18 avril 2015

Les obsessions de l'ami Robert !

3210 - " Bob the spanker..."

Connaissez-vous Fritz the Cat ?

Mais si, rappelez-vous cette BD avec un chat obsédé sexuel ! Il y a même eu en 1972 un film tiré de l'album, que d'ailleurs Crumb, le créateur de la BD, a très vite renié, se sentant trahi par le metteur en scène Ralph Bakshi.

Ah, ça ne vous dit rien ?

Un peu d'histoire, alors. Dès la fin des années 60, l'Américain Robert Crumb débarque à San Francisco en pleine vague hippie, devenant rapidement l'un des chefs de file de la BD dite "comix underground"...

Crumb a mis fréquemment en avant ses obsessions sexuelles en bandes dessinées, si je devais comparer, un peu comme une sorte de Woody Allen cartoonist trash, avec des albums provocateurs et osés dans lesquelles il se met en scène lui-même en train de se branler ou de baiser à couilles rabattues...

Mais il faut reconnaître que de nos jours - et bien qu’ayant été reconnu à Angoulême avec un Grand Prix en 1999 - la jeune génération semble l'avoir totalement oublié. Ses BD sont probablement datées, certes révélatrices d'une époque, mais désormais plutôt démodées.

On notera que le gars s'est quand même permis de refuser de dessiner une pochette d'un album des Rolling Stones parce qu'il n'aimait pas leur musique !
Dessins © Crumb

8 commentaires:

  1. Ça c'est la classe ! Crumb, j'ai découvert très tard dans la bibliothèques d'amis suédois... Je pense qu'il marche beaucoup mieux chez les anglo-saxons et les pays nordiques plus bilingues que la France. Je ne trouve pas sa BD démodée mais très personnelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clairement très personnel, oui. Et pour le jugement sur le lectorat, je crois aussi que ça touche plus les anglo-saxons que nous autres. Mais je trouve quand même que c'est daté d'une époque, autant graphiquement que sur ce qui est raconté. Et ça reste une œuvre unique !

      Supprimer
  2. En fait c'est vrai qu'on peut analyser le style comme daté sauf que quand il a commencé a publier, son style extrêmement reconnaissable faisait déjà daté, comme une sorte de parti pris. Ce qui était et reste remarquable c'est ça façon de clairement nous indiquer son coté totalement obsédé sexuel, son gout perso pour les femmes costaudes lui qui est tout maigrichon, et son coté "Merde a ce que pensent les autres". J'aime bien les mecs comme ça .... On dirai Waldo ! :D !!!!

    Ché plus ou j'avais déjà écrit un truc sur Crumb, pas chez moi en tout cas, faudra que je retrouve ... (passionnant ce que je vous raconte)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si si, passionnant effectivement. pour moi en tout cas !

      Supprimer
  3. PS - Vachement chouette la première illustration que vous avez trouvé.

    RépondreSupprimer
  4. je me demande si elle n'est pas fessée avec un archet, non ? il représente un musicien, je suppose ?

    RépondreSupprimer
  5. Je trouve qu'on dirait Einstein, qui d'ailleurs, jouait du violon!

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Stan,

    Son ambiance me rappelle les "Tamazones" de Erich Stanton.
    Il me semble que Mr Crumb avait un faible pour les demoiselles bien "enrobées". Beaucoup de ses dessins y font référence.
    Du moins à mon avis. Toujours à l'avant-garde, ces Yankees !!
    Charles

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS