19 avril 2014

Attend-t-on mieux à plat-ventre ?

3056 - "Ô temps, suspens ton vol...""

C'est juste "l'image d'avant".

Quand elle frotte ses pieds nerveusement l'un contre l'autre, a encore sa culotte gardée par ultime provocation et attend à plat-ventre qu'il remonte dans la chambre où il l'a envoyée à la fin du dîner voici vingt minutes, lui ordonnant de l'attendre nue et "en position".

Moments délicieux et troubles où les papillons dans le ventre accentuent leur rumba endiablée jusqu'au paroxysme de la délivrance, quelques instants plus tard... quand elle dansera sur ses genoux, l'ultime rempart de sa pudeur descendu à mi-cuisses et que crépiteront les claques à la volée sans qu'il ne se soucie de ce qu'entendent les voisins...

J'ignore si vous avez connu ça. Moi je l'ai fait vivre une fois...

Je suis certain qu'elle s'en souvient, ce sont des moments de lâcher-prise qu'on n'efface pas de sa mémoire... qu'on soit celui qui ordonne tout autant que celle qui obtempère...

4 commentaires:

  1. Oh oui, c'est un moment que je connais bien. Mon moment préféré, pour ça, c'est juste avant d'aller se coucher. Pour des raisons logistiques, quand on dort dans un canapé lit, il n'est déplié qu'au moment du coucher - et c'est déplié qu'il est le mieux pour être à plat ventre.
    Et pour des raisons érotiques ensuite.
    Ma manière de procéder favorite est la suivante: je maintiens les chevilles de Simon à l'aide de la bande en éponge à scratch qui retient la couette normalement, et ses mains avec la ceinture en faux satin de ma robe de chambre. Il est tout nu, avec ordre de garder la position, le temps que j'aille faire ma toilette par exemple. Et là commence un jeu de frustration et d'attente bien dosées entre nous deux. Je sais qu'il m'attend, mais je veux le faire patienter un peu, et en même temps, je n'ai qu'une envie, le rejoindre, et lui faire subir de tendres sévices...
    Raaaah.
    (pardon).

    Constance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'en termes galants ces choses-là sont dites, hein... J'adore le vécu et la complicité qui vous habite, qu'on connait à vous lire depuis déjà... combien de temps, d'ailleurs ?

      C'est toujours un régal, même si ici on évoque la fessée à venir de Simon, et rarement celles que reçoit pourtant Constance en retour de temps à autre.

      Car ces deux-là sont switchement partageurs, si je me souviens bien ?

      Supprimer
  2. Vous vous souvenez tout à fait bien. Le blog, je crois que ça fait plus de deux ans, mais on a rigoureusement oublié de fêter les anniversaires. On est déjà constamment en retard pour nos publications, si on doit rappeler l'anniversaire du blog en prime, on n'a pas fini).
    C'est tout à fait vrai, j'aurais aussi pu parler des fois où j'ai été dans cette posture, à attendre le retour de Simon qui s'impatientait autant que moi...

    Constance

    RépondreSupprimer
  3. Ouf, la mémoire ne me fait pas encore défaut...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS