05 août 2012

Cadeau d'anniversaire...

  2788 - "Trois jours, deux nuits..."

Elle est venue avec lui dans un de ces endroits retirés et plaisants dits "de charme" qu'on imagine essentiellement conçus pour des amours illégitimes ou des parties de jambes en l'air débridées, les deux n'étant d'ailleurs pas le moins du monde incompatibles. Calme et isolé en pleine campagne...

Un peu fatigué par la route, il s'est allongé sur le lit, à peine redescendue la jeune réceptionniste de l'hôtel qui les a accompagnés jusqu'à leur chambre et observe du coin de l’œil son amante déballer ses affaires, installant méthodiquement ses fringues dans le placard, amusé par son incessant babil, presque un rite.

Ils ne se sont pas vus depuis un long moment et à chacune de leurs retrouvailles, c'est pareil, tant il y a de temps à rattraper: l'envie, le trouble, l’excitation, les jeux érotiques, les fessées. Mais aussi le simple fait d'être ensemble et de se tenir la main sans rien dire avec le même degré d'émotion partagée.

Lui s'émerveille toujours d'éprouver autant de plaisir à dîner avec elle sur la terrasse en échangeant banalités ou discussions passionnées qu'en lui empoignant les hanches, une fois la porte de leur chambre close !

Alors, à quatre pattes sur le grand lit devant la glace de l'armoire, fiché en elle au plus serré de toute sa longueur après une fessée magistrale lui ayant empourpré le cul, il admire son regard flou de femelle qui se laisse enfin aller à l'animalité la plus forte, tandis que lui s'amuse intérieurement de croiser son propre regard dans le miroir de sa mine de mâle dominant chevauchant son amoureuse.

Mais là il somnole presque les yeux clos, sans s'apercevoir qu'elle a ouvert une des fenêtres, se penchant à l'extérieur pour regarder la campagne verdoyante s'étalant uniformément devant eux, à l'infini.

Le silence qui dure l'intrigue et il ouvre les yeux.

C'est ainsi qu'il remarque qu'elle a retiré son jean et sa culotte probablement pour prendre une douche mais s'est juste interrompue un temps sur le chemin de la salle de bain pour jouir du paysage, sans se soucier d'avoir les fesses à l'air.

Dangereuse posture qui donne envie de...

Elle lui tourne le dos. Il s'approche silencieux, fauve, prédateur, mais aussi tellement protecteur. Soudain très réveillé et submergé par l'envie...


Et puis ?

4 commentaires:

  1. Joyeux Anniversaire ! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Merci Rose... Ce n'est jamais qu'une date, mais qui compte, forcément...

    RépondreSupprimer
  3. Oui, un bon anniversaire Stan, avec un peu de retard. ;)

    Pour rattraper, je vais plutôt souhaiter : une super année pleine de bonnes choses, jusqu'au prochain anniversaire. :)

    RépondreSupprimer
  4. c'est fort gentil, L.C. Croisons les doigts.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS