14 novembre 2012

Serrer les dents dans l'attente !

    2879 - "Hurlements attendus..."

L'image d'Andrew Wolkoff est lourde de menaces. On sent rien qu'à regarder que ça va faire mal. Très mal.

Ah, on est là très au-delà de cette banale fessée cul à l'air que je chante sur tous les tons et qui me motive depuis tant d'années. C'est très slave, cette façon de punir: la fille (ou l'homme) allongée à plat-ventre, attachée, partiellement dévêtue ou entièrement dénudée est ensuite durement fouettée sans que le bourreau ne se soucie aucunement des cris, des suppliques, des marques qui strient la peau et du sang qui perle...

Le titre à lui tout seul, "femme dans l'attente du premier coup" est très porteur de l'angoisse qui étreint la pauvre fille serrant les dents d'avance. Mais qui laissera bientôt échapper ses cris déchirants, nul n'en doute. Les Tchèques et les Russes qui font des films de fessées utilisent souvent cette façon de faire, traditionnelle et cruelle. Ce n'est pas ma conception.

Autant dire que ça ne me procure aucun plaisir, tant ça s'apparente pour moi à de la torture, tout simplement. Et pour conclure, le thème me déplait, mais pas le dessin.
Image: "Woman waiting for first beat" © Andrew Wolkoff

2 commentaires:

  1. Thème fort déplaisant en effet.

    La fessée ? De la torture et le mot fessée n'a pas sa place dans ce cas.

    Ces bourreaux fouettent des gens. Il n'y a pas de complicité, pas de sentiments, juste un acte de punition où la cruauté est le maitre mot.

    Cela gâche ce dessin qui est pourtant "attirant".

    RépondreSupprimer
  2. C'est bien parce que "plastiquement" le dessin me plait que je le passe, évidemment. Je ne pense pas être suspect de venir m'exciter sur de la douleur réelle imposée.

    Il m'est arrivé de proposer ici ces vidéos "Mood pictures" dans lesquelles une jolie femme tchèque en fouette une autre, venue pour passer un casting, soi-disant pour juger si elle peut "supporter" ce qui se passe dans un tournage.

    Au début on a l'impression qu'elles discutent en prenant le thé, avant qu'une des deux ne se déshabille et reçoive la canne. Avec des marques de cinglées (c'est le cas de dire...) qui mettront sans doute des jours à disparaitre...

    On est très loin de la fessée donnée dans cet esprit de trouble qui me convient le plus...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS