07 février 2013

Hésitations d'une miss...

   2925 - "La première revisitée..."

Alors évidemment, si vous suivez le blog, vous avez probablement déjà lu cette histoire plusieurs fois écrite par moi... Et même une version de la partie féminine, en écho. En quelque sorte l'acte fondateur de mon amitié avec une jeune femme qui m'est chère et est restée mon amie, au-delà des ans. Désormais plus "petite frangine" qu'amante d'ailleurs.

Et c'est bien aussi.

La scène vécue "pour de vrai" par elle et moi aura bientôt vingt ans... Et moi vingt de plus, forcément.

Miss Kat a réécrit l'anecdote et en a fait une petite nouvelle avec du sens, pour un éditeur qui voulait un truc sur le thème de la fessée mais n'a pas cru judicieux de la retenir. C'est vrai que l'écriture est plus basée sur le ressenti que sur une description affriolante de la scène et que la maison d'édition voulait sans doute "de la bonne fessée" narrée avec force détails, si je comprends bien...

Mais est-ce bien nécessaire ? Après tout, l'imaginaire fait le reste... C'est vrai que j'y étais. D'ailleurs le choix de la photo d'illustration est troublant, tant c'est elle qui y est représentée comme elle l'était. Marrant...

(...) Elle rit. 

 - "Tout ce que tu veux !"

 - "Ne crois-tu pas que ta sortie d’hier mérite une bonne fessée ?" 

Son cœur manque un battement. Un blanc s’installe. Elle ne découvre rien: Pas plus tard qu’hier, il évoquait son goût pour ce jeu. Elle avait écouté. Elle ne connait pas cet univers, mais il l’attire. Il l’a évoqué de telle manière que les images s’étaient imposées à elle: une jeune femme mains dans le dos, culotte aux chevilles, les fesses rouges. 

La même (elle, déjà ?) en travers des genoux de son amant, le cul à l’air… 

La marque rouge qui s’imprime sur la peau blanche… Sa voix la sort de son phantasme.

- "Alors ? Qu’en penses-tu ?" 

 - "Oui..." (...) 
Texte © Miss Kat

2 commentaires:

  1. Lancelot8/2/13 07:20

    Super sympa cette histoire. Heureux homme que tu es Stan, Heureuse femme que tu es Miss Kat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est davantage à exprimer au passé. C'est toujours mon amie, même si on n'a plus ce genre de rapports entre nous depuis des lustres. Et cette histoire a presque 20 ans, quand même.

      Supprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS