14 novembre 2008

Une école en Hollande vers 1630 !

790 - "Die Schule"...

Ce tableau date du 17e siècle et est attribué au peintre hollandais Adriaen Brouwer (1606 - 1638) sur lequel on possède peu de sources fiables.

Ce qui est certain c'est qu'il est mort jeune à 32 ans, de débauche et de misère semble-t-il...

On trouve sa trace à Amsterdam en 1625, puis à Haarlem où il travaille dans l'atelier de Hals et est inscrit dans la guilde de Saint Luc en 1631.

Doué d'un heureux talent, Brouwer suscite par ses débuts l'admiration de Rubens qui collectionne ses tableaux.

Reprenant des sujets chers à Bruegel l'Ancien, Brouwer excelle dans les représentations de genre, notamment de vie paysanne, d'algarades dans les cabarets et de scènes de corps de garde...

Cette fessée à l'école est très violente mais montre bien à quel point les châtiment corporels étaient ancrés dans l'éducation d'antan...

À replacer dans le contexte d'un tableau peint vers 1635 sans hurler au "politiquement incorrect"...

Les visages et les regards des témoins sont étonnants de méchanceté et de joie malsaine... Des rictus et des yeux qui brillent.

Les personnages ont tous des têtes difformes et semblent s'amuser follement de la raclée administrée devant tout le monde par une matrone toute en fesses et en seins...

PS: J'ai un doute d'un coup... Orage a raison: homme ? ou femme ?

Tableaux © Adriaen Brouwer

15 commentaires:

  1. Heu, Stan, ou j'ai besoin de lunettes ou vous vous êtes trompé de tableau. Où est "la matrone toute en fesses et en seins"?

    RépondreSupprimer
  2. @ Orage: Ah ? Pour moi, ce pro-fesseur était femelle. Mais vous avez raison, c'est peut-être un homme, ce personnage en furie qui corrige, avec un chapeau sur les yeux. D'ailleurs à cette époque, le pouvoir donné aux femmes était si limité et insignifiant (pourtant l'éducation était domaine réservé des matrones ?) que c'est probablement un mâle.

    Avec de la poitrine quand même, non ?

    RépondreSupprimer
  3. A première vue, j'aurai dit un homme parce que physiquement on peut pas dire que la personne ressemble à une femme, tout est gros et assez "brut", les mains surtout je les trouve énormes !!

    RépondreSupprimer
  4. Un homme, à première vue. Le doute s'installe.
    On tire à courte-paille? :-))

    RépondreSupprimer
  5. je pencherais pour une (horrible) femme, à cause du costume. Un tablier blanc et ce qui ressemble à une robe longue, je ne crois pas que c'était la vesture normale des hommes...

    RépondreSupprimer
  6. Une femme, finalement, vous avez raison. J'avais mal regardé et pris pour des jambes dans une sorte de collant ce qui n'était qu'un tablier (c'est Waldo qui me fait changer de perspective).
    In reste que ce couvre-chef est bien peu féminin!

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour cette ouverture vers cette peinture flamande , expressive et ironique.
    On ne jure habituellement que par Peter Bruegel l'ancien (1525-1569) pour dénoncer les vices et travers de la société de l’époque, et on en oublie qu’il n’était pas le seul ; ce que je n’étais pas loin de penser avant de lire cet article.
    Bravo à vous, cher E. !
    Beau travail de recherche !
    Votre site va ainsi au-delà de sa vocation première et pourrait prétendre à la double appellation de site de fessée et site culturel, si vous n’aviez pas la modestie de ne pas reconnaître cette deuxième dimension.
    Je me réjouis d’avoir découvert ce peintre peu connu et des sites consacrés à la peinture me permettront certainement d’en savoir plus sur lui ; mais avant de connaître son nom, ce que je vous dois, qu’aurais entrepris dans ce sens ? Rien.
    Signé : Ducon.
    P.S. Votre apostrophe finale du 8 e commentaire de l’article 787 du 12 novembre m’a permis de changer de pseudo…je cherchais une idée, vous me l’avez fournie ! Merci aussi pour ceci.

    RépondreSupprimer
  8. Homme ou femme ? Enseignant brutal ou enseignante brutale ? L’histoire de l’Education pourrait nous aider.
    En France les hommes enseignaient plutôt en classe de garçons et les femmes en classe de filles, avant que la mixité ne soit institutionnalisée en 1969 ;et ceci depuis l’Ecole obligatoire de Jules Ferry, France, années 1880.
    Mais nous sommes en Hollande et au 17e siècle.
    Cependant beaucoup de représentations de scènes scolaires en Europe montrent un enseignant homme ayant en charge des enfants de sexe masculin, qu’il s’agisse de les frapper ou de les instruire et éduquer.
    Il semble que les filles n’aient pas beaucoup fréquenté l’école à l’époque ou a été peint ce tableau.
    Les élèves sont bien des garçons, avec des traits petits hommes ; voir le troisième vers la droite en partant de la fessée, avec un chapeau ; ces petits adultes miniaturisés accentuent le côté caricatural du tableau.
    On ne se posait vraisemblablement pas la question de répartir les enseignants et enseignantes selon qu’ils étaient affectés à une classe de garçons ou de filles , celles-ci restaient à la maison et n’étudiaient pas, et leur mère restait en leur compagnie, sans jamais enseigner.
    Sans ce contexte historique et en considérant isolement le personnage, on est effectivement tenté de voir une femme fessant un élève , Nush a raison.
    Mais le peintre ne brouille-t-il pas les pistes ? Ambiguïté sur l’âge des élèves, ambiguïté sur le sexe du prof ou de la prof’.
    Le chapeau qui recouvre le visage de la brute n’aide pas à la détermination ; comme si une certaine honte à maltraiter ainsi l’élève amenait à officier à visage caché ; découvrir le postérieur de sa victime, mais se couvrir le visage, tout comme un bourreau.
    Ni homme ni femme ? Donc un monstre ? C’est peut-être ce qu’a pensé le peintre. En 2008 , il ne peut s’agir que d’une interprétation mais celle –ci me convient ; c’est la mienne !
    « C’est mon opinion et je la partage », proclame un des Dupondt dans Tintin .
    Signé :ducon ; sans d ni t ;concernant ce pseudo voir le commentaire que j’ai précédemment déposé…

    RépondreSupprimer
  9. Homme ou femme? Pourquoi pas les deux ou ni l'un ni l'autre?un monstre? suite.
    Excuses: c'est Waldo qui voit une femme dans ce personnage et non pas Nush;peu importe, mais autant montrer que je lis bien les commentaires des autres, ne me contentant pas de les abreuver et assommer de mes écrits ampoulés; ampoulés,c'est l' appréciation de l'ami E.
    Mais ses remarques pertinentes m'ont décidé à abandonner l'usage intempestif et abusif des majuscules.En progrès...
    Ces doutes sur homme ou femme mettent bien en valeur le côté monstrueux , au sens physique, et par extension au sens moral; seul un monstre peut ainsi brutaliser un enfant dont il a la charge.
    Le peintre aurait très bien pu volontairement induire le doute
    Je marcherai sur les traces d'un des Dupondt en affirmant que« C’est mon opinion et queje la partage ».
    Les titinophiles sont friands de cette citation, qui a l'avantage de pouvoir être utilisée sans les débats d'interprétation que peuvent susciter les représentaions de certains peuples proposées par Hergé.
    signé: ducon

    RépondreSupprimer
  10. Je vois une femme aussi... Mais peut être pas.

    ça n'a pas été trop dure de reconnaitre le monsieur en question soit dit en passant.

    RépondreSupprimer
  11. Adriaan Brouwer est née à Anvers, en 1605. Il travaille d'abord à Anvers, période très sombre, avec de petit groupe de personnages. Puis à Haarlem, l'époque Hollandaise, la ces compositions deviennent beaucoup plus larges.
    Les professeurs de l'époque portent souvent de grand tablier.
    Yota,

    RépondreSupprimer
  12. Homme ou femme? à tout propos! Commentaire de commentaire ..."ça n'a pas été trop dure de reconnaitre le monsieur en question soit dit en passant." Non, pas si difficile,mais vous aurez bénéficié de mon aide; j'aurais pu changer de style, cesser d'ampouler; je m' y essaierai, sous un autre pseudo: phrases courtes, simples,voir simplistes, quelques fautes de syntaxe,conjugaison et orthographe et plus dur sera l'identification.
    Mais pourquoi que vous disez que je suis un monsieur?
    Et à propos de doute sur le sexe,entendez par là homme ou femme,ah,par là j'entends rien ,celui qui a écrit juste après moi en remet une couche,pas de peinture,mais sur le peintre!
    On nage en pleine ambiguïté!
    "Adriaan Brouwer est née à Anvers, en 1605. Il travaille d'abord à Anvers..."née", avec un "e" final = une femme ;"il" = un homme.
    Rose,vous voyez une femme fessant ce garçon?
    C'est donc que vous restez impartiale;bravo;bien d'autres femmes ,à propos de ce tableau, y auraient vu un homme, convaincues qu'une autre femme ne peut se comporter de la sorte; "peut pas faire ça",en langage non ampoulé.
    Une autre femme ne peut se comporter de la sorte:
    cet argument se défend.
    Ou "cé pas si con k'ça"...j'fais des progrès,hein?
    J'ai commencé à péter l'ampoule!
    Car c'est pas les femmes qui font la guerre,qui se battent dans les tribunes à l'occasion des matchs de foot,qui sortent le fusil si on regarde d'un peu trop près leur auto-radio ou qui tabassent les gamins...sauf peut-être Madame Tatcher, comme dans la chanson de Renaud.
    signé:ducon

    RépondreSupprimer
  13. réponse pour un con :
    le jour ou vous maniez la langue de Voltaire aussi bien que celle d'Erasme, nous reprendrons cette discussion au même niveau.
    Pendant le 17° ce sont les moines qui ont toute l'enseignement en mains et qui portent des bures.
    Yota,

    RépondreSupprimer
  14. Excuses à Yota.
    Je suis désolé.
    Je viens de comprendre que "yota "est votre signature.
    La virgule qui suit,certainement une faute de frappe, n'a pas joué en votre faveur; on se demande si il ne s'agit pas d'un début de phrase; cela peut se produire, par mégarde :on publie , malgré une phrase inachevée.
    Pourquoi ne cochez-vous pas la case NOM/URL ?Comme le recommande E., notre cher blogger?
    Ainsi vos interventions seront présentées sous la forme "Yota a dit".
    On comprendra mieux par ce sympathique prénom, ou pdeudo, que la langue de Voltaire vous est familière mais qu'elle n'est pas celle que vous aviez parlée en premier.
    Mais ce doute sur masculin/féminin était dans le débat! Votre maladresse orthographique venait à point!
    Je n'ai pas voulu vous blesser, mais relever la coïncidence.
    Je crains de ne jamais manier d'autre langue que le Français...aligner quelques mots en Anglais nécessite pour moi le dictionnaire à portée de main.
    Ne parlons pas de l'Italien, de l'Espagnol, de l'Allemand...la catastrophe!
    Alors félicitations à vous,cher yota, et bon courage dans vos efforts pour encore mieux manier la langue de Voltaire.
    "Pendant le 17° ce sont les moines qui ont tout l'enseignement en mains et qui portent des bures"expliquez -vous.
    Un élément intéressant : ce personnage n'est visiblement pas un moine, et n'est donc pas chargé de l 'enseignement.
    Les écoles employaient-elles des surveillants? Ou des personnes chargées de diverses tâches, ménage, cantine, surveillance?
    Les élèves ont bien un livre à la main, mais il ne s'agit vraisemblablement pas d'un cours.
    Ils seraient dans une salle d'étude? Ce qu'on appelle maintenant la "perm'"?
    On chahute souvent en perm', ça ne date pas d'aujourd'hui.
    D'où la fessée.
    Et pas besoin d'un enseignant pour surveiller. On peut faire appel à une personne extérieure...nous progressons! Grâce à vous,cher ou chère yota.

    RépondreSupprimer
  15. De sérieuses craintes d'exclusion!
    Rose va-t-elle réveiller E.?
    Elle a fait le rapprochement avec l'odieux personnage tant décrié tout au long des article et commentaires du 12 novembre ! voir n° 787!747 eût été connoté Boing...ça aurait volé plus haut?ou plus bas?
    Rose va-t-elle réveiller E.?
    "ça n'a pas été trop dure de reconnaitre le monsieur en question soit dit en passant."
    Aïe...il peut me bloquer l'accès aux commentaires!Dans ce cas que deviendrai-je?
    Et vous, chers condisciples?
    14 commentaires pour ce 787! Pas loin des 15 que j'avais pressenti pour la fessée à la japonaise du 6 novembre, le 772.
    Je vous ai tout de même inspirés!
    Et ce débat autour du tableau hollandais! je n' y apporte pas une contribution?
    On vote? pour ou contre l'exclusion de ducon?

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS