09 avril 2014

36 ou 44... ?

3047 - De l'importance (ou pas) de la taille !

"Croupes story" ? On pourrait sans doute demander aux hommes qui aiment fesser leurs compagnes ce qu'ils apprécient le plus dans cet acte particulier... Une sorte de "pouvoir" dans lequel les filles concèdent leurs fesses (on parle évidemment de jeux, de plaisirs, d'actes d'amour et certes pas de contrainte ou pire encore...) en les offrant sans pudeur le temps d'une cuisante correction érotique ?

Mais surtout, je pose la question: tout comme on ne vit pas toujours avec son idéal féminin (une idiotie sur laquelle je reviens plus bas), est-ce que la taille... du derrière de la demoiselle punie compte pour celui qui la fesse ?

Ben oui ! Fesse-t-on plus facilement un petit derrière qu'un cul plus... ample et rond ? Un séant bien rempli est-il plus excitant à fesser qu'un petit cul taille 36...?

En clair, est-ce que vous pensez qu'il y a une "forme idéale de fesses", pour ces émois là ? (et je ne parle pas de la sodomie qui peut venir ensuite...)

Ou bien est-ce ce qui vous importe est davantage au niveau du partage et de la complicité que de votre idéal esthétique ?

J'ai eu la chance que mes complices soient toutes assez différentes sur ce point, je me souviens d'une dame ultra-mince que j'observais avec inquiétude à la dérobée en marchant dans la rue cherchant à extrapoler comment diable était ce cul taille fillette une fois déculotté ? Pour faire simple, si j'allais trouver quelque chose à me mettre sous la d... euh, sous la main.

Oui, à ma grande joie, ce derrière qui n'était pas nécessairement dans mes critères de taille (mais la dame était dans mes critères à tout point de vue par ailleurs, oh combien...) s'est révélé féminin et rond une fois à nu. Et éminemment fessable. M'en suis pas privé.

Et puis, que sont ces critères d'ailleurs, sinon des canons de beauté idéale qui jouent davantage sur la plastique que sur l'âme. Il est des physiques émouvants, des regards lumineux, une façon de se mouvoir et d'occuper l'espace, alliés à un charme naturel qui font voler en éclat et oublier nos goûts d'ailleurs souvent formatés par les magazines... J'aime passionnément les brunes aux yeux verts, je n'ai épousé que des blondes aux yeux bleus. Allez savoir !

OK, soyons clairs, j'aime les filles qui ont de jolies fesses rondes. Et un corps de femme. Une statue du XIXème... Mais bon, point trop n'en faut non plus.

Si j'osais, je dirais qu'il faut en la matière trouver un... juste milieu..

7 commentaires:

  1. Et oui le "format" est important mais à mon sens autre chose mérité d'être souligné...la cambrure...
    Là ou se pose la main, là ou s'impose la main...
    Ce qui fait que la croupe prend toute sa proéminence et s'offre à la main qui va claquer...
    Une belle cambrure est aussi délicieuse qu'une belle croupe...

    RépondreSupprimer
  2. Les brunes aux yeux verts dis-tu, genre XIXeme ? Ah oui ?

    RépondreSupprimer
  3. @Marie Tro: siècle, pas arrondissement, hein. Oui, j'apprécie les filles qui ont des "courbes féminines", comme on dit. Fût un temps où j'appréciais uniquement les filles androgynes, à conditions qu'elles aient des fesses rondes. Mais minces. Comme si les formes généreuses me faisaient peur, comme si la féminité me troublait trop.

    Et puis un jour, une rencontre et donc une amante qui partagea ma vie un temps m'ont appris à voir les choses autrement et à aimer les courbes, les seins, les hanches, les fesses... (je précise que j'aime AUSSI les femmes pour ce qu'elles sont intellectuellement, hein...)

    Désormais, je ne fais plus d’ostracisme. Sans aller vers les excès non plus, il ne s'agit pas de banaliser le terme "rondeurs" utilisé par les femmes qui sont juste "grosses", ce qui n'est pas mon karma.

    Mais des courbes et pas uniquement celles des magazines, bien trop formatées et retouchées par Photoshop (je sais faire) ça ne me va pas tellement... De toute manière, il suffit de regarder le choix des images que je sélectionne et passe sur le blog pour se faire une petite idée de mes goûts en la matière. Ce qui de toute façon n'a d'importance que pour moi, au final, on est bien d'accord...

    RépondreSupprimer
  4. Ca marche dans les deux sens... Une des premières choses que je regarde chez un homme, ce sont ses mains, allez savoir pourquoi... Et si celles de mon Maître me semblent à tout point parfaites, je pense que ce sont parce qu'elles sont siennes, pas seulement parce qu'elles sont superbes.
    S

    RépondreSupprimer
  5. Dieu (ou Coluche mais on ne va pas commencer à chipoter pour si peu) a dit : "il y aura des femmes minces, il y aura des femmes grosses, il y aura des femmes grandes, il y aura des femmes petites, il y aura des femmes belles et il y aura des femmes moches, et toutes seront égales ; mais ça sera pas facile…" Et puis il a ajouté : "il y en aura même qui seront grosses, petites et moches et pour elles, ce sera très dur ! "Je confirme.

    RépondreSupprimer
  6. C'est une drôle de question ça Stan !

    La première réponse qui me vient à l'esprit, c'est "évidemment que oui, cela a une influence, la forme, la taille et la cambrure..."

    Et pourtant...la réponse est aussi "Non ça n'a aucune espèce d'importance puisque le plaisir vient au moment de la complicité entre les deux personnes et au moment de l'impact..."

    Je sais que pour ma part, je suis menue, très menue, un poids plume qui plus est, mais avec des courbes et une très grande cambrure du dos...un "beau" V.

    Alors oui, si on me fesse, je sais que mon cul sera dès le départ mis en avant ou en valeur si vous préférez et qu'avec une main et une claque, on peut déjà recouvrir mon séant facilement...

    Donc pour le coup, j'ai pris mon parti de me faire aussi claquer les cuisses, comme ça, la surface est plus grande...

    Donc si vous prenez quelqu'un qui a plus de formes, il vous faudra plus de claques, plus de "caresses" pour pouvoir rosir l'entièreté du fessier d'une même teinte...Peut-être plus fatigant ceci dit...et comme c'est pas génial de voir son fesseur perdre de l'endurance en cours de route...

    Si cela peut sembler un "inconvénient" dans mon cas, avoir une peau mat, fait qu'il faut plus de temps et plus de claques pour entrapercevoir l'ébauche d'un rose...Je suis donc gagnante aussi...et toc ! enfin sschlack ! Sourire...

    Et comme on sait tous, que même si le seuil de douleur est propre à chacun, cela reste une surface diablement érotique

    RépondreSupprimer
  7. Stan,

    Un magazine "people" rapportait il y a quelques temps déjà que la fessée était un moyen simple et peu onéreux pour ces dames et demoiselles de perdre leur excès de cellulite . En effet, la cuisante stimulation de la circulation sanguine brulait les calories et ainsi faisait fondre la masse graisseuse. Mais je ne vous apprend rien de nouveau , j'imagine... Un moyen peut-être de faire un peu plus de conquêtes... à fesser.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS