01 novembre 2018

"Hey ! Un instant s'il vous plait..."

3398 - "Vengeance de fille..."

Si on regarde comme ça, sans prêter attention aux dialogues parfois inaudibles et au son dégueulasse des films Nu-West, techniquement douloureusement passés de la vidéo au DVD, on voit juste Penny, petite minette toute pimpante avec sa p'tite jupe et son p'tit sac à main sortir de sa p'tite auto comme si elle allait faire ses courses...

Mais en fait pour recevoir... une fessée. Rectification, une série de coups de paddle administrés par une autre charmante jeune femme souriante, mais inexorablement intransigeante, comme on le verra au fur et à mesure de la vidéo, Joanne, une habituée des productions de l'époque.

Bon, attention, c'était il y a sans doute plus de trente ans, Ed est mort et ces filles doivent maintenant faire des pâtisseries et des cookies pour leurs petits-enfants en se rappelant avec nostalgie le bon vieux temps du spankin'nroll !


Revenons au sujet. Le gars Ed Lee reçoit la fille dans ses studios de San Marcos, un bled de Californie entre Los Angeles et San Diego où ça se passe, et vérifie quand même gentiment avant si elle sait pour quoi elle est venue et si elle a bien conscience que c'est pour une correction au padlle, dont elle peut cesser l’application à tout moment. En clair il s'assure qu'elle vient bien sans contrainte et de son plein gré...

Mais Penny, bravache fait sa fière et prend l'air de la meuf parfaitement à l'aise avec tout ça. Va moins faire la maligne ensuite...

Et puis hop, trente coups sur les miches par série de dix, comme souvent chez les Ricains !

Dix sur la jupe d'abord, puis dix sur la culotte et enfin dix sur les fesses enfin mises à nu, décidément ces gars aiment les étapes, pas étonnant qu'Armstrong (Lance, par Louis) ait gagné à sept reprises le Tour de Fra... Ah on me signale qu'il a été déclassé ! Bon, en même temps, hein, on s'en tape...

Du coup j'ai re-regardé ce petit film avec une personne proche (très proche, même) dont l'anglais est la langue maternelle. Histoire d'avoir une traduction, parce que ça cause quand même beaucoup..


Et l'histoire avec cette seconde écoute est intéressante, j'ignore si c'est un scénario ou un vrai moment d'entreprise dont Ed Lee a profité pour tourner à bon compte, mais il y avait réel contentieux entre les deux filles et du coup la punition prend tout son sens quand on comprend ce qu'ils se disent : Ed accueille la jeune femme gentiment  dans son bureau après un coup de téléphone, mais en lui demandant si elle souhaite réellement revenir chez Nu-West dont apparemment elle a été exclue auparavant pour une faute.

Condition sine qua non, Joanne Jameson ("Pretty Penny takes a paddling from Joanne Jameson to settle a grudge") qui attend de pied ferme Penny pour régler un compte entre elles sera l’exécutante et expose à sa collègue de travail les conditions de son retour parmi eux.

OK, elle revient, mais pas impunément, elle a visiblement fait des conneries qui lui ont valu une mise à pied, elle doit être punie.

Fascinante technique d'entreprise. Moi je pensais qu'on lui faisait subir un casting, mais pas du tout. En gros, Penny sera réintégrée dans la boîte, oui...

Mais après trente coups de paddle qui seront sévères, les dix derniers contribuant à lui faire payer pour ce qu'elle a fait avec la voiture de cette même Joanne. Accrochage ? Emprunt inopportun ? L'histoire ne le dit pas...

Bon, OK, tout ceci est très anecdotique, c'est clair. En fait, pourquoi je vous parle de ce petit film ?

Principalement pour les nombreux passages que fait la punie à la salle de bain entre les coups de planche à pain généreusement appliqués par la consciencieuse Joanne, qui m'ont fait marrer, jamais vu un truc pareil et une fille dire "pouce" dans un spanking movie... Lee en personne, caméra en main, s'il n'intervient pas à part au début pour régler la lumière vient juste entre deux séries de claquements lui baisser la culotte pour vérifie de visu les traces sur l'adorable fessier !

Et la fille courageusement encaisse, même si elle ne se prive pas de demander des arrêts fréquents pour récupérer, parfois après deux coups seulement. Bouh, la douillette ! Amusant...

Mais avant de revoir cette vidéo en compagnie de ma traductrice particulière qui m'a expliqué ce que je ne comprenais pas et où je butais, au début je ne pigeais pas pourquoi Penny filait tous les deux ou trois coups à la salle de bain.

Pour pisser ? Vérifier l'état de ses fesses ? Compter les bleus et voir la progression des rougeurs ? Tout ceci avant de revenir sagement se remettre en position pour subir jusqu'au bout.

Et réintégrer la boite, du coup une fois le châtiment effectué, après une double finale et enfin une accolade affectueuse entre les deux filles.

Pardonnée, la Penny.

Jusqu'à la prochaine fois...


 "Penny's paddling" © Nu-West Leda

4 commentaires:

  1. Bonjour Stan,

    Merci pour ces pépites (un peu usagées, j'en conviens mais tellement kitsch).
    Les femmes sont loin d'être au final les créatures effarouchées et faibles que l'on prétend. Elles ne se font pas de cadeaux. Une autre figure des "Leda Ladies" compte parmi les "female spankers" de Nu-West : Miss Ann Bowman.
    Dans le magazine fétichiste WANDA (1995), un article les concernant signalait qu'il diffusait un magazine régulier intitulé : "The Ledagram". Existe t-il encore de nos jours ?
    Charles.

    RépondreSupprimer
  2. Même apres la disparition de Lee il y a quelques années, le site qu'il a créé existe toujours et vend encore, outre de nouvelles vidéos récentes, toutes les ancìennes qui ont fait le bonheur de la firme il y a trente ans et qui circulent en streaming gratuit sur la plupart des sites de cul...

    RépondreSupprimer
  3. Mais pour ce Ledagram, je ne sais pas...

    RépondreSupprimer
  4. une rapide recherche montre en tout cas le magazine comme il fut, et je vais me pencher dessus, à suivre, merci du tuyau.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS