, mais je n'avais jamais vu aucun film avec ce gaillard. Faut dire que...

    RépondreSupprimer
  10. "être lucide sur son physique" Peut-on être vraiment "lucide" à propos de la beauté physique qui est une notion assez abstraite dont la perception reste tout de même très personnelle à chacun? Suffit de prendre l'exemple de Brad Pitt à la réputation de bg. Céline ne le trouve pas spécialement beau. Pour ma part, je n'aime pas sa tête.

    Et pour ce qui est de "tu sauras QUI était ton père", plus qu'au physique, ça doit probablement davantage faire référence à ce que le papa est en train de faire sur les photos en question. On est quelqu'un davantage par ses actes que par son physique, non ?

    RépondreSupprimer
  11. Oui, c'est vrai qu'on dérive un peu du propos initial du coup. Disons que les images datant un peu, c'est moi jadis. Mieux que maintenant.

    Vous me confirmez que je "passe" encore ? rires...

    Pour la lucidité... Comment dire ? Mirabeau, grand séducteur et fort laid disait à juste titre "la beauté, ça fait gagner quinze jours..."

    Je confirme.

    J'ai eu dans ma prime jeunesse des copains (particulièrement cons) à la beauté immédiate qui emportaient l'affaire (énervant) avant que ces demoiselles ne s'aperçoivent que le physique ne fait pas tout, en fin de compte... Et reviennent vers des valeurs sûres...

    RépondreSupprimer
  12. En fait, vous l'aurez compris, c'est davantage moi qui développe un complexe (justifié ou pas, je n'ai pas le regard extérieur et n'en peut juger) sur ce plan là, sans que ce ne soit guérissable. Je sais par exemple que Céline en développe un du même genre et que je trouve ça curieux vu qu'elle est très mignonne, cette demoiselle (euh, femme)... Donc j'imagine bien quand on me dément que c'est sincèreet que ce n'est pas juste pour me faire plaisir...

    Mais on ne se refait pas ! (et c'est dommage...rire)

    RépondreSupprimer
  13. J’aime les hommes au physique inhabituel, la ‘beauté’ masculine (ou ce que l’on pourrait qualifier ainsi) me laisse vaguement inquiète.
    P. amant –et fesseur- au long cours, a un gros nez et des oreilles étranges et de -plus tare horrible- est presque blond. T. a un petit bedon accueillant et S. un regard dramatique. Tous sont attachants parce qu’ils ont su tisser entre ‘nous’ autre chose qu’un lien lié à un ‘simple’ physique.
    Certains physiques me mettent mal à l’aise ; la minceur –chez l’homme ou la femme- me fait toujours hésiter sans doute parce que je présuppose une forme de caractère tout en retenue qui est à l’opposé de ce que je suis. Mais parfois, même ce genre de physique, réserve des surprises.
    Ce serait inutile de dire que je préfère –et me ferait fesser par- un homme au physique disgracieux. Bien sûr que je le préfère beau. Encore faut ‘il considérer ce que « je » suppose ‘beau’. C’est tellement personnel, intime presque.
    J’ai été fessée par des hommes intéressants, tous……Ils l’étaient forcément ‘intéressants’ puisque je les laissais me toucher. C’est cela leur qualité : je les ais choisis et ils m’ont distinguée.

    RépondreSupprimer
  14. C'est toujours net et profond ce que vous dites, Dame Nush...
    J'ai même pas envie de parler de mon physique !...

    RépondreSupprimer
  15. @Waldo: mais si, mais si....parlez-en cher Waldo :-)

    RépondreSupprimer
  16. Je savais pas que KRS était gay !!
    Il jouait dans des séries pour "filles" et j'étais amoureuse de lui quand j'avais 7 ans et qu'il était l'un des acteurs de la caverne de la rose d'or. Je crois que si je regardais à nouveau cette série, je trouverais ça très nul, mais avec des yeux d'enfants, ça passe :D

    Stan, je sais que je suis "belle" aux yeux des autres, c'est mes yeux à moi qu'on du mal à le voir. Mais si mon ange gardien fais bien son boulot, je pense qu'en 2012, j'arriverai à me trouver mignonne...

    RépondreSupprimer
  17. Dans une semaine, Céline...

    RépondreSupprimer
  18. Le Look du fesseur... Piuf, c'est que je suis une fille difficile.

    Ce qui me fait tripper c'est le look envouté, obnubilé, polarisé, obsédé, le look 'visionnaire de la fessée'...

    RépondreSupprimer
  19. Je comprends ça. Je viens habillé comment, alors ?

    RépondreSupprimer
  20. Ahahaha !

    En glace Bertillon cette question !

    Dire que c'est demain soir la nouvelle année... J'espère qu'en 2012 on sera toujours aussi en forme pour s'en raconter des bien bonnes !

    RépondreSupprimer
  21. Mais quel parfum, du coup ? Et puis une glace, en hiver... Vous préférez pas un chocolat chaud ?

    RépondreSupprimer
  22. Ah mais chez Berthillon, on peut avoir les 2, glace ET chocolat chaud. C'est délicieux le mélange chaud-froid, comme la fessée et le câlin...
    Pfff, maintenant, j'ai envie d'une glace à la figue !!! Mais bon, pas le temps d'aller rue St Louis en l'île; Ce sera pour une autre fois...

    RépondreSupprimer
  23. ça fait bien deux ans qu'on doit manger une glace à St Louis en l'île, Ellie et moi. On avait envisagé ça après nous être croisés avec quelques agréables compagnons autour du vernissage de l'ami Waldo, pas très loin du glacier, un jour de juin.

    Mais la vie est ainsi faite qu'on n'a jamais trouvé le temps d'y retourner...

    Pas faute d'en avoir envie, de cette glace, mais vous savez ce que c'est, les "obligations" de la vie, les plannings surchargés etc...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS