02 octobre 2007

Osez l'amour pendant neuf mois !

365 - J'adore les dessins d'Arthur de Pins...

À peine 30 ans, et le bougre possède déjà une belle carrière d'illustrateur derrière lui...

J'ai déjà souligné ici tout le bien que je pense de son travail et de ses adorables petites bonnes femmes imprimées en quadri, notamment celles de la fameuse collection "Osez..." publiée en format poche chez la Musardine.

L'opus du mois vient de paraître.

Signé Ovidie, il concernera probablement pas mal de monde, puisque l'Auteur y aborde le thème des relations sexuelles et du plaisir au cours de la grossesse, sujet tabou s'il en est...

On pourra toujours le combiner avec l'excellent "Osez la sodomie", paru en juin et écrit par une collègue de travail d'Ovidie, Coralie Trinh Ti, petit volume dont la couverture là encore est un modèle de suggestion et de sobriété efficace, sans la moindre once de pornographie.

Imaginez donc un instant la perplexité d'un illustrateur à qui l'éditeur propose de réaliser un dessin sur ce thème, pas facile à traiter sans sombrer dans le vulgaire et le grivois... Et de Pins s'en sort bien.

Comme à chaque fois...

6 commentaires:

  1. petite main chaude2/10/07 20:48

    Il me semble que Coralie Trinh Ti est aussi actrice et qu'elle a notamment tourné avec Catherine Briellat, non?

    RépondreSupprimer
  2. petite main chaude2/10/07 20:49

    Breillat, évidemment...

    RépondreSupprimer
  3. Coralie a commencé dans le porno, a co-écrit Baise-moi avec Virginie Despentes et rédige des livres come celui que j'évoque dans le post.

    Oui, bon, tourner avec Breillat, la sulfureuse ex-provocatrice ennuyeuse et aussi intéressante sexuellement que Catherine Millet, n'est au fond qu'un passage obligé pour certains acteurs pornos qui veulent s'acheter une virginité cinématographique, comme l'a prouvé le brave Rocco Siffredi...

    RépondreSupprimer
  4. Alors non, Coralie Trinh Ti n'a pas co-écrit "Baise moi", elle a peut-être co-réalisé le film mais le roman, Virginie Despentes l'a écrit toute seule (eh oui, il y a un livre à la base comme souvent). Pour ce qui est de Breilhat je conseille à l'inexact commentateur (-trice ?) qui me précède de voir malgré tout "Romance X" (puisque c'ets de ce film qu'il semble parler qui est un film trés réussi et dontl'argumentation ne tourne pas seulement autour de la sexualité et de la fantasmatique. Certes l'apparition de Rocco Siffredi semble y être folklorique mais c'est somme toute assez secondaire puisqu'il n'y apparait tout au plus qu'un petit quart d'heure. POur termeiner ce genre de commentaire lapidaire inexact et peu argumenté me semble plutôt de l'esbrouffe qu'autre chose.

    RépondreSupprimer
  5. Oui c'est vrai que le roman, Despentes l'a écrit seule, ma plume a fourché, car je ne l'ignore pas. J'ai lu et vu les deux, livre et film.

    Je sais donc un peu de quoi je cause par ailleurs.

    Je pensais au film, sur lequel les deux filles ont bossé ensemble par contre. le passé de hardeuse de Coralie n'est en rien un problème pour moi, mais plutôt pour elle, ce genre d'étiquette étant indélébile ensuite dans le milieu...

    Sur le reste ("e." c'est "Stan" au passage), je t'accorde que ce n'est jamais que MON avis. Pas une fin en soi. Et c'est juste quelques lignes que je pourrais développer, mais ce n'est pas le propos, je ne fais pas une thèse sur les deux Catherine non plus.

    Oui, je n'aime pas Breillat ni ses films où le sexe n'est que souffrance, autant mentale que physique. Ses traumas persos qu'elle développe dans son oeuvre (livres, films) sur le sujet m'indiffèrent, "Romance" m'a fait chier à un point que tu ne peux imaginer, même si Rocco y est plutôt "sobre"... Et à part "36 fillette" que j'aime bien (enfin dont je garde un bon souvenir, vu il y a longtemps) et quelques fulgurances par moment dans d'autres long-métrages d'elle, le reste de son cinéma m'apparait grandiloquent, pompeux et avec une vision de la sexualité à mille lieus de moi, où toute forme de plaisir et d'humour est absente.

    Son récent passage chez Ruquier il y a peu était accablant. Il est vrai que la dame a subi une grave attaque cérébrale il y a cinq ans, mais cela n'est pas lié à ce que je pense ni à mon jugement de fond sur son travail.

    Cher Maldo, tu m'autoriseras à laisser ce commentaire peu argumenté, lapidaire et plein d'esbroufe sur MON blog, je suppose ?

    RépondreSupprimer
  6. J'ai hésité à laisser un commentaire car l'univers de Breillat est, à mon avis, 'repoussant'. Je n'aime pas du tout son univers glauque; cela ne me parle pas.
    Quant à 'Baise-moi' c'est le seul et unique film que j'ai vu qui m'a mis vraiment mal à l'aise.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS