20 mars 2015

Une simple promenade...

3172 - "Pendant que le loup n'y est pas ?"

J'avais emmené la miss dans un coin tranquille... Une sorte de parc, à l'écart. Vaste étendue d’arbres, de bosquets à l'état sauvage. Peu fréquenté...

Ça faisait un moment que je l'avais prévenue qu'à force de provocations et de bêtises une punition finirait bien par lui tomber dessus un jour ou l'autre. La menace planait régulièrement et l'atmosphère entre nous s'en ressentait. Parfois d'ailleurs, au cours de nos promenades quand nous marchions main dans la main dans un coin désert, je la sentais emplie de crainte, d’excitation et à vrai dire clairement dans l'attente !

J'avais mon idée, mais "la vengeance est - dit-on - un plat qui se mange froid" et je prenais mon temps en la laissant mariner... Encore que l'expression soit probablement mal choisie pour un châtiment "chaleureux" qui brûle la peau du cul, pour peu que la fessée soit administrée de la bonne manière. Ne doutez pas de mon professionnalisme en l'espèce.

Et puis arrivé dans une clairière, ce banc, au bois un peu vert et gris qui nous interpelle... Un simple regard, elle comprend qu'on y est. Un bref coup d’œil sur le côté pour m'assurer que personne ne nous verra, je l'empoigne prestement et m'assied sans la lâcher, la basculant d'un coup sec sur mes genoux.

Déséquilibrée et à peine surprise, elle sait que l'instant est venu. Je sais que son cœur bat.

Autant que le mien ?

Oh, ça ne dure pas longtemps, mais c'est foutrement intense, une fois la belle déculottée et le cul à l'air. Je crois que ce qui nous surprend le plus, elle et moi, c'est cet écho retentissant des claques lancées à toute volée se répercutant entre les arbres, donnant l'impression qu'on entend la vibrante sonorité - reconnaissable entre toutes - d'une bonne correction à plusieurs kilomètres à la ronde ! Ce qui accentue sa honte... Et ma réelle jubilation !

En revenant vers la voiture, nous croisons un jeune couple, qui nous salue en souriant... Blême, elle me chuchote, à peine dépassés:

"Putain !? Tu crois que... qu'ils ont entendu ?"

Bien évidemment, j'acquiesce...

... Bien entendu, je n'en sais rien ! Mais ça lui fait tant d'effet de le croire !

1 commentaire:

  1. J'aime beaucoup cette histoire là. J'ai vécu quelque chose d'approchant , c'est sans doute pour ça. Merci de déculpabiliser les femmes qui vous lisent (et les hommes aussi sans doute ?) depuis des années, à+

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS