15 mai 2020

Partir, revenir ?

3482 - "Bons baisers du Texas..."

L’Américaine Veronica tenait jusqu'à l'an passé un blog dédié dont j'ai souvent parlé depuis plus de dix ans, avec des focus réguliers de ma part sur ses images de temps à autre... Quelques mails échangés aussi au fil des années...

Se surnommant “Old Fashion Girl“, également nom de son blog, la brune Texane se mettait en scène avec Tony, son mari, dans des séries de photos prises chez eux dans leur maison et leur jardin. Le couple proposait aussi depuis un moment en plus de leurs images intimes des anecdotes personnelles, mais aussi des illustrations et quelques petits films picorés ça-et-là autour de notre coupable passion, vécue sans discontinuer par eux depuis le début de leur mariage il y a des années...

Sur son site, Veronica n'omettait jamais de masquer la tête de son conjoint par un logo OFG au beau milieu du visage permettant de dissimuler ses traits. Moins avare de ses charmes, notre brunette d'Austin ne craignait pour sa part aucunement de dévoiler de plus en plus ouvertement un visage de poupée boudeuse "nippo-ricaine" tout en remuant des fesses, par ailleurs très rondes.

Je comprends que ça donnait envie à son époux de sévir en permanence.

Un peu répétitif, me direz-vous ? Peut-être, mais toujours "home made" (fait maison) y'a de l'humain derrière tout ça, du vécu et un vrai couple de la vraie vie qui fait ça, c'est toujours plus sympa que les mises en scène artificielles de sites dédiés commerciaux avec des spanking models, aussi belles soient-elles...

... Et puis surprise. Du jour au lendemain, ce blog disparait !

Bon, on s'étonne peu, on déplore de ne plus avoir de "rendez-vous"... Mais on va pas lancer le Bureau des Légendes sur la piste et puis la vie continue, un de plus qui disparait, ça arrive, c'est pas facile de durer...

Car dans ce domaine, on a vu des passions pourtant indéfectibles s'étioler, la lassitude s'installer, des centres d’intérêts diverger, le temps à y passer étant plutôt chronophage, des webmasters aguerris s’essouffler et leur inspiration sur le sujet se tarir, pensant avoir tout dit. On a vu aussi des couples complices s'investissant énormément et nous inondant de posts, de photos et de vidéos cesser d'émettre dès le jour de leur séparation... Des blogueurs mourir, même...

Et puis... J'apprends fortuitement qu'elle va revenir. Probablement en septembre.

Fort bien. Mais... Pourquoi êtes-vous partie, ma brune amie ?

Un échange de mails plus tard, la raison tombe. Surprenante, mais... Pas si étonnante. Démontrant une fois de plus que les humains sont parfois vraiment des enculés...

"Un gars au boulot a découvert le blog et m’a dénoncée. J’ai été virée, soi-disant pour "avoir violé la politique de l'entreprise sur les médias sociaux..."

Et j’ai dû chercher un nouveau job, ils ont prétendu que j’avais déconsidéré mon employeur. 

Alors bien entendu, j’aurais pu faire intervenir un avocat qui aurait facilement démonté l'argumentation et gagné un procès contre ma boîte, mais c'était trop embarrassant d’aller dans cette voie, alors j’ai juste supprimé le blog et ma page Fetlife... Je ne te cache pas que ça a été très difficile pour moi de le faire et j’ai pleuré pendant des semaines, tombant même dans la dépression. 

Maintenant, j’ai un autre emploi plus intéressant et mieux rémunéré que j’aime et ouf, leur politique des médias sociaux est beaucoup plus libérale. 

Donc c'est réglé. Mais il faut quand même savoir que celui qui m'a dénoncée à la direction est un collègue homme m'ayant repérée sur OFG et qui, très excité par la chose, m'avait demandé tout de go... s’il pouvait me fesser ! J'avais poliment dit "non merci"... Et peu de temps après mon refus, dénoncée et virée !

Pour le moment je me remets de cette sale histoire loin de la spankosphère et des blogs... Mais c'est décidé, je lance un nouveau OFG en septembre, mes lecteurs habitués, ma famille du blog  me manquent trop..."

Ce genre d'histoire, je connais: il y a douze ans, un très sale type a tenté de détruire une de mes amies d'alors qui l'avait largué, menaçant de la dénoncer à son travail et de dire partout qu'elle traînait sur des forums SM, envoyant des courriers et des mails à ses proches... Et quelques années plus tard, un cocu jaloux a tenté de me détruire en balançant des mails de dénonciation en douce à plusieurs de mes enfants pour leur dire qu'en gros, Fourniret et Papa c'était pareil... Il en a été pour ses frais, personne ne rentrant dans son jeu dégueulasse.

Des minables, frustrés, des pervers narcissiques parfois très persuasifs. Vous me direz que c'est la nature même du profil...

Mais vaut mieux que je ne croise jamais certains de ces gros connards...
Images © Veronica - Old Fashion Girl

7 commentaires:

  1. I hadn't heard this story about Veronica. She posted that someone had pirated her blog and she lost everything. Good to see she has made it through this although it is despicable conduct from her colleague and her employer to take her job away because of it.
    Looking forward to her welcome return and I commend her courage and attitude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes I believed in what I first heard too. and I'm so happy to see that she is courageous enough to come back in the game after such a bad moment. People are sometimes so horrible. Unfortunately, it's a classic attitude since the man is a man. We all hope that all this is behind her now and that she will soon be in line with an OFG 2.0

      Supprimer
  2. Décidément les gens peuvent être terriblement mesquins, petits et lâches surtout lorsque on leur oppose un refus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le fond de l'histoire, "tu veux pas , je te dénonce"...

      On retrouve ça dans le fameux "Héee, mademoiselle, vous êtes très charmante... mademoiselle ?" quand une fille se fait apostropher dans la rue inévitablement suivi du classique "Salope !" en cas de silence... Navrant.

      Supprimer
    2. Vous avez raison Sofia, certains hommes se comportent comme des imbéciles. ce n'est pas en agressant les femmes que l'on obtient ce qu'on désire.

      Supprimer

  3. Veronica est tombée sur un salaud qui voulait profiter d'elle en lui faisant une sorte de chantage pour arriver à ses fins et s'est vengé devant son refus poli d'en passer par là.

    C'est un grand classique de l'amour propre masculin à géométrie variable, venu d'un spécimen ne supportant pas d'essuyer le moindre refus à ses avances et qui, vexé, a inversé le propos en l'accusant des pires turpitudes, celles-ci même qu'il rêvait de commettre avec elle. Une belle mesquinerie de plus...

    RépondreSupprimer
  4. Quelle histoire ! Le type est vraiment un salaud.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS