20 avril 2015

En voiture Simone !

3211 - "Passez donc à l'arrière, Mademoiselle..."

C'est un dessin, ici recadré sur l’essentiel, de Paula Meadows que j'avais déjà utilisé il y a 5 ans pour un autre post.  L'image met en scène un plantureux derrière dûment corrigé par une main de fer...

Le plus intéressant, c'est le regard du témoin. Une autre femme qui semble se délecter de la scène.

Alors... Pour ma part, oui il m'est arrivé de fesser à l'arrière d'une voiture...

D'y baiser aussi, lors d'un retour de nuit, dans une R5 (oui, ça fait un bail) conduite par un ami qui trouvait que la voiture (appartenant à la demoiselle à l'arrière) tanguait en ligne droite pendant qu'on s'agitait à l’arrière. Je ne dois pas à la morale d'avouer qu'un fois apaisé, c'est moi qui ai repris le volant et lui la place arrière, dans tous les sens du terme. Façon Valseuses...

Revenons à la fessée. Alors, certes, il vaut mieux pratiquer dans une voiture qui offre un peu d'espace que dans une Fiat 500, c'est assez clair. Le bras a besoin d'ampleur et la fille de pouvoir remuer... Mais quand on en a envie, on peut tout faire. J'ai donc fait...

Me revient entre autres le souvenir d'un sortir de restaurant et d'une (bonne) fessée ainsi appliquée à l'arrière d'une berline, dans la nuit d'un boulevard pourtant fort fréquenté, à deux pas de la place de la Bastille. Vers 23 heures, mais les vitres teintées assez foncées interdirent de voir ce qui se passa sur les sièges arrières de la voiture sagement garée le long du trottoir et c'est tant mieux...
Dessin © Paula Meadows

13 commentaires:

  1. Quel délicieux et angoissant moment cela doit être que d'être en voiture avec un pro-fesseur, tout en sachant qu'il peut arrêter cette voiture a tout moment, nous faire passer à l'arrière pour nous rougir les fesses, au milieu de toutes et tous mais quand même en privé ! J'aime beaucoup l'idée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et pour avoir eu la chance de le vivre, ce sont des instants qu'on n'oublie pas, vous pouvez m'en croire !

      Supprimer
  2. J'ai vécu quelque chose d'assez proche, une fois... C'était moi la conductrice. J'étais un peu nerveuse, après une première fessée et sachant qu'une seconde suivrait dans la soirée... Et je ne sais plus trop ce que j'ai fait ou dit mais toujours est-il qu'au feu suivant, j'ai entendu un petit clic, ma ceinture s'est enroulée, et je me suis retrouvée happée sur la droite pour quelques claques bien senties, puis l'ordre de reprendre ma conduite (car le feu était vert) avec plus d'application pour ne pas avoir à me garer la rue suivante pour un rappel plus long...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellente anecdote. Mais pas très "confortable" pour la punie autant que pour le correcteur, non ?

      Supprimer
  3. C'est ce qu'il a regretté a priori, ma foi moi, je n'ai pas eu trop le temps de réaliser... Une fessée éclair et ravivant la précédente, le temps d'un feu qui passe du vert au rouge puis de nouveau au vert. Je me suis juste dit que j'aurais dû choisir un jean plutôt qu'une jupe qu'il a eu le temps de retrousser prestement.
    Toujours est il que ça n'a pas forcément amélioré ma concentration lol
    J'étais surprise et quelque part aussi "choquée" qu'il ose (les vitres n'étaient pas teintées lol )
    Ce qui peut devenir un souvenir amusant car partagé avec complicité entre amis, peut être juste une erreur de casting avec une autre personne... mais cela reste une anecdote.

    RépondreSupprimer
  4. Amoureuse29/4/15 08:03

    Et bien ce fut le cas pour ma première fessée!
    D aiilleurs si mes souvenirs sont bons ça a été mon premier post sur DD.
    Sans témoin,certes et sans passer à l arrière, mais le "gare toi là" ferme et grave est imprimé dans ma mémoire...tout comme le reste!

    RépondreSupprimer
  5. Sur les conseils d'un ami, j'ai acheté et stocké dans mon coffre 2 jolis tuteurs en bambou ... ben oui, faut être prête à toute éventualité et puis ça nourrit l'imagination pendant les longues heures de conduite, croyez moi ...

    Bref, à bon entendeur ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'entends bien, mais le bambou, ça risque pas de déchirer la peau ? Faut savoir manier ces choses-là...

      Supprimer
    2. Stan, le bambou est un tuteur... il sert à "dresser" les femelles récalcitrantes... celles qui s'écartent du droit chemin...

      Supprimer
    3. j'sais pas, personne ne s'est encore proposé pour les tester jvous dis !

      Mais vérifiez donc quand vous passerez chez Jardiland pour acheter vos géraniums ;) !

      Supprimer
    4. J'ai de mauvais souvenirs d'une cravache en bambou de mon grand-père, qui était officier de cavalerie dans les années 30...

      Supprimer
    5. Hummmm.... la cavalerie... les chevaux... ça sent bon l'écurie !... manque que la jolie ponygirl attelée...
      La cravache en bambou a la souplesse d'un jonc, d'un stick, d'une badine, d'une canne anglaise...

      @Sophie : deux bambous inutilisés dans ton coffre ?... sans une main pour les manier ?... c'est une insulte... à ton popotin !...

      Supprimer
  6. @PZ: j'entends bien, mais bon vous connaissez mon peu d'intérêt pour les instruments. ma main me suffit, au final...

    Personne ne se plaint (enfin... si quand même mais pas de la même façon !)

    Sauf moi ! Quand un jeune derrière orgueilleux l'a explosée il y a quelque temps. Après j'ai tenté le martinet. mais là encore, c'était pas mon truc... La main, vous dis-je. Une fois réparée, j'y suis revenu !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS