26 avril 2012

Petit déjeuner !

 2694 - "Un simple petit morceau de tissu..."

Ah évidemment que l'attente fait partie intégrale du jeu. C'est un truc essentiel. la patience.

Enfin, je dis ça, mais parfois c'est l’impatience qui l'emporte, à mon corps défendant.

Quand on pense au temps qu'elle a passé à choisir ses dessous avant le rendez-vous, en imaginant l'effet sur son homme de la découverte d'une petite culotte affriolante trop vite retirée d'une main glissée prestement sous sa jupe et dans le noir, avant de la jeter en boule dans un coin de la chambre sans la voir. Et de lui empourprer les fesses de la plus belle façon qui soit.

Du gâchis.

"Pfff... Bien la peine !" maugrée-t-elle avec un sourire en coin.

"... La prochaine fois, j'en mettrai pas !" qu'elle pense... Elle lui dit, faisant semblant d'être offusquée. Il proteste.

Ce serait dommage. On sait tous ici que le déculottage, même expédié demeure un must de la fessée...

Cette culotte, j'ai bien une solution.... Lui mettre dans la bouche pour lui faire honte et la faire taire !

13 commentaires:

  1. Eh bien j'ai beau être une femme "libérée", j'avoue que j'aime l'idée un peu contraignante et humiliante de la culotte dans la bouche pour faire baillon. Je ne l'ai jamais fait, par contre... Qu'en pensent les lectrices du blog ?

    RépondreSupprimer
  2. Pour donner un avis super constructif, j'avoue que me retrouver avec ma culotte dans la bouche ne me tente pas du tout. Et je ne sais pas si porter autre chose que des maxi culottes en coton avec quatre tailles de trop y changerait quelque chose.

    RépondreSupprimer
  3. On le note... J'imagine bien que l'idée ne plaira pas à toutes. Faut un peu de contrainte, dans ces jeux-là, quand même. Et pas toujours lui demander son avis.

    RépondreSupprimer
  4. Pas très aimable, Latis .! Faudrait surement que votre fesseur s'occupe de vous, si vous en avez un attitré. Et s'il faut vous mettre la culotte en bouche, je serais ravie d'y assister aussi hein.

    RépondreSupprimer
  5. Nan mais les strings j'ai essayé (à ma taille, cette fois), et c'est pas mon truc non plus. Et comme il y en a un autre qui apprécie moyen, et qui n'a rien contre les maxi culottes (quand elles sont à ma taille) parce que pour lui ça fait plus "enfantin" que "mémé"... Je continue!

    RépondreSupprimer
  6. Bah, c'est vrai que je n'aime pas les strings, peu en rapport avec l'idée que je me fais d'une fessée. Mais c'est mon choix et ma façon de voir que je n'impose à personne. Si elle aime ça et qu'elle en porte, elle aura juste moins de tissu dans la bouche à l'arrivée.

    RépondreSupprimer
  7. Une des définitions du mot "fondement": (familier) Le derrière et plus particulièrement l’anus, l’extrémité du gros intestin.

    "Le médecin te prédit une nouvelle fistule à l’anus; le doigt du Tout-Puissant assainira ton fondement..." — (Paul Lafargue, Pie IX au Paradis, 1890)

    "Parfois elles étaient si dures les nouvelles selles merveilleuses, qu'elle en éprouvait un mal affreux au fondement... Des déchirements... Elle était obligée de se mettre de la vaseline alors avant d'aller aux cabinets." — (Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit, 1932)

    RépondreSupprimer
  8. Ah, n'hésitez pas à venir commenter avec nous d'autres posts, vous allez constater qu'il y en a bien un ou deux autres qui seront plus propices aux commentaires "sérieux", loin du rectum... rire.

    RépondreSupprimer
  9. Pour rester dans l'esprit de cette conversation de haute volée, cette photo.
    Et la p'tite BD qui va avec.

    RépondreSupprimer
  10. Ah, mince, c'est mon hé(mo)ros... Jude. "soupir"...

    RépondreSupprimer
  11. Je dirais bien un truc, sur le tunnel, mais ça va aller.

    RépondreSupprimer
  12. Ambiance relachée là...héhé...

    Ha ça c'est sur, la culotte dans la bouche, c'est vraiment la honte ! Et puis au cas ou vous ne l'avez pas mouillée avant, c'est sur qu'elle sera trempé après.

    Pas grave, il a decidé de la garder. Vous ne risquez le rhume en repartant.

    RépondreSupprimer
  13. Je retiens l'idée de la petite claque, hein... pour la prochaine fois que. Amusante anecdote, chère pécheresse.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS