23 juillet 2013

Attirante "frustration" ?

   2981 - "Juste un doigt !"

Et après ? Que se passe-t-il une fois la punition donnée ?

"Tu fais quoi ensuite ?"

Question qui revient souvent. Instant de calme ou suite sexuelle ?

Vous imaginez bien que ça dépend des protagonistes. Il est des évidences de plaisir conjugué et partagé créés par une complicité amoureuse...

Mais depuis peu, je ressens que ce n'est pas une fin en soi. Que oui, on peut se "limiter" à l'unique fessée. Sans aller jusqu'à l'émoi d'un passage obligé en corps à corps.

... Et en jouir intellectuellement plus encore.

Voilà qui permet de prendre un plaisir très fort et certaines fessées "sans suite sexuelle" m'apparaissent désormais comme une évidente façon... de"baiser", en fin de compte ! Appellons un chat un chat...Même sans sexe effectif, ça demeure très sexuel. J'imagine que vous comprenez ce que je veux dire ?

Se fixant volontairement sur cette partie du jeu sensuel uniquement, on concentre ses émotions, les claques, la peau sur la peau, le rituel de trouble et la douleur acceptée et revendiquée devenant ainsi une manière très érotique (ou carrément porno, c'est vous qui voyez !) de "faire l'amour" quand même, qu'on soit fesseur... ou fessée. Une façon différente, en clair.

Vous savez que le sexe et les émotions liées ne sont pas uniquement basés sur la pénétration, j'espère ?

Ceci dit, un cul comme celui-là et dans cette posture-là... 

3 commentaires:

  1. Et là, paf je me pointe et je tombe sur des photos sublimes, comme d'hab chez Stan. Eclairage juste contrasté ce qu'il faut, position des mains, à la fois tendres et dissimulant peut-être de la rudesse si nécessaire. Bref, je regarde encore une fois et ensuite je lis.

    Sujet intéressant... Délicat même.

    Je ne peux que répondre en tant qu'homme fessé mais je ne pense pas l'affaire vraiment différente pour une femme.

    Personnellement, en dehors de toutes les émotions et l'excitation engendrés par la menace, la promesse, humiliation, bref tous les préliminaires et protocoles pour engager et enfin s'exploser sur le reçu de la fessée, au final tout ça me procure effectivement la jouissance intellectuelle et physique.
    Donc, je suis d’accord pour appuyer que la fessée, pour moi, est autant un acte sexuel que de faire une partie de jambes en l'air. Et pour être tout à fait franc, entre les deux c'est bien la fessée qui à le meilleur rendement( si je peux m'exprimer ainsi, rire)

    La fessée est une forme d'acte sexuel parmi d'autre. J'irai même jusqu'à dire qu'avec certaines partenaires, j'ai carrément pu considérer que c'était de l'amour. Éphémère certes, mais mieux vaut une fois ou deux que jamais.

    En fait, comme le dit si bien Stan " Les claques, la peau sur la peau, le rituel de trouble et la douleur accepté et revendiqué..." Tout ça et bien plus, ne sont-il pas le lot commun à beaucoup de relations ?

    RépondreSupprimer
  2. malicieuse-cigogne24/7/13 05:22

    On peut faire l'amour de tellement de façons ... Après tout, pendant une fessée, on parle bien de deux corps qui communiquent, qui se touchent, qui se caressent, qui transpirent, qui ressentent du désir (quel que soit le désir). Même s'ils ne s'emboitent pas l'un dans l'autre ...

    Je rejoins Mike sur le fait que les photos me plaisent très très souvent, sur ce blog, décidément.

    RépondreSupprimer
  3. Pecan nutjob29/7/13 06:14

    Pour rebondir sur le titre "juste un doigt".

    Mon épouse considère que, d'une certaine façon, recevoir le "doigt" est plus intime que recevoir le membre viril. Le doigt est indiscret; il tate, explore, examine. Muni d'un doigtier ou d'un gant lubrifié, il peut aussi explorer un autre orifice.

    La fessée peut être conclue par une manipulation digitale, toujours sur les genoux. Inutile de vous dire que, pour madame, être le cul rougi et bien en évidence, les cuisses écartées, en train de se faire "branler", induit un sentiment de passivité et de soumission au plaisir...

    Mon épouse dit qu'il y a vraiment un doux sentiment un peu honteux quand, un fois le popotin échaudé, elle se met à écarter les cuisses et (si je fais semblant de ne pas comprendre) elle réclame cette attention digitale. Il est vrai que je lui fais alors remarquer son humidité et que c'est tout de même honteux de "mouiller" alors qu'on se fait fesser, non?

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS