30 janvier 2019

Une fille qui s'attache...

3409 - "Liée ou pas !"

Tout comme le bâillon peut l'être, c'est un plus érotique indéniable qu'avoir les mains attachées.

Pour certaines du moins. Si pour elle, être immobilisée afin de subir la punition fait partie d'un jeu trouble de couple, rappelons bien une énième fois qu'on parle ici  - comme toujours et pour tout le contenu du blog évidemment - de plaisir consenti et partagé entre deux partenaires qui s'aiment, se respectent et aiment aller au plus loin dans leurs désirs, sans les refouler...

Attachée, donc ?

Une paire de menottes en cuir trouvée dans n'importe quel magasin spécialisé dans le genre, à un prix raisonnable, qu'elle sait pouvoir retirer en cas de panique. J'ai vécu parfois des moments où celle avec qui je jouais avait simplement besoin de reprendre son souffle, ce qu’on pourrait qualifier de temps mort dans un sport collectif  (et c'en est un ?) avant de reprendre.

Si on fait bien attention au moindre frémissement de la personne avec qui on est, ça ne pose pas de souci de le remarquer presque avant elle, de savoir et de sentir qu'il faut un break éventuellement.

Être attachée implique une acceptation latente mais peut aussi révéler chez l'autre une peur panique et incontrôlable de l'immobilisation... J'ai eu un cas d'évanouissement tant on était rentré dans l'histoire.

Et croyez-moi sur parole, on se sent un peu con et même coupable, quand l'aimée est inerte les fesses à l'air en travers de vos cuisses après avoir réellement perdu connaissance. Alors, on en rigole, mais après... Sur le coup, on est pas fier.

Imaginons donc que tout se passe bien. Les mains dans le dos, ou bien derrière les cuisses au creux des genoux, elle est à genoux et offerte sans possibilité de lancer ses mains en arrière pour contenir, bloquer, repousser... (et on parle toujours de jeu consenti, au moindre vrai signe de panique, pas besoin de vous dire qu'on stoppe illico !)

Une fessée, la cravache, une saillie à la hussarde, une sodomie profonde et prolongée, tout est possible. À vous de voir.

Et raconter, le cas échéant.
Photo © Stan/E.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS