29 novembre 2012

Le dos barré de blanc...

    2889 - "Go to the bathroom and do what you have to do !"

Voilà une séquence qui me trouble beaucoup, très probablement parce qu'il m'évoque des souvenirs d'antan et une manière d'agir qui résonne étrangement en moi de façon troublante. J'ai vécu de ces moments-là jadis... Peut-être les revivrais-je, même autrement, même transposés, avec une fille dont le cœur battra sûrement très fort.

Autant que le mien, au final...

Rien d'anodin dans ces choses-là, jamais...

Car gronder, déculotter, fesser, envoyer la fille à l'étage les fesses rouges et le dos uniquement barré par son soutien-gorge blanc tout en la regardant monter l'escalier le cul à l'air, après lui avoir ordonné d'aller dans la salle de bain se "préparer", avant de recommencer à la corriger, me rappelle pas mal de choses qui sont arrivées...

 ... Ensuite la posséder, comme peuvent le faire penser les images de fin me parle aussi, quand à plat-ventre, la jolie demoiselle dévoile impudiquement un œillet qui ne demande qu'à s'ouvrir. Et servir...

Oui, j'aime décidément beaucoup ce "slippering for a contrite girl"...

6 commentaires:

  1. Un escalier que je monte, tête basse, lui sur mes talons. Étais-je en soutien-gorge ou m’avait-il déjà dit: "à poil !" ? Une once de fiel dans la voix, juste assez pour que les rôles soient établis. Sur ses genoux fesses à l’air, il m’ordonne de compter les claques une à une.

    La douleur fuse, une fois, deux fois, trois fois, puis m’envahit. Je le hais. Je l’aime. Arrête. Continue. Décide...

    Une correction suivie par de la vaseline pour être sûr que je ne lui refuserai rien. Il s’enfonce enfin dans mon cul bouillant. Va-et-vient rapide rythmé par la fraicheur de sa peau qui apaise la brûlure, je ne pense qu’au moment où il va jouir. Ce moment où je vais l’entendre lâcher prise à son tour.

    Et où je vais m’autoriser un sourire.

    RépondreSupprimer
  2. Pecan nutjob29/11/12 22:14

    Être envoyé aux toilettes avant la fessée, le suppo ou le lavement, rappelle effectivement l'enfance... On peut également laver le ou la punie: il est difficile d'être fier quand on se fait savonner les fesses avec la certitude qu'elles seront rouges dans dix minutes!

    RépondreSupprimer
  3. Je comprends ton trouble Stan, j'aime aussi le caractère énergique du déculottage. Peut-être aurait-il dû la lui laisser aux chevilles, ce qui entraine de petits pas pour rejoindre l'escalier ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve toutefois qu'il la fesse assez mollement et lentement à la main, mais à regarder l'ensemble du film c'est plaisant. Et la fille ressemble beaucoup à première épouse, ce qui accentue d'autant le sourire d'amusement que j'ai en regardant les images...

      Supprimer
  4. J'aime bien son petit minois quand elle est au toilette, elle a du mal a se retenir de sourire :)Bon en tout les cas, on m'avait bien interdit de me frotter les fesses après la fessée. C'est promis j'le f'rai plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh, oui et non, si vous avez vu le film, je n'ai pas l'impression qu'elle rigole tant que la capture d'écran peut donner à le penser.

      Comme souvent, une photo par essence "instantanée" fige un rictus, une attitude qui ne reflète pas toujours exactement l'ambiance...

      Mais c'est un passage qui me plait...

      Supprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS