19 mai 2013

"Conflit" de génération ?

   2955 - "Le grand écart..."

Une vraie question, je n'ai pas toutes les réponses: est-ce que l'âge a de l'importance pour vous, pour la crédibilité de la punition ?

On parle bien de punition. Il me souviens que lorsque j'étais jeune, troublé par la fessée et suivant mon envie de switcher de temps à autre pour savoir ce que cela voulait dire, j'imaginais une dame bien plus âgée que moi pour me l'administrer de la meilleur manière, y compris intellectuelle.

On sait tous ici que le mental compte évidemment énormément dans ces jeux d'abandon...

Las, ce fût un homme (de trente ans de plus que moi) qui me donna la plus copieuse, satisfaisant mon fantasme et l'essentiel de mes interrogations, vers mes 23 ans...

Et puis au final, j'avais probablement besoin d'une autorité "adulte" que je n'imaginais vraiment pas avec quelqu'un de ma génération. Ensuite, cette curiosité fût à deux ou trois reprises satisfaite et je me souviens notamment d'un dîner informel avec un "maîtresse" de profession qui m'entraina dans son donjon après le dîner pour me "faire plaisir", sans qu'il soit question de la payer, évidemment. Elle avait quelques années de plus, ça marcha aussi, mais pour être sincère avec vous, entre trouble et fou-rire (j'ai le sens du ridicule très développé y compris sur moi-même) du moins pour l'expérience "Maîtresse"...

Mes complices sont souvent (enfin, c'est relatif et demeure bien rare) plus jeunes que moi. Et je crois que c'est indispensable pour moi, en fin de compte. Je n'ai jamais fessé une femme plus âgée que moi, il me semble ?

... Ah si, j'exceptais une amie - disparue depuis - avec qui il m'arriva de jouer. Mais ses trois ans de plus que moi n'en faisait pas pour autant "mon aînée", ni physiquement ni mentalement et les fessées avaient parfaitement le goût du plaisir et du trouble...Nous switchames, parfois...

Miss Kat vous confierait sans doute que ses vingt ans de moins que votre serviteur constituent une part essentielle de ce que fût jadis notre relation culière. (J'ai pas dit cuillère, hein !)

Votre avis, mesdames ? (et "messieurs" pour la partie adverse, évidemment)

Quel âge a votre "fesseur" ? Plus ? Ou moins que vous ?

Est-ce que ça joue ? Et quelle importance est-ce que ça a intellectuellement dans votre façon de vivre les choses ? Pouvez-vous être punie par quelqu'un de votre âge, voire plus jeune, pourvu qu'il soit convaincant... ?

Dites-nous...
Dessin © Hardcastle (?)

21 commentaires:

  1. Mon cher Stan, y-a pas vraiment d'age pour cette fantaisie (à mon humble avis). Il faut plutôt une juste "respiration" entre deux personnalités complices d'une envie et d'un plaisir partagés!

    Tous les âges m'inspirent, dans la mesure où l'on reste dans une relation d'adultes.


    D'ailleurs je te remets ma profession de foi, qui date de DD ! (le temps passe...) ;D

    J’aime les fesses des filles de 20 ans, ces culs étourdissants et insouciants, prêts à conquérir le monde, arque-boutés à leurs fragiles certitudes. Ces fesses de gamines que l’on peut facilement impressionner mais qui nous chavirent d’un seul sourire.

    J’aime les fesses des filles de 30 ans, ces culs enivrants tout juste devenus femmes et qui goûtent jour après jour les plaisirs de la vie. Ces fesses incertaines qui aiment nous montrer que la tâche est ardue et que nous devons faire preuve d’originalité, de pugnacité et d’invention pour les mériter.

    J’aime les fesses des filles de 40 ans, ces culs superbes et flamboyants, qui se connaissent parfaitement mais nous connaissent aussi très bien et savent semer et récolter les piments de leurs envies. Ces fesses impériales, arrivées aux responsabilités, qui n’ont de cesse de nous tester avant de nous offrir les clés de leur « lâcher-prise ».

    J’aime les fesses des filles de 50 ans, ces culs délicieux et émouvants, gorgés de sagesse et nourris de l’expérience de la vie. Ces fesses magistrales qui nous offrent comme un cadeau, leur abandon, en entretenant la douce illusion que nous sommes les maîtres du jeu.

    En y repensant un peu plus, j’avoue que les femmes, dans l’art qui leur est propre de n’être jamais là ou on les attend, sont un peu tout ça à la fois ! :D
    Et c'est tout une aventure ça, celle d’un homme qui relève le défi d’être le guide et celle d’une femme qui s’abandonne au plaisir d’être maîtrisée par celui qu’elle a choisi.

    Rien n’est gagné d’avance mais tout reste possible...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent texte, je ne me souvenais plus de ça, probablement parce que je lis plus volontiers les cv des dames que des messieurs, évidemment.

      J'ai l'impression que plus j'avance en âge, plus je fesse "jeune", ce qui me fait sourire quand je pense à certains arguments d'antan...

      ... Mais ceci posé, ce n'est pas une obsession. C'est dans le regard que ça se passe. Et là, ça ne compte pas et les émotions arrivent d'un coup.

      Supprimer
    2. malicieuse-cigogne19/5/13 14:48

      "J’aime les fesses des filles de 20 ans, ces culs étourdissants et insouciants, prêts à conquérir le monde, arque-boutés à leurs fragiles certitudes. Ces fesses de gamines que l’on peut facilement impressionner mais qui nous chavirent d’un seul sourire." héhé j'adoore.
      Je pense que la différence de génération est très importante. Ayant vécu ma première fessée avec un garçon de mon âge, sans réel trouble, sans honte, j'ai senti une vraie différence avec un homme, plus âgé que moi, avec cette envie qu'il me mette des limites et qu'il soit exigent, ce qui ne fonctionnerait pas avec quelqu'un de mon âge, je crois (sauf un Japonais, je ne sais pas pourquoi, j'en suis persuadée, mais c'est pas le sujet, hein).

      Supprimer
    3. "un Japonais" ? Ah ça, faudra expliquer... Mais est-ce parce que vous êtes de la génération manga ?

      Supprimer
    4. bonjour, je suis dans la dernière catégorie déjà... et encore vierge, pour la fessée bien sûr :) mais je rêve d'un homme plus âgé que moi, parce que je ne cèderais pas à l'autorité d'un jeune homme...
      au fait, très beau texte en passant !

      Supprimer
  2. Le temps ne fait rien à l'affaire ?...
    S'il est vrai qu'aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années, et que je peux épistolairement me laisser charmer par les maux de papier si finement ciselés – enluminures de mes fantasmes – d'un homme, quel que soit son âge (entre autres), dans la réalité... J'aime le rugueux du plumage de l'aigle, je réserve le duvet de l'aiglon au remplissage de mon oreiller sur lequel tant de rêves ont passé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le "duvet de l'Aiglon réservé pour l'oreiller", j'avoue que je n'en reviens pas. Excellent. Et c'est un faux con qui vous le dit.

      Supprimer
    2. Fau(x)con ou vraie buse ?... Et voilà, ça dérape. Nan mais moi j'voulais pas, c'est d'votre faute aussi !

      Supprimer
  3. pas mieux que Flow, l'âge n'a pour moi aucune importance, seule la dynamique de la relation compte.
    mais je peux comprendre que ça soit un point important pour d'autres, surtout si on est dans un cadre punitif, une relation mentor/élève
    encore que... il y a une jolie perversité à ce que ça soit la personne plus jeune qui prenne la main, en tout cas c'est ce que j'ai vécu au tout début, renverser le jeu, inverser les rôles traditionnels. très jouissif !

    RépondreSupprimer
  4. Pour ma part, l'âge n'a d'importance que lorsqu'il s'agit d'une relation suivie. J'avoue être plus attirée par les hommes dans mes âges, je ne peux concevoir de me faire fesser par un homme qui pourrait être mon père.
    Toutefois, c'est la maturité émotionnelle que je recherche, la capacité à prendre du recul sur la vie et sur soi aussi...et là, il n'y a pas d'âge pour ce type d'intelligence. Fessée, domination et désir sont étroitement liés dans ma vision de la relation..aussi, je ne puis être fessée que par un homme qui est un potentiel amant. Hors, dans le désir, je suis attirée par les hommes dans mes âges, mais quand j'avais 20 an, j'étais attirée par les mêmes..c'est rigolo, moi je vieillis mais pas eux ;-)
    Apsara

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rappelez-moi notre différence d'âge déjà, tiens ?

      Supprimer
  5. C'est important pour moi d'avoir le sentiment que mon partenaire me domine et surement pas juste par sa force. L'âge et la carrure peuvent aider bien sur, mais c'est bien plus compliqué en fait... flûteuuu... Et même ! Quelqu'un qui vous a dominé peut par une attitude ou des choix ne plus du tout vous paraitre dominant. La grosse tuile quoi !

    RépondreSupprimer
  6. nathalie.coquinette3/6/13 16:33

    Je suis nouvelle et je n'ai pas encore de fesseur en titre. Par contre il est vrais que je l'imagine beaucoup plus âgé que moi.
    Une question de débutante , c'est quoi cette histoire de "cuillère" avec Miss Kat?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un jeu de mot certes un peu potache entre culière (la raie) et cuillère (à soupe ou à dessert), je crois. Il n'y a plus de petite cuillère (la position) entre elle et moi depuis belle lurette.

      Supprimer
    2. Beaucoup plus âgé ? Mais vous-même, quel âge ? Parce que vient un moment où l'arthrite guette le vieillard libidineux et où la fessée devient un truc compliqué à gérer avec les rhumatismes...

      Ah, le cri du vieux fesseur, le soir au fond des bois...

      Supprimer
  7. Moi aussi j'imaginais mon fesseur plus âgé que moi, plus grand etc. En fait il a 13 ans de moins que moi, pas très grand, mais néanmoins dominant et tout à fait crédible quand il me "punit" ! Qu'un homme aussi jeune, aussi beau et surtout aussi intelligent et respectueux aime me fesser, je n'en reviens toujours pas ! J'ai beaucoup gagné en confiance en moi depuis que je le connais. Il m'a donné son âge mais ne m'a jamais demandé le mien (gentleman en plus!), m'inonde de compliments et pas seulement sur mes fesses... Notre relation est faite d'autorité, de sensualité mais est également très cérébrale.
    Je pense aussi que la fessee fait écho à une partie très enfouie et en partie inconsciente de notre personnalité. Et l'inconscient ne connaît ni le temps ni l'espace... D'où souvent cette impression d'intensité et d'intemporalité qu'on éprouve pendant et après une fessée (en tout cas pour nous deux c'est ainsi).
    Alors peu importe l'âge! Mais je ne lui avouerai quand même pas le mien O:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nathalie.coquinette5/6/13 12:16

      Tu as bien de la chance

      Supprimer
  8. Moi il y a 11 ans de plus que moi et nous sommes fiancés ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Oui j'ai de la chance mais nous ne sommes pas en couple, ni amoureux. Enfin amour de la fessée et tout ce qui va avec (complicité, sensualité, connexion cérébrale) c'est déjà pas mal !
    Félicitations princesse Sophia ! C'est toi la chanceuse, vivre la fessée en couple, quand cela est possible c'est sûrement le top du top !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS