20 mai 2013

Les âmes bien nées...

   2956 - "Stan, as-tu du cœur ?"

Attention, les enfant nous regardent...

La "valeur qui n'attend pas le nombre des années", tout ça. Réflexion sur un phénomène récent. Et perturbant. Ou pas, selon sa façon de penser.

J'avoue, je suis très étonné depuis quelques temps de voir débarquer sur les forums et les blogs dédiés (y compris le mien) de très (trop ?) jeunes filles pour la plupart étudiantes qui se passionnent littéralement pour la fessée punitive !

Que cherchent-elles là-dedans, que veulent-elles se prouver ? Est-ce la mode littéraire dont le pire avatar actuel est "50 nuances de Grey", je ne sais pas. Toujours est-il que nos "enfers" sur la toile semblent de plus en lus fréquentés par de jeunes demoiselles à peine sorties de l'adolescence et brûlantes de découvrir "ce que ça fait"...

Quand elles n'ont pas déjà franchi le pas, pour certaines...

Je pense à ça parce que plusieurs se sont signalées, m'écrivent des mails, postent des commentaires, posent des questions sur la façon de s'y prendre, comment trouver le partenaire idéal, bref revendiquent pleinement leur droit de s'intéresser à la chose...

J'ai même publié deux textes de CO2, sur ce sujet précis, envoyés dans ma boîte mail par une passionnée qui n'a pas 20 ans !

Récemment sur un forum ami, et sous le titre évocateur "jouvencelle à déculotter au plus vite", une certaine "Ariel" (le nom de la petite sirène chez Disney, sic) toute jeune fille fraichement inscrite a été jusqu'à poster sa photo avec l'écran du site (comme on fait pour les otages, avec le journal du jour) pour prouver à ceux (dont moi) qui pensaient qu'elle "n'existait pas", qu'elle avait bien les 18 balais revendiqués.

En précisant en outre qu'elle s’intéressait au sujet depuis... six ans. Ouille.

J'ai l'image de la jouvencelle, mais ne la posterai évidemment pas, même avec un bandeau sur les yeux façon censure des années 60... Je vous jure, sa p'tite bouille de bébé me perturbe franchement.

Je me souviens de mes discussions avec la charmante Céline - 22 balais au moment de son arrivée sur le blog - de "Force et fragilité" que nos lecteurs et les ex de DD connaissent pour l'avoir lue. Et de son agacement quand je lui disais la trouver "bien trop jeune" pour m'imaginer fût-ce qu'un instant fesser une demoiselle... de l'âge de ma propre fille.

Une sorte de transfert dérangeant. J'ai surmonté, sans faillir.

Plusieurs de mes amies qui ont découvert sur le tard - genre "passé 40 ans" après une première partie de vie souvent trop sage - la fessée et s'en étonnent. Ou regrettent le temps "perdu", aussi...

Mais... Je dois me souvenir que j'ai commencé à y penser vers mes dix ans, que j'ai dévoré très tôt les ouvrages du rayon du haut de la bibliothèque, évidemment ceux-là même que mes parents naïfs m'avaient impérativement interdit de lire...

Me souvenir aussi que vers mes 17 ans je trainais au drugstore de Parly 2 pour lire Union discrètement, ainsi qu'une multitude d'ouvrages parlant fesses. Il y en avait pas mal à cette époque.

Forcément si internet avait existé, je me serais certainement moi aussi retrouvé au sortir de l'adolescence sur un tel site, à tenter de parler avec d'autres gens de ce fantasme. Un désir qu'il est rassurant de découvrir "partagé", tant on peut parfois se craindre "anormal" de penser à des choses aussi "sales" dans son coin, sans jamais en parler à quiconque...

Votre avis sur ce phénomène ?

63 commentaires:

  1. Euh... Chacun son cul, chacun sa vie, non ?! Et même, si mes souvenirs sont bons, la majorité sexuelle, en France, a été fixée à 15 ans révolus.
    Il me semble que l'expérience ne vaut que pour celui qui l'a vécue, et qu'au contraire du savoir, elle n'est pas transmissible. A chacun de faire la sienne, comme et quand bon lui semble. Après, cela n'empêche pas le témoignage, mais je crois que, ce faisant, il faut savoir rester humble et toujours conserver à l'esprit que l'autre est... un autre. Adulte, responsable, capable d'autodétermination et libre de disposer de lui-même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je ne juge d'ailleurs pas, je m'interroge sur le phénomène, vous l’aurez compris. Bein évidemment que chacun, chacune fera sa trace. La majorité sexuelle à 15 ans, par contre... 18 ans me semble quand même plus "logique", mais c'est un tout autre débat. Qui est classé depuis 74.

      Supprimer
    2. et vous pourriez développer cette "logique" ? parce que justement, c'est le débat !

      Supprimer
    3. Il me semble qu'entre 15 et 18 on est encore friable et influençable, davantage qu'après. Su je fais appel à mes souvenirs, le garçon que j'étais à 15 ans et celui de 18 n'étaient pas les mêmes.

      Même si évidemment ça se discute.

      Je suis certain qu'il y a des paliers et un âge pour tout; On n'est pas en Afrique ni chez les Papous, dans des civilisations qui ont parfois en l'espèce et suivant les ethnies des comportements très différents de notre continent.

      On a été formatés mais dans une "civilisation" policée très protectrice (trop?) où les mœurs ont évolué suivant le poids de la religion et de la morale. Les peuplades dites "primitives" ont plus de bon sens que bous parfois. Mais on s'égare.

      Disons que je suis partagé entre la liberté de penser et la méfiance légitime que ces filles très jeunes doivent avoir en mémoire. Qu'elles vivent le mieux possible les choses en évitant les prédateurs me semble essentiel, après évidemment elles jouissent et vivent comme elles l'entendent.

      Supprimer
  2. Merci Stan d’avoir abordé ce sujet, somme toute pas si facile que cela à traiter!
    Comme tu le dis très justement, nous vivons presque tous avec ce fantasme en nous depuis l’enfance, il n’est donc pas du tout étonnant que de très jeunes filles s’inscrivent sur des sites de rencontres dédiés dans l’espoir de connaître « pour de vrai » cette délicieuse sensation d’être fessée (et je ne pense sincèrement pas que ce soit lié à 50 shades mais simplement à la démocratisation d’internet).
    Maintenant, il ne faut pas se voiler les yeux, ces filles seront sans aucun doute la proie de « vieux » pervers qui avec leurs 20, 30, 40 ou 50 ans de plus, auront envie de se faire une gamine. Parce que n’oublions pas qu’il s’agit d’un jeu sexuel, il faut arrêter de se mettre la tête dans le sable… même si certains (mais ils sont rares) arrivent à le vivre sans sexe (ces gens ont toute mon admiration, sincèrement).
    En tant que maman, ce phénomène me fend le cœur. Si j’avais une fille, j’aimerais tellement la protéger de tout cela. Mais en tant que spankee, je comprends parfaitement ces jeunes filles et la seule chose que je pourrais leur conseiller, c’est de ne pas céder à la pression des hommes beaucoup plus âgées qu’elles mais au contraire d’essayer de trouver des partenaires de leur âge. Avec un homme beaucoup plus âgé, il peut y avoir du plaisir. Avec un homme de sa tranche d’âge (à 10-15 ans près, il ne faut pas exagérer non plus) il peut y avoir du bonheur. Toute la différence est là. Et puis même si un jeune homme n’a pas beaucoup d’expérience dans le domaine, quoi de plus merveilleux que de faire ces découvertes ensemble?
    Mais il ne s’agit là que d’un constat personnel, et en aucun cas d’une règle générale et je suis certaine que beaucoup de lecteurs vont s’offusquer de ce que je viens de dire. Mais j’aurais aimé qu’on me le dise, quand j’étais jeune (l’aurais-je compris, là c’est un autre débat…)! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toute l’ambiguïté est là...

      Supprimer
  3. Mon avis ? le dernier paragraphe est écrit avec une grande maladresse.

    vous devriez vous interroger sur le fait qu'il y avait pas mal d'ouvrage de fesses accessible à des jeunes gens à l'époque... et maintenant il y a la télé et le web.

    mais depuis les châtiments en place publique, ou ailleurs, et l'émoi (ou l'hystérie) que cela créait, les interrogations et les sermons (en chair et en chaire) est-ce bien différent ?

    ce n'est pas une question d'âge, encore une fois. chaque âge doit être respecté pour ce qu'il est. avec ses forces et ses fragilités. ici, le jeunisme n'est pas très différent du sexisme.

    B

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je revendique la maladresse, chère B... Et je ne pointe pas les différences d'époque en en privilégiant l'une ou l'autre, j'ai vécu, je vis les deux... Je me replace dans mes 17 ans et me souviens de ce que je recherchais MOI dans les rayons des libraires de ma ville, je me souviens qu'effectivement on trouvait plus de livres facile à consulter et que les mêmes titres enfin ceux du même genre, ne sont plus désormais qu'à la Musardine.

      Supprimer
  4. En fait, moi, dans tout ce post, la seule chose qui m'a vraiment étonnée, c'est l'acharnement pour le moins surprenant de tous ces GM (« gentils membres »... ha ha ha !) qui ont immédiatement douté de l'âge de la miss à laquelle vous faites référence, sans autre preuve que leur intime conviction, et se sont empressés de le faire savoir à qui voulait bien l'entendre !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut dire qu'on a déjà connu ça, le vieux pervers qui se cache sous une identité de donzelle. Ariel écrivant un peu comme un pornocrate blanchi sous le harnais, parlant de la fessée avec le "talent" d'un Esparbec, tout en revendiquent le fait de débuter, il y avait un delta important. Et tout le monde, y compris d'autres vraies jeunes filles (connues, celle-là et bien réelles) a douté. J'ai douté.

      Après, la photo qu'elle passe est celle d'une toute jeune demoiselle tenant son ordi ouvert avec le site incriminé, on objectera qu'on peut demander à une autre de poser pour vous, mais bon à priori, elle existe, même si curieusement depuis elle n'a pas réapparu.

      Supprimer
  5. Faites gaffe, Stan, le prochain qui répond est le 15000ème...

    RépondreSupprimer
  6. ptite miss20/5/13 14:31

    J'avais rédigé un ptit quelque chose avant de partir déjeuner et je m'étais dit que je le posterai à mon retour... ça sert plus à grand chose étant donné que ça correspond exactement à ce qu'à écrit Latis.

    Stan, il n'y a pas grande différence entre votre temps et le mien. Les ouvrages auxquels vous faites allusion sont l'équivalent de la toile d'aujourd'hui.

    Je fais partie des "passionnées qui n'ont pas vingt ans" et j'ai également "ça" en moi depuis ma petite enfance. Grâce à Internet, je vis mon fantasme et j'ai fait de très belles rencontres, et je souhaite à toutes ces jeunes filles d'avoir ma chance et de s'épanouir au moins autant que moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ PM: je redis que je m'interroge avec bienveillance sans porter de jugement de valeur, vous savez.. C'est un sujet qui m'interpelle, probablement parce que depuis peu il m'est donné l’occasion de recevoir par mail des demandes de conseils sur "comment débuter dans la fessée"... Du coup, j'avais envie d'en parler en toute liberté. De penser.

      Supprimer
    2. nathalie.coquinette3/6/13 16:24

      @Ptite Miss Je suis entièrement d'accord avec toi, mis à par sur le fait que pour le moment, de mon côtés, question fessés, je ne suis tombée que sur des mauvais... ;-(

      Supprimer
    3. Mademoiselle coquillette, il existe des "bons". Je crois qu'il faut préparer le terrain et ne pas se précipiter sur le premier venu, avant toutes choses. Mais c'est plus facile ç dire qu'à faire, j'en conviens...

      Supprimer
    4. nathalie.coquinette3/6/13 16:48

      @Stan c'est Coquinette et non Coquillette... Même si j'aime être mangée. vous donnez des courts ;-)

      Supprimer
    5. ... de tennis, alors ? Pour les cours, vous passerez au bureau. J'ai bien vu mais je ne sais pas pourquoi ? Une histoire de nourriture,sans doute à l'approche du repas.

      Supprimer
  7. Je ne pense pas que ce soit une histoire d'époque ou de moeurs, je crois que le phénomène internet a beaucoup travaillé à libérer les inconscients.
    Ce gout de fessée par les jeunes filles n'est pas différent de celui d'une époque révolue, il est certes plus assumé et donc plus verbalisé mais dans la pratique est il réalisé et dans quelles conditions?
    Cherchent elles une complicité érotique autour de la fessée ou fessée punitive que là oui notre société actuelle a définitivement proscrite.?

    RépondreSupprimer
  8. Je ne pense pas que ça soit à cause de 50 shades, en tout cas je ne l'espère pas car je ne trouve pas que ça soit de la vraie littérature. N'importe quelle personne lettrée aurait pu écrire une daube comme celle ci et même les passages de "fessée" pas si nombreux sont peu satisfaisant. C'est vrai qu'on a eu récemment sur la couverture d'un glamour de 2012, magazine qui remplace la bible sur les tables de nuits des lolitas, "la fessée c'est branché". En fait il y avait juste un article sur : pourquoi pas essayer un peu le sadomasochisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le marronnier "la fessée c'est branché" on y a droit de temps à autre dans les féminins, j'ai déjà causé de cet article de 2000 dans Cosmo avec Virginie Ledoyen en couverture, et un article identique à celui dont tu cause...

      Supprimer
    2. j'en parlais ici il y a sept ans.

      Supprimer
  9. "Ariel écrivant un peu comme un pornocrate blanchi sous le harnais, parlant de la fessée avec le "talent" d'un Esparbec, tout en revendiquent le fait de débuter, il y avait un delta important. " Tu avais dit que tu disais ça en généralisant ? Tu parlais donc rééllement de moi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je faisais une généralité un peu excessive. Disons que pour une "débutante" dans le genre, ça semblait un peut trop écrit et rappelait certains textes écrits par des gars sous couvert d'un pseudo féminin.

      Mea culpa, j'ai la photo sous les yeux tu es bien une (jolie) fille et pas un vieux barbu ce faisant passer pour icelle. On s'en est expliqué, il ne faut pas se formaliser de mon style moqueur...

      Supprimer
  10. Sincèrement, je ne m'attendais pas du tout à cette arrivée de toutes jeunes femmes. Pas du tout, du tout. On peut même dire que je n'en suis toujours pas revenue. Il y a non seulement mon petit coté mère de famille, que j'aimerai bien des fois pouvoir laisser de coté justement, qui me gratte, mais en plus, comme il y a toujours, sur le net, des histoires 'fabuleuses' avec des jeunes filles tout juste majeures, je m'suis dit - Tu peux remballer Ginette !

    Heureusement dans le sujet et les posts précédents, on lit quand même que certains, certaines, n'y accordent pas une priorité absolue, voir même pas de priorité du tout. Et alors là, je m'suis dit - Mais peut être bien que les partenaires les plus intéressants sont justement ceux là ! Mmmmh ? Elle est pas belle la vie ? :D

    Je souhaite à ces jeunes filles d'être de plus en plus nombreuses, elles seront moins regardées comme des canards à deux têtes.

    RépondreSupprimer
  11. nan mais vous êtes incroyable ! on n'est pas chez les papous ? nos moeurs ont évolué selon le poids de la religion ou de la morale ?!

    déjà les peuples africains ont eux aussi évolués selon religion et morale, parfois la leur, parfois celle qu'on leur a imposé. et d'ailleurs nous mêmes nous avons évolué selon des religions ou des morales imposées, adoptées confrontées ou réformées, voire carrément dissociées de la vie publique pour en faire une affaire privée. il n'y a pas de peuples primitifs et nous n'avons de leçons à donner à personne de ce point de vue.
    A bien des égards, certains peuples "primitifs" vivent chacune des étapes de la vie d'une manière bien plus harmonieuse avec leur environnement que nous ne le faisons nous-mêmes.

    l'histoire du grand méchant loup, ça ne date pas d'aujourd'hui ni du web. bien sur, l'accessibilité du média donne l'illusion que le risque est plus grand, mais les jeune gens (garçons ou filles) sont aussi bien mieux informés et conscients de leur corps, de ce que l'on peut faire avec et de ce que l'on ne peut pas. c'est peut-être cela qui met mal à l'aise.

    c'est assez malsain de vouloir préserver une innocence illusoire. je ne dis pas, a contrario, qu'il est nécessaire d'en faire un lieu commun et d'y exposer tout le monde.

    quand à la réaction des gens sur un forum, en particulier des vieux (et des vielles) de la vielle... vous connaissez mon point de vue. enfin quand je dis "vieux", ce n'est pas une question d'âge. je crois qu'il y a des manières bien plus subtiles et efficace de piéger un "fake".

    quoique, au demeurant, un faussaire ça ne me déplait pas tant que ça. d'une part, il y a là une perversion et un jeu non dénué d'intérêt, et puis... un faussaire, ça se punit d'autant plus qu'on a de bonnes raisons !

    (quoi ? bassement intéressée moi ? enfin voyons... vous me connaissez, n'est-ce pas)

    au fait le 15000 com ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 19h15 toutes les deux, Brigit. C'est moi le 15000 com ! ;D

      Supprimer
    2. C'est moi, le 15 000ème...

      Supprimer
    3. Très chère Ellie C, j'en suis ravie pour vous ! (arghhh déjà que vous avez croisé Waldo cette semaine alors que j'ai du décliner, je suis ultra jalouse là -et pas du tout crédible, mais ce n'est pas le débat)
      bon, cela ne nous dit pas quelle est la prime.

      Supprimer
    4. Non, non, j'insiste c'était à 14h10 le 15 000ème et c'est moi qui l'ai fait.

      Le commentaire d'avant c'est Ula Oups à 14h08 et celui d'après c'est encore moi à 14h20, encore moi à 14h22... et enfin le premier commentaire "féminin" fut 'ptite miss' à 14h31... La chère Ellie n'est arrivée en droite ligne de chez Berthillon qu'à 19h15...

      Supprimer
    5. A vrai dire, le 15001ème com' était de moi... avant que vous ne le censuriez ! Il disait :"ha ha ha, trop tard !" ou quelque chose dans ce goût là. Non mais ! Pas que j'y tienne, mais j'y tiens.

      Supprimer
    6. Je confirme, Ula... Mais ce n'était pas intentionnel, une erreur de ma part, j'ai cliqué par inadvertance sur un des miens plein de fautes que j'ai remis dans la foulée et j'ai coché aussi par inadvertance le vôtre.

      Supprimer
    7. Putain, deux mains gauche, ce Stan !...

      Supprimer
    8. Vous allez prendre, oui, mais autre chose, croyez moi bien !... Il faut vous l'écrire en Jean-Claude Van Damme ? Je suis le 14999ème et le 15001ème commentaires.

      Supprimer
    9. @Brigit - Je ne gagne jamais au jeu, mais ne déclinez pas la prochaine fois et je squatterai votre rdv ! ;)

      Supprimer
    10. @Ellie - dont acte. ce que dit Ellie, elle le fait ! ;)

      Supprimer
    11. Oui, c'est vrai... C'est pour ça que j'essaye de ne pas boire autant que Waldo ! :D

      Supprimer
  12. Hum... Il y a deux problématiques j'ai l'impression.

    L'âge des demoiselles en question d'abord, qui selon moi ne tient pas du problème. Après tout, j'ai moi-même moins de 25 ans et je consultais déjà des sites dédiés au sujet à 15/16 ans. Majorité sexuelle n'est ce pas ? Rien de très étonnant à mes yeux là dedans.

    L'autre sujet est peut être la jeune fille recherchant volontairement un fesseur (substitut paternel) bien plus âgé qu'elle (et rien d'autre).
    Peut être aussi que les jeunes hommes sont moins nombreux à se déclarer sur ce type de supports ou à garder du mystère quant à leur âge pour préserver une certaine crédibilité ?

    RépondreSupprimer
  13. J'ai été une jeune fille qui recherchait la compagnie d'hommes plus âgés. Cela me flattait, resto, hotels, grosses voitures (naïve que j'étais !), me rassurait sur mes capacités de séduction (naïve jusqu'au bout hein). Et puis je me suis retrouvée au lit avec un homme de plus de deux fois mon âge, la cinquantaine bien avancée et ... je me suis fait ch... !!! Il ne s'agissait pas de fessée, il est vrai, mais j'imagine que ma recherche d'un homme plus âgé pouvait avoir les mêmes racines.
    Donc, mesdemoiselles, d'une part ne vous sentez pas naïvement flattées, ils le sont bien plus que vous de pouvoir fesser voire sortir avec une jouvencelle et d'autre part, ne vous étonnez pas si ses rhumatismes ou son lumbago le handicapent sur la durée ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, sauf que la conclusion apparait un peu caricatural, chère Sophie, même si évidemment l'anecdote est craie pour ce ca précis, mais il me semble que les hommes de cet âges ne sont pas TOUS cacochymes et chiants au lit. Et ailleurs. Mais je plaide un peu pour ma chapelle, évidemment.

      Un tour derrière l'autel ?

      Supprimer
    2. Evidemment que les quinquas ne sont pas tous chiants au lit ! j'adore les quinquas hein, qu'on se le dise ... Mais je pense simplement qu'on a pas la même sexualité à 20ans qu'à 50 et que celui qui m'a paru chiant à l'époque ne le serait certainement plus aujourd'hui, mes envies rejoignant les siennes probablement. Ceci dit, je suis toujours sensible aux grosses voitures ... chacun ses faiblesses.

      Supprimer
    3. Venez avec la vôtre...

      Supprimer
  14. Je crois que nous sommes tous, ici, chez Stan, chez moi, chez Fraise ou ailleurs, des passionnés, des "atteints" de la première heure, et cela remonte aussi loin que notre mémoire plus ou moins fidèle permet de nous en souvenir.
    Il est non moins évident que pour les vieux de la vieille, cette "perversion" n'a jamais été évidente à assumer, et moins encore à révéler à l'entourage, même aux amis proches. (Dont certains avaient pourtant les mêmes interrogations !)
    Internet a balayé tous ces doutes et ces angoisses; on s'est aperçu que des dizaines de millions de nos semblables existaient à travers le monde entier. Je m'en doutais bien, mais ça m'a tout de même conforté !...

    Puis le regretté Thierry créa "Fesse Rouge", sans doute le premier site consacré au genre en langue française; et monsieur No lança "Discipline Domestique" en 2003, -il avait 21 ans !... Mais la moyenne d'âge des participants à ce forum qui restera longtemps dans la mémoire de ceux qui en firent partie n'était pas si basse que cela. Enfin, surtout du côté des messieurs.

    Et voici que les jeunes générations, qui sont affranchies de nos problèmes d'époque se pointent, avec toutes les envies et les passions que nous avions nous-même et on s'étonne, et on s'effraie, on s'offusque, presque !... Comment, ces si jeunes filles qui rêvent de se faire déculotter et fesser, de préférence par des hommes plus âgés qu'elles ?!... Ces proies faciles pour vieux prédateurs vicelards sont les news spankees de vingt ans qui nous filent des angoisses !...
    Au moins, qu'elles se fassent donc fesser par des garçons de leur âge, Comme quand on jouait à touche-pipi dans les années 50 !... Se faire mal dépuceler était courant, et que ce soit avec ou sans conséquences n'était pas pris en compte, c'était la vie. (Ça l'est toujours, d'ailleurs.) Alors, se faire mal fesser, pourquoi pas, ça resterait dans la tradition !... Mais comment vont-elles expliquer leurs désirs au jeune homme boutonneux qui sera peut-être à mille lieues de ces idées ?...

    Je ne vois pas pourquoi il faudrait attendre d'avoir un âge "posé" pour vivre ces passions, sous prétexte que nous avons été pour notre part contraints de le faire. Et combien d'années de plaisir perdues ?...
    Si j'avais connu internet quand j'avais vingt ans ma vie aurait été toute autre, et je suis sûr qu'elle aurait été bien plus passionnante.
    Les conseils de prudence sont évidemment de mise, mais ils le sont pour toute relation érotique, avec fessée ou non.
    Je crois aussi que les plus touchés par ce contexte "jeune" sont ceux, hommes ou femmes qui sont parents, et qui de ce fait transposent en imaginant leur progéniture dans cet affolant contexte !...
    Ayant soigneusement fait ce qu'il fallait pour ne pas me retrouver papa, je n'ai aucune gêne devant une chipie de vingt ans.
    Au demeurant, la chose ne s'est pas présentée, et cela ne me dérange pas non plus...














    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'aime pas trop la caricature que vous faites des jeunes hommes Waldo... dire que ce sont nécessairement des boutonneux qui ne savent pas s'y prendre et qui mutileront à jamais la sexualité des jeunes filles me semble.... partial, pour le peu!

      Et puis personne n'a jamais dit que ces jeunes filles n'avaient pas le droit de vivre leur envie de fessée, bien au contraire. Par contre, qu'elles soient la proie de "vieux pervers", cela me semble malheureusement pratiquement inévitable dans ce monde là et oui, cela peut avoir de très graves répercussions (et de cela, je peux en témoigner, ne vous en déplaise). Parce que tout le monde n'a pas votre classe, votre intelligence et votre respect des femmes... loin s'en faut!

      Alors oui, si un vieux pervers venait à s'attaquer à ma fille de 18 ans (ou à l'une de mes nièces puisqu'en vérité je n'ai pas de fille), je pense que je serais capable de... lui faire ravaler ses couilles(?)

      Supprimer
    2. C'est un peu excessif de croire que tous les vieux (à partir de quel âge on l'est, d'ailleurs ?)sont forcément des pervers cherchant à salir de blanches colombes, hein...

      Ce n'est pas parce que on a eu une expérience malheureuse qu'il faut en tirer des généralités non plus. j'ai lu ailleurs des commentaires qui me semblent bien lapidaires et généralistes de la part de quadra quinquas qui n'ont pas laissé la parole à ces fameuses jeunes filles innocentes qui auraient sans doute à dire des choses...

      Supprimer
  15. Je n'ai pas condamné tous les jeunes hommes à être boutonneux et nuls dans l'exercice qui nous occupe -ou dans d'autres- ni qu'ils "mutileront à jamais la sexualité des jeunes filles"... J'ai l'impression que c'est vous, là, chère Amandine, qui caricaturez un brin !... Si je prends la chose de cette manière, il m'arrive aussi d'être agacé à l'opposé, que l'on semble considérer systématiquement les messieurs d'âge mûr comme de vieux vicelards, sitôt qu'ils ont été choisis par ces jeunes euh, innocentes...
    Mais voilà que Stan exprime ce que je voulais dire, donc j'en reste là pour l'instant...


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et puis surtout, ce n'est pas du tout le sujet, je n'ai pas écrit un post sur "les vieux prédateurs sexuels et leur attirance pour les jeunes filles", figurez-vous. Parce que j'ai déjà abordé le sujet ailleurs. Ici, et je croyais être clair, mon interrogation porte sur "l’arrivée de filles très jeunes sur les forums, et leurs motivations", pas sur les dangers potentiels (qui existent toujours et en toute rencontre sur internet, potentiellement)

      De plus c'est vraiment de l'angélisme de croire que les filles seraient obligatoirement embringuées dans du malsain contre leur plein gré.

      Beaucoup de filles savent parfaitement ce qu'elles veulent ce qu'elles font et ne sont pas toutes des proies pour la lubricité des hommes qui seraient forcément tous des salauds... Ben sûr qu'il y a des enculés partout. Mais ce n'est pas parce qu'on en a souffert qu'il faut sortir de telles généralités.

      Les filles... C'est leur occulter toute faculté de pensée de les voir comme des oies blanches. Et aussi une façon de placer en permanence la femme en victime sans se rappeler qu'elle aussi a des désirs "pervers"... Sans qu'on les lui inculque forcément. Vous seriez étonné de ce que pensent les nièces, parfois.

      Et qu'on ne me dise pas que je sus indifférent à la cause des femmes, j'y suis au contraire très sensibilisé pour un tas de raison que je ne vais pas exposer.

      Supprimer
    2. Ah quand même ! oui j'avais l'impression en lisant ce post que les (jeunes) femmes étaient des oies blanches, de pauvres innocentes et victimes.

      ce que pensent les nièces ? j'ai été élevée avec mes oncles... ( <- tout est dans les ..., mais je ne vais pas exposer mes raisons, sinon je ne suis pas non plus indifférente à la cause des hommes)

      Supprimer
  16. J'ai grandi depuis 2002...

    En tant que femme, je pense qu'il n'y a pas forcément d'âge pour aller sur un forum et partager ses interrogations, ses envies, et autres. Ça peut même être bénéfique de discuter avec des personnes ayant vécues certaines expériences. Les discussions nourrissent l'esprit et permettent de réfléchir sur nos véritables envies, je pense. On y fait de jolies rencontres, comme de moins belles. C'est le reflet de notre société.

    En tant que mère, l'idée que ma fille pourrait dès 15ans avoir des envies déjà aussi "marquées", me fait un peu flippée. Je trouve ça trop jeune, pas dans l'envie ou dans le fantasme, non. Mais trop jeune pour aller s'inscrire sur un forum et en discuter avec des personnes ayant le double voir le triple de son âge. La vision et les désirs ne sont pas forcément en adéquation, et oui cela me fait peur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. grandi depuis 2002, il fallait s'y attendre hein... Ceci dit, c'est toute l’ambiguïté. Quand on est parent, on a la double casquette, et forcément on protège nos petits . mais ce sont aussi des adultes en devenir avec des zones de leur personnalité qui leur appartiennent, comme les nôtres nous appartenaient face à nos parents, évidemment.

      Supprimer
  17. Gracchus7/3/14 14:59

    Vous avez revu votre copie depuis à ce qui se dit... Et vos lecteurs aimeraient sûrement connaitre le trouble de celui qui fesse (et plus si affinités...) celle qui a l'âge être sa fille (ou sa petite fille? Je vous taquine) Un récit de tout ceci?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Boah, il se dit tant et tant de choses sur les uns et les autres qu'il ne faut sans doute pas prêter attention à ces choses-là, vous savez... C'est un sujet intéressant, j'attendrai d'être un monsieur très âgé pour narrer mes mémoires, si vous le voulez bien.

      PS: votre pseudo est intéressant et a probablement un sens caché que je présume, ce fut un prénom de révolutionnaire et aussi un héros de BD que j'ai longtemps rêvé de dessiner.

      Supprimer
  18. de passage11/3/14 08:04

    La pédophilie n'est pas loin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Visiblement, la connerie non plus... Faut vraiment lire en diagonale pour mélanger à ce point les choses. Mais avec les anonymes c’est la règle...

      Supprimer
    2. La pédophilie ??? …non mais ça va pas ?! là vous bloquez le passage hein, de passage !

      Supprimer
    3. Le rapport entre une pratique complice entre adultes consentants et un acte aussi laid que la pédophilie?
      Clair que franchement lire des conneries pareilles , voilà quoi...

      Supprimer
    4. Mistinguette13/3/14 14:59

      "De passage", vous êtes un peu en avance pour le poisson d'Avril !

      Supprimer
    5. "De passage" est peut-être d'un pays où la femme n'est pas majeure avant...? Peut-être ne l'est-elle jamais? Peut-elle n'a t-elle ni cerveau, ni âme, ni rien qui ne lui permette de décider de ce qu'elle a l'envie et le droit de vivre?
      Mais "De passage" est un imbécile doublé d'un lâche, là est bien la seule certitude que son message révèle ! :-)

      Supprimer
    6. "De passage" passait par là. Avec son avis ou une idée plus malsaine derrière la tête ? Je l'ignore, mais dans le doute, je ne m'abstiens pas. On a déjà eu, et c'est le cas pour beaucoup de blogueurs, des attaques sournoises de ce type, l'air de ne pas y toucher.

      J'ai très peu d'humour là-dessus, autant vous le redire...

      Celui qui a eu "l’intelligence" ou l'espièglerie (sic) de me contraindre à ne plus passer les commentaires en libres, et donc en direct, de désormais les différer après les avoir contrôlé pour éviter les propos... hors de propos l'a t il fait intentionnellement ? Je suis toujours accablé par ces gens qui font mine de croire très malin de donner mon identité supposée en clair.

      Faut-il être con pour ne pas imaginer que l'anonymat sur un tel sujet n'est pas autre chose qu'une protection "familiale" et candidement de faire en clair des rapprochements oiseux ?

      Ceux qui le font d'ordinaire savent le dire en message personnel sous forme de clin d’œil... Il y a au-dessus à gauche en page d'accueil un lien mail direct...

      Par contre, soyons clair: je n'ai aucun souci à revendiquer ce que je fais, aucune honte à l'avoir vécu ou le vivre encore. Si je ne donne pas mon nom ici et utilise un pseudo, c'est évidemment parce que séparer les genres me semble logique quand on a un entourage qui n'a pas pour vocation de tout connaître des turpitudes sexuelles ou des envies érotiques d'un frère, fils, mari, père, ami etc...

      Rayez les mentions inutiles

      À bon entendeur...

      Supprimer
    7. Etre obligé d'expliquer tout ça, c'est tout de même triste. Nous partageons un plaisir entre adultes consentants et alors?...Qui cela peut déranger?...Mais pour autant, nous avons tous et toutes une vie publique...Ceux qui jugent ces pratiques, aimeraient ils que leurs fantasmes et leurs pratiques soient étalées?...Parlent ils à tout bout de champ à leurs collègues et à leur sphère familiale élargie de leurs désirs les plus intimes?...Peut être faut il revenir à plus de respect de la vie privée et cesser les amalgames...Ca serait pas mal...

      Supprimer
  19. Si ,à 19 ans tout rond , j'avais pu avoir accès à ce genre de blog, je pense que ça m'aurait évité de longues années de culpabilisation , à me sentir anormale, amorale .Avoir la possibilité de se renseigner ,de "rencontrer" des personnes qui partagent les mêmes envies, se sentir compris(e) , et peut-être conseillé(e) , je trouve ça plutôt chouette. Après , évidement , tout dépend sur qui on tombe, mais , c'est vrai aussi , dans la vraie vie.

    RépondreSupprimer
  20. Cet article à bientôt deux ans mais il m'interpelle...
    Perso, le sujet de la fessée m'a intéressait vers 6 ans, j'étais en CP, notre institutrice avait la main qui la démangeait régulièrement semble-t-il et mon meilleur ami y a goûté plus qu'à son tour déculotté ou non...
    Il souriait sous les claques là où les autres pleuraient à chaudes larmes et il faisait notre admiration (la mienne surtout). Il nous expliquait le martinet donné par son beau-père etc.

    Et voilà la naissance d'un fantasme qui devint peu à peu réalité. Des lectures, des films voici ce qui des années à alimenté ce fantasme avec des petits tests en grandeur nature (ou comment s'entraîner à bien titiller le parrain...pour voir ce que ça donne).

    Si j'avais eu accès à internet je suppose que cela aurait simplifié et accéléré mon histoire, mais sans plus non plus.

    Après tout dépend de la jeune fille je suppose. J'en connais une qui est ultra naïve et que j'ai dû briefer par rapport aux dangers du net entre autre...car elle donnait son nom, son âge, sa photo et son emploi du temps sur un blog sky**** alors qu'un pédophile avait déjà fait 3 victimes dans sa ville...

    Mais en effet la casquette parental doit facilement entrer en jeu, et là ça doit changer un peu la donne. On doit se surprendre à remarquer un certain intérêt pour le sujet de la part de sa progéniture... et selon qu'on est Fesseur ou Fessée et s'il s'agit d'une fille alors, la mère doit croiser les doigts pour que sa fille s'épanouisse dans une relation saine et le père doit voir comme un tabou l'âge limite de ses partenaires potentielles, correspondre avec l'âge de sa fille...

    A mon sens, les toutes jeunes femmes doivent prendre le temps de faire grandir le fantasme pour mieux comprendre ce qui leur plait et comment le vivre pleinement et pas seulement comme une expérience de plus à faire avant de rentrer à la fac ou d'en sortir...
    Tout vient à point à qui sait attendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de faire remonter le sujet qui avait il est vrai passionné les foules, à relire les commentaires. "Tout vient à point, etc...". Vous avez raison; Parfois il faut attendre dix ans, même. C'est dire.

      Supprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS