05 janvier 2012

"Mais pas trop, hein..."

 2592 - "Élargissement... !"

Une de mes amies m'a un jour parlé plug, m'ouvrant (à moi aussi, du coup) des horizons intéressants pour une préparation "intime" efficace. Je n'avais jamais avant elle utilisé de sextoy.

Pourtant j'avais lu Histoire d'O et aurait dû me souvenir que ce pince-sans-rire de René élargissait ainsi sa maîtresse pour son confort personnel, ensuite.

Vu mes goûts et plaisirs, outre le talent de Crepax, c'est un dessin qui m'interpelle.

La posture fait bien penser à la fessée. Mais en fait, les deux hommes étudient la possibilité de certains jeux sodomites à venir et discutent en techniciens du truc sans se soucier d'elle, avec détachement et froideur.

Moi, je me souviens de l'émotion qui m'a étreint quand arrêtant la voiture sur une route déserte en pleine nature, je lui ai demandé de descendre de l'auto, de s'agenouiller sur le siège avant, lui ai fait dénuder et écarter ses fesses avant de lui remettre l'objet vite absorbé en Elle, puis de regagner tranquillement l'hôtel...

Comme si de rien n'était, seules des joues couleur cerise trahissant son émoi. Et c'est vrai qu'ensuite, après le dîner, le plaisir fût intense.
Dessin: "Histoire d'O" © Guido Crepax

5 commentaires:

  1. De mémoire, je dirais que dans Histoire d'O, il n'y a pas de fessée à mains nues. Le fouet est omniprésent par contre.
    Olivier

    RépondreSupprimer
  2. Joues rouges cerises... Votew histoire me rapelle une annecdote que j'ai vécue il y a 6 mois. Toujours dans la quête de surprendre mon amant, je m'étais procurée un rosebud. Le portant lors d'une ballade en forêt où nous nous repoaions sur un banc, je lui ai glissé à l'oreille que je n'était pas totalement vide. Ni un'ni deux je me suis retrouvée les mains sur le banc et jupe retroussée. De ce que j'entendais de son sourir il apprécia l'initiative. Après l'avoir soetis pour l'observer et remis en bonne place, nous avons continuer à marcher. Moi rouge de honte que quelqu'un ait pu nous voir et lui fier. Une fois chez lui... Extraordinaire.

    RépondreSupprimer
  3. @ Joy: je comprends, et à vous lire, l'émotion est telle et encore présente que vous voilà toute tourneboulée sur le plan orthographique, dites-donc... Chouette anecdote. Qui fait résonance.

    RépondreSupprimer
  4. L'orthographe? C'était exprès pardi, pour vous donner l'occasion de me corriger mon.cher Stan.

    En tous cas c'est un plaisir de revenir lire ce blog

    RépondreSupprimer
  5. Avec plaisir, chère Joy. "Corriger" est une seconde nature pour moi.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS