01 janvier 2013

Sur les chevilles...

   2913 - "Imaginer ce qui se passe au dessus..."

L'instant où le dernier rempart tombe, floconnant autour des chevilles avant de recouvrir les pieds... Incarnation de la vulnérabilité. Elle approche, offrant ses lèvres. Les yeux clos, il savoure autant qu'elle, chacun s'appliquant dans sa partie du jeu.

Tenir, le plus longtemps possible...

10 commentaires:

  1. c'est vrai que lorsque la petite culotte est baissée et qu'elle tombe aux chevilles, l'instant ou la fessée va commencer n'est pas loin.. Que trouble de se trouver dans cette situation de vulnérabilité.. de devoir montrer ses fesses en sachant ce qui va leur arriver dans quelques secondes.. on aimerait s'enfuir en courant, mais on reste cloué sur place, attendant timidement notre punition.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais bon, hein, ici c'est un caleçon de gars plutôt, non ?

      Supprimer
    2. cette image m'a interpellé.. car ça me rappelle des souvenirs brulants... ce n'est pas arrivé souvent... mais je peux vous garantir que lorsque le caleçon tombe aux chevilles,.. ce n'est pas pour rien. Les suplications et les pleures n'y feront rien.. la fessée va être appliquée.
      C'est un moment intense ou se mélange le sentiment d'humiliation, de honte de se retrouver dans pareille situation à cause d'une bêtise qu'on a fait et pour laquelle il va falloir payer.

      Supprimer
  2. les yeux clos ? dites donc, vaux mieux ouvrir grand ses yeux pour surveiller Blanquette jusqu'à l'aube quand on est loup... sinon on finit tout petit chose, non ?

    enfin, comme c'est un jeu, chacun fait comme il veut...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Blanquette" ? On parle de veau ou d'une chèvre ? Mais j'aime bien Daudet, ceci dit. Ma foi, je surveille, mais on sait bien qu'à ce jeu...

      Supprimer
  3. Imaginer ce qu'il se passe au dessus...hum...

    Pour ma part,
    -la rougeur de mes joues (avant celle de mes fesses),
    -la honte..être dans cette position ridiculise, infantilise,
    -la crainte de la main qui n'est pas très loin de mes fesses...
    -la peur et l'envie se mêlent...
    -le défi de ne pas céder...

    Cette image laisse place à l'imagination ou rappelle t-elle un vécu...allez savoir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dur en effet d'avoir le slip aux chevilles, d'être cul nu à coté du fesseur et de devoir se coucher sur ses genoux. Je me souviens de ce moment où on était paralysé et des sanglots lorsque mon père me tirait sur ses genoux. une main était prise, l'autre se préparait déjà à protéger mes fesses.

      Supprimer
    2. On évite le "anonyme", svp...

      Supprimer
  4. Hum, moi j'aime aussi la culotte baissée à mi-cuisses, j'y trouve un certain charme... surtout si le pantalon ou la jupe est sur les chevilles !

    RépondreSupprimer
  5. j'aime bien la progressivité, lorsque je suis puni c'est toujours le pantalon baissé aux chevilles et le slip aux genoux pour la mise au coin puis tout glisse pour la fessée

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS