29 décembre 2008

Jardin (un peu moins) secret...

859 - Il y a quelques semaines, j'ai reçu ce mail de "Rosette de Lyon", une des deux jeunes animatrices du forum "Oserais-Jeux"...

L'espiègle demoiselle qui en sait déjà pourtant pas mal sur votre serviteur, m'a proposé une sorte de long quizz... J'ai mis de côté un long moment, avant de le ressortir ses jours-ci.
Ses questions, mes réponses...

"Cher E, parce que j'ai une grosse culture populaire (sic), je te propose une petite interview "Ardissonnienne" qui devrait t'occuper un moment...

On commence. Tu préfères:

- Te faire draguer ou draguer ? Caresser ou te faire caresser ? Larguer ou te faire larguer ?

Me faire draguer me déconcerte totalement, mais ça m’arrange, c’est un truc que je ne sais absolument pas faire.
Et c’est très flatteur de se sentir désiré.

Caresser et me faire caresser ne s’opposent pas, j’aurais plutôt dit : ME caresser ou me faire caresser.

Branler, quoi.

Et là je préfère opérer moi-même, parce que dans 80% des cas les filles ne "sentent pas" ce qu’il faut faire... (l’inverse est sans doute vrai pour elles, au demeurant !)

Mais certaines surdouées m’ont parfois surpris par leurs talents de "branleuse", j’avoue…

Larguer… Je n’aime pas le mot qui dénote d’une façon de faire expéditive, comme on se débarrasserait d’un truc gênant. Et comme je ne brûle pas ce que j’ai adoré... Sinon, c’est toujours mieux quand on est au courant en premier de ce qui va se passer, oui.

- Une partenaire qui baise bien et qui est infidèle ou qui baise mal et qui est fidèle ?

Il n’y a pas de gens qui "baisent mal", il n’y a que des maladroit(e)s qu’on peut éduquer avec patience et tact. Le sexe est un truc qui se cultive à deux et plutôt que de râler, l’homme insatisfait peut amener sa compagne à différents plaisirs, pour peu que le dialogue et une écoute mutuelle existent dans le couple. Ou le contraire, si la femme est plus expérimentée.

C’est sûr que si on n’en parle pas, par honte ou excès de pudeur, on ne progresse pas. Je sais aussi qu’on est toujours le "mauvais coup" de quelqu’un avec qui on n’est pas en osmose… J'ai expérimenté ça.

Maintenant il y a des femmes et des hommes vraiment bloqués, voire dégoûtés par les choses du sexe, et là pas grand-chose à faire sans doctorat de psychologie.

Et encore…

- Une partenaire qui couche avec d'autres en pensant à toi ou qui couche avec toi en pensant à d'autres ? Faire l'amour avec 1000 partenaires de la même façon ou avec un partenaire de 1000 façons différentes ? Un partenaire qu'on prend sans le comprendre ou qu'on comprend sans le prendre ?

Là ce sont des questions gigognes typiquement "Ardissonniennes" à laquelle il n’y a pas de réponses dites "intelligentes" à apporter… De plus, ce ne sont pas des cas de figure potentiels.

- Si on doit te tromper, par un homme ou par une femme ?

Une femme. J’attache énormément d’importance à l’amitié masculine qui n’est pas un vain mot. C’est plus dur pour moi de me tromper sur un ami ou d’être trahi par un proche à qui j’ai accordé ma confiance et mon amitié que par une femme.

Une femme, on s’en remet, on relativise, on peut pardonner, tourner la page… Mais un homme, le ressort est cassé. Définitivement.

- Tu as besoin d'aimer pour faire l'amour ou de faire l'amour pour aimer ?

Pas de sexe sans amour pour moi. Même sur un court laps de temps, il me faut la petite étincelle amoureuse pour jouir mieux et partager les plaisirs. Le temps où je baisais sans amour n’est plus. Ou alors dans un cas de figure purement lié à la luxure, en trio ou plus si affinités.

Mais ce sont d’autres jeux.

- Tu es partisan de tout savoir en amour ou de ne rien se dire ?

À priori de tout dire, mais par expérience je sais que ce n’est pas toujours malin. Un jardin secret qui le reste me va aussi. En fait tout dépend de l’autre, en face.

- Quel est l'endroit idéal pour faire l'amour ?

L’endroit où nous sommes, Elle et moi. Aucun en particulier. Plutôt alcôve ou en tout cas dans un endroit où on ne viendra pas nous déranger.

- Quel est l'endroit où vous êtes incapable de faire l'amour ?

En public, je suppose. Enfin être surpris par des gens n’est pas un truc qui m’excite et même si l’idée est fantasmante, parfois, je ne le souhaite pour rien au monde. Sinon, à part dehors tout nu dans la neige, je ne vois pas.

- Est-ce qu'embrasser c'est tromper ? ... et sucer ?

Oui. Et oui. Évidemment. Fesser aussi d’ailleurs. Après, on est à l’aise ou pas avec ça. Mais approcher un autre sexuellement quelle que soit la manière n’est pas anodin. J’aurais tendance à trancher et choisir, à un moment donné. Pour avancer. La dualité ne me sied pas longtemps.

- Est-ce que comme la plupart des enfants nés dans les années 50, tu regardais "Bonne nuit les petits" à 19h sur la 5 ? Si oui , tu avais des envies de fessées sur Pimprenelle ?

On voit que tu es une enfant des années 90. Moi qui suis donc né à la fin des années que tu évoques, je peux dire deux choses:
d’abord ce n’était pas sur la 5, qui n'existait pas, mais sur la première et d'ailleurs unique chaine de télé en noir et blanc de l'ORTF que passait BNLP.

Ensuite que je ne crois pas que c’était à 19 heures, mais peu importe. Au début en alternance avec le petit train d'Interlude, avant le journal. Oui, j'ai vu ça, un temps.

Mais fesser Pimprenelle ? Cette gourde à la voix pleurnicharde, ce truc asexué avec une perruque en brins de laine jaune pisse que j’avais même en marionnette de chiffon ? En voilà une idée. Et puis ma petite cousine était dispo, en vrai. J’étais un grand de huit ans et il y avait mieux à faire avec elle qu’avec cette poupée grotesque. Bien plus intéressant.

- Faut avouer maintenant: ta voix... Tu t’es bien foutu de nous quand t'as dit que tu avais "une voix de canard" ? (qui voulais-tu décourager ?)

Personne. Je n’aime pas ma voix, mais je force (un peu) le trait en disant qu’elle est moche et que je suis très laid. Au moins, ça permet de bonnes surprises, au cas où.

Je connais aussi son attrait, parce que certaines m’en disent du bien. À force, je ne l’aime pas plus, mais je doute moins qu’avant, quand même. Après un demi-siècle de vie, ce serait malheureux !

- Tu n'as pas l’impression que tu pourrais faire un effort pour agrémenter ta rubrique "y a pas que la fessée dans ma vie" ?

Bah, les rubriques, c’est juste comme ça. Mais oui, sans doute.

- Et qu’est-ce que la fessée apporte à ton karma ? (consulter son karma étant à la mode ces derniers temps, ce serait bien que tu nous ouvre tes "chakras" pour cette question-là...)

Plein de trucs positifs, je suppose. Je n’y ai jamais pensé en ces termes-là. J’aime profondément ça, mais ça fait partie de tout un arsenal érotique dans son ensemble… Et c’est essentiel de le bien le vivre avec "quelqu’une" qui partage ces jeux, qui les aime pour elle-même et non qui accepterait de les "subir" pour me faire plaisir.

- OK, C’est bien beau de nous parler de fesses et de fessées... Mais les tiennes, là-dedans ? À quand une photo, une description ? Poilues ou pas ? À croquer ? As-tu conscience du nombre de lectrices l’œil hagard et se mordant les lèvres, se rappelant tout d’un coup que le fameux E. n’est pas que deux mains sur pattes ?

Pour ça, il faudrait demander à qui les voit, touche et en use. Plutôt rondes et fermes. Assez imberbe par rapport à la norme masculine. Lisses, blanches et douces… Je… STOOOOP !

- Quelle est ta première pensée quand tu te trouves en face d'une femme séduisante ?

Que certaines femmes sont lumineuses et que je les aime.

De là à… et avec toutes, il y a de la marge. Je suis un être extrêmement sélectif au final.

Et si on devenait plus sérieux ? - Est ce que tu conserves un fantasme inavouable non réalisé ?

Non. En fait, pour qui a traversé les années 70 comme je l’ai fait, il reste peu de terrains inexplorés. Ceux qui ne l’ont pas été, c’est par pur manque d’intérêt. Disons que je préfère développer ce que j’aime.

- Raconte nous une blessure dans ta vie… Pas un bobo extérieur, un truc qui ne se voit pas, les trucs qui font mal quoi.

Je suis verni, y’a pas vraiment de blessures à proprement causer. Quelques regrets, des remords d’avoir laissé passé la chance parfois, loupant certaines opportunités en tout genre. Mais souvent pour rebondir sur d’autres. La vie, quoi.

Alors… Dans l’ensemble, pas de raisons d’aller porter plainte non plus... Pas de cadavre dans un placard qui expliquerait cette manie inquiétante que j'ai de déculotter les filles pour les corriger à nu non plus. Ce serait plus commode sans doute pour rassurer les cartésiens. Bref, rien.

Et puis surtout, je n’en parlerais pas ici, ce n’est pas le lieu...

- Tu nous rabâche que tu es de la "old school", aguicheur tiens ! Mais "Koiketuprefères" ? (pour me la faire version Laurent Ruquier) Avant ? Pendant ? Après ? Et surtout pourquoi ?

C’est un jeu réel et trouble d’abandon qui ne fonctionne qu'avec la notion de partage, d'envie mutuelle dont j’ai déjà beaucoup parlé ici, reportez-vous à mes écrits blog, tout y est je crois.

"Avant", "pendant", "après", oui… Et surtout "parce que."

- Fondamentalement, j’ai bien lu certains de tes articles et je me demande si tu ne serais pas pour une certaine forme de discipline domestique ? Pas le truc hard SM pur mais tout de même un peu non ?

Houla, non pas du tout. C’est et reste un jeu érotique. Le SM et la DD incluent une certaine forme de domination masculine sur la femme, et perso, je considère que la femme et l’homme sont parfaitement égaux.

Donc pas de DD dans ma vie.

- Que t’apporte le net dans ce fantasme (autant dire cette pratique) qu’est la fessée ?

Le plaisir du blog, l’échange d’avis, des rencontres potentielles.

Une seule suffit. La bonne. Sinon, des troubles éventuels. Sans en faire une raison d’être, ni un terrain de chasse, comme certaines l'ont cru et me l'ont signifié par mail.

- Quelle est la fessée que tu as préféré donner à qui et pourquoi, bref pas l’histoire d’une fessée mais de THE fessée ?

Elle a déjà eu lieu. Mais je n’en parlerai pas. Qui sait si la prochaine ne sera pas LA fessée ultime ?

- Ta vie aurait-elle été différente sans la fessée ?

Oui. J’aurais passé moins de temps à me disperser, sans doute. Mais le grand vide n’est pas mieux. Et j'aurais sans doute occupé le terrain avec une autre passion.

- Pourquoi avoir fait une catégorie "Claire" pour un seul post ? Elle t'a marqué cette Claire, non ?

Si. Je croyais en parler plus, mais au final, pas grand-chose à dire d'elle. C’est vieux, il y a prescription. Mais c'était une chouette fille. On ne vit pas trois ans avec quelqu'un sans en garder de belles images.

- T’as pas l’impression que les filles sont ton point faible ?

C’est un point fort, au contraire…

- Donne-nous un nom de lectrice/lecteur français de ton blog qui flatte ton ego en te lisant…

Moi. C'est avant tout pour moi que je fais ce blog. Et donc MON ego.

Qu'il y ait des centaines de lecteurs dans le monde qui le consultent et qu'on soit bientôt à trois millions de pages vues est incroyable, un vrai truc de fou. Mais ce n'est pas l'essentiel. On ne serait que dix ou même deux à le lire que je le ferais quand même.

- Qui te fait craquer ? (Libre interprétation)

Elle. Mes enfants.

- Qui te fait rire ?

Un tas de truc.

- Je sais que tu n'es pas très "scénario" fessée mais si il devait y en avoir un lequel te plairait ?

Filles entre elles… Un truc dans le genre. Et moi en petite souris pour regarder. Ou participer, à leur demande.

Le reste, c'est à vivre plus qu'à fantasmer.

- Et comme je sais que t’es un super curieux, le genre de type qui pose des questions sans relâche, si tu devais retourner l’ascenseur à tes lectrices, tu leur poserais quoi comme question(s) ?

Mais pourquoi donc lisez-vous ce blog visiblement réalisé par un pervers patenté obsédé par les fessées ?

Voilà une petite interview facile, les 32 questions sont venues très facilement, le mail m'a pris 10 minutes (et j'en ai encore pas mal sous le coude), j'espère que les réponses seront plus ardues pour toi. Libre à toi de choisir ce que tu veux, si tu veux le mettre sur ton blog...

À défaut d'être dans la rubrique "y a pas que la fessée dans ta vie", tu pourras les mettre dans "moi"... qui n'est pas bien rempli non plus.

Dans tous les cas, je veux bien une réponse pour toutes ! Bises. Rose"

C'est fait... Heureuse ?

9 commentaires:

  1. Il en est sûrement d'autres, mais je n'ai pas pu résister. Voilà, c'est dit.

    RépondreSupprimer
  2. @Rose: Comme çà Stan ne se demandera plus si c'est du lard ou du cochon tes questions Rose ! (sourires)

    Bon, je remercie néanmoins Rose d'avoir suggéré ce questionnaire, çà nous a permis de lire quelques réponses intéressantes et c'est bien Stan d'avoir joué le jeu.....

    RépondreSupprimer
  3. "questions intéressantes", ça je l'ignore. C'est assez exhibitionniste, forcément. Et n'intéresse au fond que moi et mon premier cercle, de savoir comment j'aime ou surtout comment je baise.

    Je ne sais pas très bien ce que ça peut apporter à des inconnus qui le resteront dans 99% des cas. Mais comme je l'ai souvent dit, je le fais pour moi en premier, ce blog. Une sorte de "journal perso intime", qui serait feuilleté par un tas d'indiscrets voyeurs potentiels.

    RépondreSupprimer
  4. En fait moi j'ai l'impression de ne rien avoir appris de plus sur toi en lisant tes réponses. Ce que tu dis, tu l'avais déjà plus ou moins écrit ici ou là...

    Mais ca nous apporte à nous, les inconnus et indiscrets, la sensation de te connaitre un peu plus,surement. De savoir QUI écrit ca permet de se rendre compte que tu n'es pas un pervers !!

    RépondreSupprimer
  5. J'espère ne pas l'être dans l'absolu, mais tout dépend de ce qu'on entend par le mot... Il y a une acception péjorative, et une autre plus clinique...

    Au final, on a tous nos petite manies, perverses ou pas... L'essentiel est de le bien vivre sans indisposer les autres.

    RépondreSupprimer
  6. Des petites précisions ici et là qui s'ajoutent à ce que l'on connaissait déjà. Intéressant.

    RépondreSupprimer
  7. "C'est fait... Heureuse ?"

    Tu auras ta réponse en tapant le code postal 44590 sur les pages jaunes... Il y a certainement plusieurs réponses mais tu devrais déceler laquelle est la bonne ;)

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS