13 janvier 2014

Tu vas prendre chair...

   3033 - "Vilaine punie..."

Elle nue, moi habillé ? C'est un classique. Vous aimez sûrement les contrastes que ça révèle... Et plus encore les émotions que ça procure. La femme habillée et l'homme nu, ça marche aussi. Dans d'autres plaisirs. D'autres jeux...

Je ne fais jamais de photos d'ordinaire. C'est un principe: tout dans la tête. Dans ma mémoire vive. Mon cerveau, quoi !

Pourtant, si, une fois. Parce que les principes sont faits pour être contournés. Tiens, par exemple, parce que je me mets depuis peu aux instruments par jeu, après avoir professé que je n'en userais jamais... C'est dire.

Bref, des photos... Elle et moi, on a eu envie de voir le résultat de la dernière correction. Alors on a transgressé mes sacro-saints principes. Et j'ai sorti mon petit appareil photo...

Envie de les regarder ensemble avant de les effacer de la carte SD... Mais quand même avant, d'en envoyer une, une seule, soigneusement choisie, à une amie chère partageant notre complicité. Et qui m'avait fait la charmante surprise de m'en adresser une de la même demoiselle, prise dans des circonstances approchantes, quelques jours plus tôt.

Une sorte de comparatif à distance... Amusant semblant de rivalité affective, clin d’œil à quelques jeux partagés. Intellectuellement ou physiquement.

Au fond, je ne sais pas si je referai des images. Ce n'est pas foncièrement utile. Tout dans la tête, je vous ai dit...

23 commentaires:

  1. Mistinguette13/1/14 14:24

    Tout dans la tête, oui...on peut tout voir et tout (re)vivre dans sa tête mais une photo; rien qu'une seule, ça me fait un effet terrible. Me voir "en vrai", telle que j'étais à l'instant t ou j'étais avec lui... J'adore. Une autre manière de se souvenir.

    (et pis, quand on a la chance de voir les fesses des copines, ça doit être chouette aussi. Rire !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Voir les fesses des copines". Ah, je reconnais bien là votre altruisme voyeuriste...

      Supprimer
  2. Très d'accord avec Mistinguette, surtout que nous, question vision c'est plutôt limité, sauf miroir judicieusement placé... (ce qui n'est pas désagréable non plus mmmh...) Oui bon bref tout ça pour dire qu'une fois qu'on y a pris gout, très souvent on en redemande. Et que ben quand on a un partenaire qui ne s'interroge pas sur nos envies et nos petits plaisirs qui peuvent être (par exemple) le fait d'avoir honte de se revoir dans cette posture en photo ou même en film (ouhouuuh)... Ben c'est qu'il n'est pas aussi pervers que nous. Faut vite qu'il s'inscrive pour une remise à niveau ! ;D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mistinguette13/1/14 17:19

      "sauf miroir judicieusement placé... (ce qui n'est pas désagréable non plus mmmh...)"

      Ah, ah, ah, ah ! Comme quoi, on s'est bien foutu de moi quand j'ai évoqué mon goût pour les miroirs lors des "jeux" qui sont les nôtres, mais y en a au moins une autre que ça fait tripper ! :-P
      Je me sens moins barjot, là, quoique...

      Supprimer
    2. J'ignore qui s'est foutu de vous, mais précisons que ce n'est pas ici...

      Supprimer
    3. Mistinguette14/1/14 12:46

      Oh mais ce n'était pas méchant, juste un peu ironique ^^ Les concernés se reconnaîtront :-P

      Supprimer
  3. Je préfère, et de loin, une jolie photo esthétique à la vision en live via un miroir. Voir la ou les mains s'abattre retire la surprise si agréable de l'impact. Bien entendu, une fois terminé il est évident qu'un miroir permet de mieux voir le résultat. Même si d'autres sens et sensations suffisent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 15 000 claques. Je suis toujours sur euh... sur le cul quand j'y repense. Et pas de photos ?

      Supprimer
  4. Aaah comme il est bô le sourire un brin satisdique de votre partenaire dans le miroir.... faut que j'arrête là, faut que j'arrête... :s

    RépondreSupprimer
  5. > "Voir la ou les mains s'abattre retire la surprise si agréable de l'impact."

    A vrai dire, ce n'est pas là que se focalise mon attention. Je préfère observer l'expression de son visage, l'expression de ma soumission aussi, sa main qui monte et qui s'abat inlassablement - d'ailleurs, j'adooore, quand il n'y a pas de miroir, voir l'ombre de sa main sur le mur - Hum, un rien me fascine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'ombre de sa main. Joli. L'image est belle. Où va se nicher le trouble de nos belles amies ?

      Supprimer
  6. J'ai un peu de mal à prévoir les photos. D'ailleurs je trouve toujours amusant d'imaginer qu'on y pense, trouvant le meilleur cadrage, PENDANT qu'on fesse. Pour ma part je suis tout à mon sujet, dans ces cas-là, évidemment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais on n'a pas dit qu'il ne fallait pas être dégourdi... :)

      Supprimer
    2. Je suis un garçon, je ne sais faire qu'une chose à la fois, hein...

      Ou alors reste l'apport d'une tierce personne qui ferait des photos d'Art comme Céline et son Chéri ont fait il y a quelques années avec une photographe talentueuse qui a su se faire discrète dans leur intimité pour les mettre joliment en image. L'idée était belle...

      Supprimer
    3. Héhé, un peu d’engrais et la boite à idées commence à germer :)

      Supprimer
    4. Quelle jolie image, Stan! À la fois excitante et troublante hein.. Une image peut déclencher une histoire dans la tête de celui ou celle qui la regarde mais celle ci j'avoue que ça me déclenche des envies de fessées! Vous dites que vous avez un peu de mal à prévoir les photos…ha mais il suffit juste avant de faire une bonne balance des blancs ou la mise au point (pas sur les fesses blanches..sur une feuille de papier c'est mieux), poser sur pied l'appareil, pivoter le cadran pour mieux cadrer le sujet et vous même, et aussi à hauteur d'oeil car vous serez moins déformés et c'est plus chaleureux...et hop ça tourne! même avec l'aide d'une commande à distance…et c'est dans la boîte!

      Supprimer
    5. C'est bien ce que je dis, c'est quand même très technique, hein. La photo, je l'ai "volée" à une blogueuse qui l'a passée en entier, et la demoiselle avait des bas auto fixants qui attiraient à mon avis trop le regard. Et puis j'ai rougi tendrement ce ferrière qui appelle la fessée. Ensuite je l'ai inversée. j'ai cherché l'auteur, mais je n'ai pas trouvé qui a pris cette image à l'origine.

      Supprimer
    6. Et puis je me vois mal avec une télécommande à distance, hein... La meilleure télécommande, ce sera le martinet je crois.

      Supprimer
  7. Saxonantes17/1/14 16:53

    Mais c'est une photo qui sort de l'ordinaire.
    Et il y une ambiance, une évocation. une expression de don et d'échange.
    La prise de vue bien proportionnée. Et le rouge des fesses....juste ce qu'il faut....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois à la vérité de dire que j'ai trouvé cette image, mais pas l'auteur, et que le rouge aux joues vient de ma palette, sur l'image originale qu'on peut voir chez Amandine, la demoiselle porte des bas et a le fessier d'un joli rose clair, sans la moindre trace révélatrice d'une récente correction... Tout est dans l'attitude. J'ai aussi inversé l'image. Le rapport se fait davantage entre l'homme habillé et la fille nue, sans l'ombre d'une trace d'éducation anglaise.

      Supprimer
  8. Stupendo! avec une économie et aucune trace d'éducation anglaise…bravo!

    RépondreSupprimer
  9. Ses omoplates, on dirait des ailes d'ange, un peu..

    RépondreSupprimer
  10. Une belle image, donc qu'il n'est pas inutile de faire remonter pour évoquer "l'homme habillé et la femme nue"...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS