11 janvier 2012

Invitation au trouble...

 2600 - "Doigt de cour..."

Image trouvée au hasard du net.

Me voici témoin graphique d'une fessée qui claque, au vu de la couleur, carrément suivie d'une intrusion digitale en bonne et due forme. Alors oui, ce n'est pas un secret, j'ai toujours adoré l'érotisme entre femmes, déplorant de n'avoir jamais vu en réel ce genre-là (SM soft; fessées...) même si j'ai eu le bonheur d'assister et de participer au cours de ma vie à quelques ébats féminins. Mais davantage axé sur le sexuel que sur le fantasme. La fessée ne faisait jamais partie du package.

Pourtant, récemment une proposition par mail a attiré mon œil. Et fortement attisé ma gourmandise.

Une jeune femme inconnue et parisienne se proposait de corriger son amie/amante chez elles en ma présence, espérant d'ailleurs quelques conseils d'initié à l'issue de la séance. Pour l'instant je n'ai pas donné suite, mais j'avoue que ça m'attire.

Le côté témoin...

7 commentaires:

  1. Assiter à une fessée coquine, mettant en scène un cpl,ne m'a pas jamais vraiment mis en émoi...
    J'avais plutot le sentiment d'etre une pièce rapportée.
    J'ai réitéré la chose pour vérifier ma perception et à chaque fois, je me suis ennuyé, comme devant un spectacle trop convenu...
    Par contre, assister à une vraie fessée punitive est une expérience des plus excitantes...

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai jamais vécu cette expérience, mais j'imagine qu'assister à une vraie fessée punitive, doit être très troublant et excitant, surtout si c'est en attendant son tour d'y passer. J'en rougis rien que d'y penser. Je sais à quoi je penserai ce soir avant de m'endormir. Merci Arthur ...

    RépondreSupprimer
  3. Pas de quoi cher LC...
    Toutefois je ne pense pas qu'attendre son tour soit si jubilatoire que cela dans la mesure ou dans ce cas il ne peut s'agir que d'une séance convenue et point non d'une reelle correction publique...
    La jouissance du voyeur, à l'instant donné, est bien différente de celle de l'acteur...
    Il s'agit juste de moments distincts...

    RépondreSupprimer
  4. @ Art: "chère". LC est une dame...

    RépondreSupprimer
  5. Ne soyez pas désolé, il est vrai que L.C est très réducteur par rapport à Lune Carmine. ;)

    Je n'ai pas dit "jubilatoire", loin de là. Par contre, ce qui me trouble peut aussi m'exciter. Même la honte, qui n'a pourtant rien à voir avec la jubilation. Et l'on peut tout à la fois être voyeur d'une scène avant d'en être l'acteur. J'imagine que d'un point de vue cérébral, ce doit être bien plus intense, lorsque l'on sait que l'on va aussi y passer ensuite. Je maintiens donc ma position sur ce que j'ai dit, même si je dois m'incliner pour l'unique raison qui m'intéresse. :D

    RépondreSupprimer
  6. Mais comme il est vilaine...
    Et elle répond en plus...
    Non sérieusement, je ne prétends pas détenir la vérité mais je pense que les deux sensations voyeuse et punie en attente ne font pas bon ménage.
    L'attente est très excitante dans le cadre privé mais dès lors qu'il y a des témoins, la jouissance émane de l'humiliation d'etre justement la seule héroine de la scène.
    Le fait que tous les regards d'une salle convergent sur vos fesses chatiées, vos ruades, vos mimiques exhumées de l'enfance, vos supplications et vos larmes, constitue une sensation d'unicité que pour rien au monde , vous ne voudriez voir partager avec une autre...
    A debattre...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS