18 décembre 2017

Retour vers le paddle !

3368 - "Bonnes vieilles méthodes ?"

J'ai narré plus tôt dans l'année ce que je pensais de ce paddle, acheté chez London Tanner sur un coup d'impulsion par ma compagne britannique, assez nostalgique pour ne pas dire obsédée par les châtiments corporels d'antan, administrés dans les pensionnats du 19ème et début du 20ème siècle...

... Avant que ce ne soit progressivement interdit. Mais bon pas à la maison, encore.

Depuis l'objet ne sert qu'à faire monter la tension, le plus souvent. La menace de s'en servir exerce sur elle un fort pouvoir dissuasif. Disons-le, c'est un instrument que je trouve très brutal et qui en trois ou quatre coups assénés suffisamment fort peut faire éclater la punie en sanglots compulsifs, tant il est lourd et marque fort d'emblée. Je conseille à tous les messieurs qui me lisent et font la moue en me trouvant trop sensible de simplement l'essayer rien qu'une fois sur une cuisse ou une fesse, (mais se donner un coup soi-même comme ça par derrière n'est pas chose aisée !) histoire de comprendre ce que ressentira leur compagne, lorsqu'ils la corrigeront avec bien plus de force, cette fois...

Bref. J'ai retenté l’expérience toutefois. À 100 euros le morceau de cuir, même finement ouvragé et cousu de fil d'or, ça vaut le coup de refaire un essai avant de laisser l'objet de côté. Et j'ai cette fois tempéré, pour que ça dure un peu.

Avec des coups maîtrisés, un mouvement de la main qui fait claquer mais retient en même temps. En frappant au bon endroit, évitant le bas du dos et les cuisses, l'épaisseur du cuir étant vraiment conséquente, si on frappe trop près du coccyx. Danger.

Rien à voir avec une ceinture, je le précise... On a là une arme de destruction massive et de reddition immédiate de la punie, dans les meilleurs délais.

Verdict ? Du coup, en maitrisant la gestuelle, j'avoue que ça fonctionne plus longtemps avant de voir arriver les suppliques, puis les larmes... On garde.

On utilisera pour les grands moments qui sont à venir, en cas de désobéissances chroniques et répétées dont certaines vilaines demoiselles au comportement douteux ont visiblement le secret.
Dessin: "Elle en rêvait !" © Stan/E.

29 commentaires:

  1. Magnifique dessin.
    J'ai craqué pour le paddle judiciaire de chez L.T...j attend la livraison pour en parler à mon homme. Mercredi, logiquement.
    Je lui ferais lire votre article avant.
    Et, je vous raconterais...

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. C'est censé me rassurer ? Rire

      Supprimer
    2. Pas question de vous rassurer...

      Supprimer
    3. C est trop injuste, moi, si sage...
      «ai commandé le paddle DD London Tanner. On le reçoit dans huit jours. Love..." (oui, je copie)....enfin, non....on le reçoit demain et Monsieur n'est toujours pas au courant.
      Je cherche encore comment lui annoncer.
      Je copirai bien votre dame...un petit sms et hop...
      Me tarde de vous en dire plus.
      Quelques choses capable de me calmer ??? Faut voir.
      Mon côté jusqu'au boutiste...



      Supprimer
    4. Fébrile ? Bon, vous allez vite avoir la réponse je crois...

      Supprimer
    5. Très fébrile, vous pensez bien.
      Il est magnifique.
      Plus qu'a l'essayer...
      Une vraie gosse devant son cadeau de noël...

      Supprimer
  3. Bon j'imagine qu'on a pas le droit de dire de gros mots, mais quand j'ai vu ton dessin, j'ai dit waouh, en version plus familière !
    Elle sublime, cette femme. T'es doué finalement :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement... un peu.

      Supprimer
    2. Bah, on a tous les droits et toi encore plus, chère Céline...

      Supprimer
  4. Par contre pour en revenir au paddle, c'est seulement celui de london tanner qui est brutal ? On peut en trouver des plus soft ou pas ? Parce que moi, je suis plutôt sage en général, mais ça tu le sais déjà :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je manque de points de comparaison, tu sais, je n’ai testé que celui-là qui est leur "special DD" et le cuir est tres épais et lourd, ce qui induit qu’à l’usage ce soit douloureux. Je continue de privilégier les fessées à la main, tu me connais. Ce paddle est la menace ultime.

      Supprimer
    2. Mais c’est lié selon moi à l’epaiseur du cuir, on peut trouver plus soft, oui évidemment.

      Supprimer
  5. Hi Stan, the translate button seems to have vanished :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Well, I dont control any button that can translate my posts, unfortunately. Maybe something wrong with the template ? Tell me more ...

      Supprimer
    2. Dans les options du blog il me semble qu'il y a possibilité d'activer cette fonction sinon :)

      Supprimer
  6. Ah ce que vous écrivez à propos de ce paddle, me fait terriblement envie Stan !
    Merci pour le partage de ce dessin. Il est très réussi ! Un régal pour les yeux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’en parle en connaissance de cause, mais bien entendu, même si selon ma façon de faire c’est sans doute "du brutal", comme disait Raoul Volfoni, ça demeure un objet fort utile dont l’efficacité ne fait aucun doute, s’il est bien manié... Je suis sûr que vous m’en direz des nouvelles, le moment venu.

      Supprimer
    2. Et merci pour le dessin, fait hier dans la journée".. qui était une journée inspirante.

      Supprimer
    3. Je ne suis pas une grande maso (quoique assez résistante quand même, et aimant les fessées plutôt appuyée), mais les beaux objets conçus pour ça m'attirent particulièrement et j'adore la crainte qu'ils m'inspirent ;)

      Supprimer
    4. Je comprends ça...

      Supprimer
  7. Splendide dessin ! :)

    Pour ce qui est de London Tanners, je ne peux qu'aller dans votre sens : ça ne plaisante pas, ces instruments là (bien des demoiselles peuvent en témoigner).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est vrai que c’est du lourd. Et merci.

      Supprimer
  8. Hé bien moi, rien que l'idée me donne envie d'être encore plus sage ! Héléa

    RépondreSupprimer
  9. Ravissante illustration qui en dit long sur l'efficacité de l'instrument. La sérénité retrouvée après une punition sans doute méritée

    RépondreSupprimer
  10. C’est toujours mérité...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS