21 janvier 2008

C'est dans le journal...

488 - Les journaux féminins continuent à faire leur choux gras de notre plaisir préféré.

De temps à autre, ils y reviennent l'air de rien avec les précautions d'usage, comme dans ce numéro de février de DS, (sobrement appelé selon eux-mêmes "le féminin de société") avec un article intitulé:

Prendre son pied: "la petite fessée, vous avez essayé ?"

Houla, c'est du lourd, là ! "Petite fessée"...

Déjà, pourquoi, "petite" ? Histoire de minimiser, de ne pas faire peur aux éventuelles intéressées ? De ne pas passer pour un magazine porno ? L'hypocrisie est de mise, en jonglant avec les mots et les adjectifs pour ne pas choquer les lectrices, mais avoir quand même l'air "à la page" quand on parle "sexo"...

Exactement comme avait titré Cosmo en février 2000, voici pile huit ans: "une bonne petite fessée, voilà (peut-être) ce qu"il nous faut !"

Je reviens avec des scans...

PS: 23/01/08 - Voilà, je vous laisse lire cet article de Mélanie Perrot... Des généralités dans un article tendance plutôt clinique mais pas si mal fait qu'on me l'a dit par mail.

À vous de voir. Il suffit juste de cliquer sur les pages...

Et merci à l'ami JLL, auteur de ces scans...

8 commentaires:

  1. Etant une acheteuse compulsive de revues 'féminines' j'ai acheté cette revue et lu le fameux article; qui m'a fait sourire.
    Ce n'est pas encore un 'marronnier' (la fessée) mais ça ne saurait tarder ;-))

    RépondreSupprimer
  2. Un petit compte-rendu, chère Nush ? Je devrais récupérer demain des scans du journal fait par un lecteur, pour en faire profiter les amis mais si vous pouviez déjà nous détailler le marronnier... (tous les huit ans, quand même)

    RépondreSupprimer
  3. C'est le n° 119...on le trouve encore? du 15 janvier...cette revue paraît à quelle fréquence? un hebdo?
    pas habitué d la presse de soctété féminine...
    Ce n'est pas encore un 'marronnier'=je ne comprends pas
    Je devrais récupérer demain des scans du journal fait par un lecteur, pour en faire profiter les amis :Ca c'est sympa... on peut légalement faire circuler les copies? une fois que l'hebdo n'est plus en kiosque?

    RépondreSupprimer
  4. Si vous avez l'esprit collector et préférez la revue , on peut la commander sur
    http://www.journaux.fr/revue.php?id=86611

    et obtenir ainsi ce numéro spécial si les kiosques ne le proposent plus.

    RépondreSupprimer
  5. Je ne sais pas si on le trouve encore, mais rien n'empêche de faire allusion à l'article, scans à la clé. Ou pas.

    Au pire, on cite des extraits du texte et l'auteur. Légal ou pas, c'est surtout de la pub pour le journal...

    Ah: un "marronnier" (quand il ne s'agit pas de l'arbre) est le terme utilisé en journalisme pour parler d'un sujet qui revient régulièrement à la Une et permet de faire des papiers récurrents, comme le sont "la rentrée des classes", "le Beaujolais nouveau" ou encore "comment perdre du poids avant les vacances"...

    RépondreSupprimer
  6. C'est un numéro récent; il est sorti la semaine dernière (ou fin de l'autre...) et donc encore en vente pendant au moins 3 semaines.
    C'est un mensuel; j'aime particulièrement la couverture: l'association "bouche, manteau" en rouge grenat est singulière.

    RépondreSupprimer
  7. Oui, jolie couverture. Et l'article n'est pas si mauvais que ça non plus.

    Des généralités, certes, mais comment faire autrement dans un périodique généraliste et grand public ?

    Je n'imagine pas qu'on puisse écrire autrement ou y faire l'apologie de nos plaisirs sulfureux...

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour le "marronnier" et la définition.
    C'est un phénomène journalistique que chacun aura remarqué,peut-être déploré...on serait déçu,sans les incontournables reportages sur la rentrée des classes?
    Merci aussi pour les scans. Tout y est?
    L'article du médecin est étonnant, et si jamais on se sentait culpabilisé de ces désirs de fessée, ou face à un/une partenaire qui ne comprend pas et nous considère comme un dingue , on peut s' y référer! C'est médical!Scientifique! De l'a-rith-mé-ti-que ,comme le martelait Marius à son père César, à propos de recette de cocktail.
    Bien à vous.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS