29 décembre 2011

Pour en terminer avec 2011... !

 2581 - "La femme est l'avenir de l'homme..."

Certes, mais j'aime bien sentir que je prends le pouvoir. Même si c'est illusoire. Que peu à peu, au fil de la soirée, en fonction de notre discussion, je l’amène à l'inexorable qui devient incontournable. Et qu'a la fin, vaincue, elle a sa culotte aux chevilles, prête à accepter son destin.

Petite victoire ludique...

D'ordinaire si forte, la jeune femme se laissera aller à des pulsions troubles qui la dépassent et qu'elle voudrait bien combattre, pour prouver sa force de caractère. Sans y arriver, tant il est bon de se sentir glisser et redevenir une toute petite chose qu'on dorlote. Ou qu'on fesse.


Je la fesse. J'en crève d'envie.

J'ignore de quoi demain sera fait. Certains illuminés parlent de la fin du Monde en 2012. Il faut en profiter, alors...

Je me souviens d'un grand succès en librairie du livre de Fontbrune sur les prévisions de Nostradamus qui selon les traductions approximatives à qui ont fait dire ce qu'on veut, situaient ça en 1978, puis en 2000 voire plus tard encore. À chaque fois, la date arrive et on en trouve une autre.

J'espère quelques émotions ultimes, avant le Grand Soir.

Je vous raconterai. Ou pas.

17 commentaires:

  1. Euhhh, c'est pas parce que, vous voyez la fin du monde assez proche qu'il faut soudain en perdre vos grands principes et vous dispenser de lire les cartons d'invitation, hein ! Si c'est indiqué déjeuner d'affaires, c'est pas soirée fessée...
    Ceci dit, au vu de la tenue dans laquelle elle lit votre dernier post, wow, vous devez avoir le feu verre. Bonne fin d'année !

    RépondreSupprimer
  2. hummm, vert, le feu ! Ben oui, j'en suis toute retournée, rire !

    RépondreSupprimer
  3. Ah mais décidément, à l'approche de la fin du monde (Un riche laboureur, sentant sa mort prochaine... Ah non, c'est pas ça ?!) vous laissez de côté tous vos principes ! "pas question non plus de me disperser ou de galvauder" c'est bien vous qui écriviez ça ? Alors, en toute logique, occupé comme vous l'êtes avec cette créature de rêve photographiée face à son PC, très inspirée par votre blog, je dois pouvoir me tourner et me retourner tant que je veux en toute tranquillité, hein !

    RépondreSupprimer
  4. Mes "principes" sont saufs, ne vous inquiétez pas. Il ne faut pas prendre tout ce que j'écris au comptant comme parole d'évangile, ni tout "lire" au premier degré. Je maintiens que la rareté des choses en donne le prix. Et je paye cher.

    "Créature de rêve" ? euh... Illustration. Juste un petit montage amusé, sans rapport avec mes goûts personnel.

    RépondreSupprimer
  5. Si vous payez cher, c'est que vous y accorder une certaine valeur. Je ne peux qu'approuver.
    Et j'avais bien saisi, Stan. Juste une irrésistible envie de vous asticoter... Mmmmfff, au regard de tout ce que j'ai pu écrire ici pendant les fêtes, je crois que je vais vite aller vérifier sur la tablette de beurre s'il n'y a pas "de Marrakech" écrit en petit, rire !
    Promis, en 2012 je deviens trèèès sérieuse.

    RépondreSupprimer
  6. Trèèèès sérieuse, je ne sais pas si c'est souhaitable. Autant être soi-même, sans se contraindre. Pour le beurre, à part pour un remake gras du dernier tango de Bertolucci, je ne vois pss trop, mais bon.

    RépondreSupprimer
  7. Je ne me contrains pas. Juste deux facettes, l'une et l'autre tout autant moi-mëme qui s'installent spontanément selon la situation...
    Bon, manifestement, z'avez jamais fait de space cake, vous, éclat de rire !

    RépondreSupprimer
  8. Moi non plus remarquez. Mais ça ne m'empèche pas d'avoir une certaine culture sur le sujet. Ça m'évite, par exemple, de me bercer de l'illusion naïve qu'un de nos jeunes s'est pris d'une saine passion pour le jardinage... Je veille au grain ;)

    RépondreSupprimer
  9. Le jour où j'appellerai "créature de rêve" une pouf...euh fille qui fume et boit, avec une culotte Prisunic et des bas auto-fixants de pacotille acheté rue St Denis pour exciter le mâle moyen, avec un sous-pull rouge en filet de pêche, vous me ferez signe, hein. C'est que je serai tombé dans le bas du bas de gamme.

    RépondreSupprimer
  10. Il est certain qu'une invitation au voyage où tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté...me semble aussi plus agréable. Mais il en faut pour tout les goûts. Et tout le monde n'aime pas Baudelaire...

    RépondreSupprimer
  11. Latis a dit : "Et Stan, vous n'êtes pas le mâle moyen, c'est une évidence absolue".

    ça c'est sûr! 1m82, hein Stan?! Le mâle moyen français mesure 1m75...

    RépondreSupprimer
  12. ça n'a pas augmenté, avec la taille des enfants d'aujourd'hui?

    RépondreSupprimer
  13. Il semble que ce soient les chiffres de l'ISEE 2009. Avant c'était moins puisqu'il est noté une augmentation d'1 cm par décennie depuis le début des années 80. La corpulence grimpe hélas plus vite... Faut manger des carottes, rire !

    RépondreSupprimer
  14. INSEE, vous aviez compris.

    RépondreSupprimer
  15. Le bas du bas de gamme...

    En cherchant un truc dans mes placards, j'ai eu un fou-rire en repensant à votre commentaire: "Le jour où ... une pouf...euh fille... avec des bas auto-fixants...le bas du bas de gamme. "

    Parce que, ben ouiiii, ça peut m'arriver d'en porter, des bas auto-fixants. Pas souvent, hein, mais pour quelques jeux comme celui que j'avais raconté , par exemple.

    Alors, la photo, fallait vraiment que je la fasse, éclat de rire ! Je ne connais pas les balises pour la mettre en com, elle suit inbox.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS