25 février 2012

Filles ou garçons ?

 2634 - "Tribades..."

Je peux me tromper, mais à lire réactions et commentaires, il m'apparaît que la plupart de mes lectrices sont très hétérosexuelles et n'entendent la fessée qu'appliquée par un homme viril, robuste gaillard qui saurait manu militari faire passer la teinte de leur fessier du blanc lavabo au rouge pivoine...

Las, les sites de fessées sur internet, aussi bien en photos qu'en vidéos, semblent conçus pour le plaisir mâle davantage que pour celui des femelles. Du coup, le net est envahi d'innombrables séquences F>f, avec des femmes qui fessent allégrement leurs consœurs.

Et également quelques braves garçons.

Vous, mesdames qui avez pour fantasme de confier votre postérieur aux assauts d'un monsieur, êtes-vous également tentées ? Ou indifférentes ? Ou encore totalement réfractaires, voire dégoûtées à l'idée qu'une femme prenne le pouvoir sur vous, le temps d'un jeu claquant ? Est-ce rédhibitoire ou excitant ? Est-ce que ça évolue dans le temps ?

Vous savez que bien des hommes apprécient ces jeux de filles entre-elles, fantasment à mort sur un trio deux filles/un gars et n'y voient au fond qu'un adjuvant trouble, mais poussent de hauts-cris quand on leur rétorque qu'après tout, pourquoi ne pas imaginer deux garçons s'adonnant aux mêmes trucs ?

L'homme est binaire, je ne fais pas exception à la règle. Mais tous les cas de figures m'intéressent...

Et vous ?
Image © Chelsea Pfeiffer

10 commentaires:

  1. "poussent de hauts-cris quand on leur rétorque qu'après tout, pourquoi ne pas imaginer deux garçons s'adonnant aux mêmes trucs ?"

    Oui, et j'aimerais bien savoir pourquoi.

    RépondreSupprimer
  2. la question est posée, mais je crois que c'est le même esprit que ceux qui veulent bien voir deux filles "ensemble" "pour l'esthétique" et s'en excitent, mais font les prudes devant la même chose en masculin... Je ne voudrais pas faire de généralités non plus, c'est un fait.

    Pour ma part tous les cas de figure ont un sens, et peuvent susciter le trouble. Je sais très bien ce que j'aime, mais j'ai eu la chance dans mes jeunes années d'un peu tout "tenter" dans ce domaine.

    Par curiosité, par envie aussi.

    RépondreSupprimer
  3. Du coup, pour voir ce que donnent les fessées H>h, on peut aller là... Sans obligation d'achat. Pour ma part, après avoir tenté des trucs pour voir jadis, je sais très bien où me situer et surtout où ELLE se situe: en travers de mes genoux; les fesses à l'air...

    RépondreSupprimer
  4. Et bien moi, je suis assez... "ouverte"... :). Bien que très hétéro, je peux me laisser troubler par un joli cul de fille, mais plutôt à fesser, figurez-vous! J'ai d'ailleurs tenté l'expérience une ou deux fois et apparemment, mes petites camarades de jeu ne se sont pas plaintes... Mais mes fesses lui sont réservées!

    RépondreSupprimer
  5. Ah, mais que voilà une histoire intéressante... J'aime bien les expériences, mais plus encore quand elles sont racontées en détail... N"hésitez point.

    RépondreSupprimer
  6. Mon Maître m'a permis de donner, une fois et en sa présence, une fessée à une complice qui m'a elle aussi ensuite fessée. Si elle n'avait pas l'assurance de Monsieur, son administration n'en a pas été moins agréable pour moi. Pourtant, le postérieur parfait de la dame tout autant que la sensation extraordinaire dans ma main restent le point d'orgue de ce magnifique souvenir. Plaisir de donner plus que de recevoir dans cette configuration.

    RépondreSupprimer
  7. Liberté, liberté chérie... Vous apprécieriez tout autant sans doute cette fessée "entre femmes" sans la présence masculine évoquée, j’imagine ?

    Ou alors ne l'avez-vous fait que pour lui, son regard, et son plaisir ? Ce serait dommage, quoi que tout à fait compréhensible, évidemment.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai eu grand plaisir à fesser cette demoiselle. Plaisir physique. Ma main qui se meut et qui ne veut plus s'arrêter. Sa peau qui vibre et me renvoie les impacts. Mes joues en feu du désir que cela fait naître en moi. Ma respiration tendue pour trouver le bon rythme et me retenir de la fesser à la volée. C'était entre elle et moi mais j'ai aimé qu'Il soit là. Plaisir cérébral. Qu'Il me voie, bouleversée, prendre du plaisir comme cela. Que nous puissions en parler ensuite à la lumière de Son expérience.
    Je ne Lui obéis pas QUE pour Lui, AUSSI parce que cela me satisfait.

    RépondreSupprimer
  9. Ce n'est pas moi qui vais m'étonner du plaisir physique qu'on ressent, évidemment. Et encore moins du cérébral. Votre explication est belle et on envie Monsieur d'avoir été présent, confortablement installé dans l'ombre pour se délecter du spectacle offert....

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS