14 juillet 2015

Mais... Est-ce que ça fait mal ?

3270 -"Endurance, persévérance... Envies !"

Ah, c'est une question qui revient souvent. Et comme d'habitude, votre avis m'intéresse. Dans les commentaires...

Récemment, une lectrice attentive m'a posé pas mal de colles sur le sujet. Sur le point de passer à l'acte, elle voulait savoir combien de temps durait une fessée en minutes (elle pensait que ça se comptait en heures...) et surtout si ça faisait mal...

Très technique pour quelque chose que je ressens, moi, comme très instinctif.

Se gargariser de mots et de troubles virtuels est une chose, mais quand on se lance "en vrai", il y a forcément de l'anxiété, l'envie de réussir. Mais forcément aussi la peur de décevoir l’autre.

Ou de se décevoir soi-même, d'ailleurs, ce qui est parfois pire ! Tout passe alors par la tête, intellectuellement, avant de le vivre pour de bon de façon plus physiquement cette fois.

Franchir le pas. Avec la bonne personne.

Autant prendre son temps, être sûr(e). Jusqu'à la dernière seconde, laisser les portes ouvertes, qu'elle décide si oui ou non elle est prête ! C'est une règle de base pour moi. Par contre et ça fait partie du deal, une fois que nous avons refermé la porte sur notre intimité, plus question de reculer !

Bon. Là quand j'y pense, si je reviens à la question du départ, difficile de répondre sur un timing précis. Une fessée ça dure... un certain temps !

Par expérience, j'ai le sentiment que ça peut aller de quelques (intenses) secondes à de (très) longues minutes, étant bien entendu que le timing parfait n'existe pas et qu'il n'y a pas de règles.

Quand à la force à y mettre, l'intensité des claques ? J'ai tendance à commencer assez fort d'entrée, mais on doit évidemment nuancer en fonction du ressenti des filles. Pour ma part, je tiens souvent la main gauche de ma partenaire pour sentir ses réactions. Pas de "safe word", juste comprendre à sa main qui se serre qu'il faut nuancer ou accélérer le mouvement...

Qu'elle cherche à échapper aux claques avant de se replacer d'elle-même est aussi un signe intéressant que ce n'est pas encore suffisant, dans son esprit.

... Et sur ses fesses.

Ah, bien sûr que ça fait mal. C'est le but. d'ailleurs: "sanction, rédemption"...

À chacun son seuil de résistance.

Une fois, j'avais proposé un marché à une jeune femme qui ne savait pas trop se décider: "très vite et très fort, ou alors lentement... mais plus longtemps !"

Elle avait choisi la première proposition...

En fait chacun fera en fonction de sa personnalité, de celle du partenaire, de ses envies, de ses limites aussi. Pour les frôler ou pour les dépasser, un peu... Une sorte de pari avec soi. Je constate que les filles sont souvent très investies dans ce qu'elles vivent et qu'elles détestent décevoir. Endurance, fierté, envie de se contrôler et de ne surtout pas donner à celui qui fesse une "victoire" trop facile.

Alors j'en ai vu serrer les dents pour résister le plus longtemps possible sans un cri.

... Jusqu'au moment où elles n'y tiennent plus !

16 commentaires:

  1. C'est de la faute de Stan ! Parce qu'à force de le lire, je m'y suis mise il y a quelques jours... Non sans mal.

    J'ai toujours un peu peur de la douleur, mais j'avoue que je vais de plus en plus loin. J'arrive à me contrôler assez longtemps, à dépasser un certain seuil, et puis surtout à la seconde où ça s'arrête et où il cesse de me fesser, la chaleur qui se diffuse partout dans le bas de mon corps se communique à ma chatte (sorry , c'est un peu cru mais c'est ça...) plaisir incroyable, à vivre au moins une fois...

    Je découvre que j'adore ça.

    Je me découvre "masochiste". Je mets les guillemetas parce que ça fait un peu peur, le mot, en tout cas. Je reconnais qu'il faut trouver un partenaire à l'écoute et pas une sombre brute...

    RépondreSupprimer
  2. Quand c'est "de ma faute" de cette façon, je trouve ça plutôt enrichissant. C'est toujours marrant d'être à la naissance d'une "vocation".

    RépondreSupprimer
  3. Amoureuse15/7/15 00:03

    Attaquer fort d entrée...c est pas mon truc.
    C est l avant qui conditionne comment je vais ressentir, accepter voir désirer cette fessée.

    Sa main sur ma joue, la voix qui s adoucie...qui chuchote en me tirant légèrement le lobe de l oreille, les mots qui disent...qui grondent.

    Qu il prenne le temps de jouer avec mon trouble.

    Et après....j aime l idée d être fessée tranquillement, longtemps avec des alternances de caresses...qu il y ait des pauses...de la tendresse, pour qu à nouveau je me retrouve sur ses genoux.

    This is it! Mon mode d emploi made Am'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, bien entendu, je n'ai parlé ici que "technique fessée" de l'acte en lui-même quand elle se passe et qu'on est "dedans"...

      Comme on se connait un peu, il est bien entendu que "l'avant" est primordial. Faire monter la tension, le trouble naissant, le regard qui fuit à l'évocation de ce qui va inéluctablement suivre, ces instants là sont essentiels pour que ce soit vécu comme il faut. Cela allait sans dire, mais Am' a raison: ça va mieux en le disant...

      Supprimer
    2. Absolument en accord avec Am', pas de ce jeu sans préliminaires soignés et qui font battre le cœur. Si on n'a pas ça, ça perd quand même pas mal d'intérêt....

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup la proposition "très vite et très fort ou moins vite mais plus longtemps..." Je trouve ça très excitant et on devine aisément que c'est probablement un des credos du maître de ce blog...

    Pour le reste, aucunement tentée par la collec Harlequin de la fessée, à vrai dire... Toute une littérature commerciale s'engouffre dans le filon 50nuances, et ça n'a littérairement pas beaucoup d'intérêt... Je suis même surprise que vous en fassiez écho.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce vraiment le but, d'essayer de déceler mes manies personnelles? Ou d'extrapoler sur mes envies au-delà de ce que j'en raconte ? Oui, c'est parfois très proche, parfois très loin de ce que je suis. Et n'intéresse que celles que je rencontre au cours de ma vie au fond, non ?

      Supprimer
  5. Ah ça, si on s'expose en faisant un blog ouvert, c'est normal qu'il y ai de l'extrapolation de la curiosité des interrogations du voyeurisme sur la personne qui ... et au fait quand est ce que vous postez une photo de vos p'tites fesses ? :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Ellie: Allons donc ! Ne me dites pas que vous seriez intéressée...

      Supprimer
    2. le défi est lancé ... la prochaine qui rapporte une photo des fesses de Stan remporte la mise et est assurée d'en recevoir une bonne ! ;)

      Supprimer
    3. Je vais me méfier de mes amies, quand après une bonne fessée et plus si affinités, je m'endors du sommeil repus de l'honnête homme et que la rouée se relève sans un bruit et avec son iPhone prend mes fesses (sic) en image, afin d’immédiatement la poster sur le blog...

      Le pire c'est que j'en sais une ou deux qui pourraient y penser maintenant... Argh !...

      Supprimer
  6. M'enfin, bien sur que oui ! Et je ne serai pas la seule, rendez vous compte ! Ça serait une grande GRANDE première !

    RépondreSupprimer
  7. Euh...Non...Je confirme, elle ne serait pas la seule.

    RépondreSupprimer
  8. Moi aussi jeveux voir..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Seriez déçues, je suis un type avec un cul tout à fait ordinaire...

      Supprimer
    2. Bonjour Stan,

      Un petit poème de ma composition suite aux commentaires de ces demoiselles qui, je l'espère, ne blessera personne.

      "Qu'entend-je ??? Quel affront !!!
      Quelles prétentieuses demoiselles !!!
      Cette arrogance mérite punition !!
      Fesser ces charmantes péronnelles !!!
      Leur trousser jupes et jupons
      Les courber sur vos puissants genoux
      Et d'une virile main "paternelle"
      fustiger leur popotin... si doux."

      Ode aux belles demoiselles
      Charles.
      (PS Mesdemoiselles, ce texte est pure fiction. Je tiens à le préciser. Of course. Merci pour votre indulgence.)

      Supprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS