24 février 2015

Fin de parcours ! Ou pas ?

FIN - "OU pas ?"


"Au fil" ne sera pas supprimé sauf par Blogger, peut-être avec leurs nouvelles règles, mais pour le moment mon m@il fonctionne et tous les commentaires restent ouverts sur les posts. Ainsi le dialogue pourra se poursuivre si vous le souhaitez... Ici ou ailleurs.


"This is the end... "

Enfin, je crois...

PS - 27/02/2015: il est évident que si Blogger ne supprime pas nos blogs, on continuera ! J'en connais quelques-unes qui seront soulagées. Hein, Zabelle ? Hein, Mlle Estelle ?

71 commentaires:

  1. It's sad to see you go. I cannot read French, so I do not know the reason for your decision. If you ever have a private blog, please remember to invite me. Wishing you all the best in your future endeavors.

    cheers!
    Carly

    RépondreSupprimer
  2. C'est dommage mais je respecte et comprends.
    Votre blog est plein de votre originalité, d'une vraie qualité littéraire et iconographique.
    J'aimais bien y venir pour y puiser votre univers et compléter le mien!
    Boi voyage donc... et peut-être reviendrez vous autrement en d'autres temps!
    Merci pour tout le plaisir partagé!

    Xerxes

    RépondreSupprimer
  3. Ca va me faire un vide, comme à beaucoup d'autres, Déjà que Mélie a mis son blog en veilleuse depuis quelques semaines... Mais il n'y a rien à dire, c'est très compréhensible.

    En tous cas, bravo et merci pour tout ce que tu as fait, amigo.
    On reste en contact...

    Waldo

    RépondreSupprimer
  4. Sophiefofie10/3/09 06:43

    dommage j'avais plaisir à retrouver le blog tous les soirs et je m'attendais pas à son arrêt
    merci en tout cas pour ces petits moments de plaisir et d'émotion pour ce plaisir, ce désir, cette peur si difficile à assumer !
    bonne continuation

    RépondreSupprimer
  5. My days are poorer for your passing.
    Please accept my thanks for all that has passed, and my best wishes for the future.

    RépondreSupprimer
  6. Callipyge10/3/09 11:42

    Je ne m'étonne pas que vous ayez décidé d'arrêter, tout comme je ne m'étonnerai pas que vous repreniez pour notre plus grand plaisir. Ce qui m'étonne, c'est que vous ayez l'impression d'avoir tout dit, alors que souvent votre blog était en phase avec l'actualité fessique - fessale ? fesséenne ? - qui, elle, par définition, ne s'arrête jamais. Bref, même si je connais très peu la toile des blogs et sites intelligents et soignés, consacrés à la fessée et autres pratiques liées, je pense que vous en étiez l'un des meilleurs. Donc c'est bien dommage...
    Bonne route...

    RépondreSupprimer
  7. Amoureuse10/3/09 15:50

    Et bien...tenir un Blog cela demande aussi beaucoup de temps...et quand la vie devient aussi riche...on n'a pas l'envie de passer à côté de quelque chose de précieux.

    Nous étions nombreux à passer avec plaisir, sans pour autant y noter un petit message. Je note quand même le dernier...Amusez vous! et je n'ai pas besoin de vous dire de ne pas oublier d'aimer. Vous le savez déjà. Pour l'occasion, je vous embrasse.

    RépondreSupprimer
  8. I'll miss you too...

    RépondreSupprimer
  9. @ Carly: Thanks a lot. The reasons ? nothing so important to explain, just me, thinking that it was "time to stop" for personal feeling... A bad one, as usual. (love your "it's so vain" nickname. Or real name ?)

    @ Xerxes: Merci de vos critiques positives sur ce que je souhaitais faire de ce blog. Qui peu à peu a dérivé depuis un an vers un "journal de bord" sans doute un peu trop "perso"... Et donc me touchant de plus en plus. Trop.

    @ Waldo: On reste en contact, évidemment. Je viens en mai à BXL, sans doute pourrons-nous enfin nous (re)croiser ?

    @ Sophiefolie: Merci de ces compliments. Assumez, même si c'est "difficile". Vous verrez, c'est parfois salutaire.

    @ m: Thanks for your wishes. Don' t be so sad, no one is so important.

    @ Callipyge: Bonne analyse. Revenir ? Ailleurs peut-être, autrement. Je ne sais pas et il faudrait pour ça pas mal d'éléments que je ne possède plus. N'ayant pas les cartes en main, pas grand chose à dire de plus.

    @ Amoureuse: Je n'oublierai pas. Merci.

    @ Miarka: Il faudra relire "les bijoux", sans doute. Ou d'autres livres qui vous parviendront, du même genre... Les images parlent parfois mieux que certains mots.

    Et bavard comme je suis...

    RépondreSupprimer
  10. @ ...: Ah, ce n'est pas moi sur la photo du dernier post, tu sais. Même si, oui, étonnamment ça pourrait presque.

    Presque !

    Je l'ai choisie pour une ressemblance assez proche, c'est donc voulu. Il y a de la tristesse, une certaine expression nostalgique et je ne mets évidemment jamais d'images au hasard.

    Mais même pour un dernier mot, un adieu, pas question de me montrer et de lever l'anonymat salutaire de Stan/E. que d'ailleurs plusieurs connaissent sous son vrai nom...

    Oh, pas par peur de revendiquer ce que je suis au grand jour, j'assume très bien ma sexualité de "dévoyé", mais tout bêtement parce que je ne tiens pas à ce que certaines personnes de mon entourage familial (parents, enfant, ou amis qui ne "savent pas") par exemple, ne suffoquent en me reconnaissant...

    L'éclairage, la bougie...

    Oui, la photo me va bien.

    RépondreSupprimer
  11. Et bien que dire je n'était pas très actif sur ce blog mais bon se me fera un vide surement compenser par wow ou tous autre mmrpg a la con dans le genre ça me rend même triste j'ai toujours été un grand sentimental et je sait dire au revoir.

    Enfin bon merci pour toutes ces années dsl d'avoir été si discret et ta vie est magnifique ^^

    RépondreSupprimer
  12. Pour la photo, la ressemblance est étonnante...

    j'ai lu et parcouru ton blog de nombreuses fois mais ça tu le sais )
    Je te souhaite des "ailleurs" tout aussi enrichissants.

    ;)

    RépondreSupprimer
  13. @ Kassy: vue de l'extérieur, la vie des autres est souvent "magnifique". Ou sublimée... C'est parfois un leurre toutefois. Mais je suis content d'avoir pu faire partager certaines "émotions"...

    @ Marion: Merci mademoiselle R. C'est vrai que l'image est étonnante, y'a même mon t-shirt noir habituel. Mais ce n'est pas moi...

    Quand je l'ai trouvée, ça m'a fait rire de penser que certains allaient s'y tromper. Y compris celle de mes amies qui m'a pourtant vu de très près...

    RépondreSupprimer
  14. Je viens tous les jours faire une visite sur votre blog, Stan et cette petite habitude va me manquer, meme si j'ai participé très peu.

    En tous les cas Merci, car votre blog est rempli de richesse unique que l'on ne trouve nulle part ailleurs.

    J'aimais, tout simplement.

    Bonne route a Vous,
    Lilou

    RépondreSupprimer
  15. Je me suis laissé dire qu'un topic entier sur moi (!), initié par Isabelle trainait sur OJ. Faut vraiment avoir du temps à perdre... Mais j'ai lu ce qui s'y dit, et ça m'a bien fait rire.

    Mon "ego surdimensionné" , cher Fence, a servi à construire ce blog, et c'est aussi ce qui me permet à présent de le stopper.

    Des inimitiés virtuelles, je n'en jamais eu grand chose à foutre, c'est tout à fait sans intérêt et bien loin de la vraie vie.

    Les gens qui m'ont détesté par net interposé ne me connaissent pas de toute façon et peu m'importe ce qu'ils en pensent, on ne peut pas empêcher les ânes de braire, c'est bien connu.

    Mâles ou femelles, les ânes.

    Et il y en a deux ou trois qui ont été gratinés dans le genre. Ce sont des gens que je n'aurais pas croisés dans le réel mais qui ont cru prendre de l'importance parce qu'on avait des bribes de passion communes... C'est un peu juste.

    Mais c'est une part infime de tous les autres... Heureusement. Quelques fâcheux ne m'ont pas empêché de prendre bien du plaisir et du temps à écrire sur ce sujet et partager avec vous mes petits secrets...

    Ah et on peut toujours gloser sur mon retour, "éternel retour" aurait dit Cocteau...

    Mais j'ai stoppé les forums et n'y suis plus jamais revenu (à lire ce que j'y vois, pas de regret de ne plus tourner en rond avec cinq mêmes personnes qui y traînent), il en sera de même ici.

    Parce que si je revis des choses, je n'aurai plus envie de les partager sauf avec Elle.

    Ma Psychothérapie exhibitionniste est terminée.

    Elle se poursuit sur un autre blog, un autre forum et surtout surtout...

    ... Dans la vraie vie.

    Bises aux filles , poignées de main aux gars. Sans rancune.

    RépondreSupprimer
  16. Coucou Stan/E

    Je pense qu’il n’y a rien de mal dans le fait d’être (égoïstement) triste que tu arrêtes ce blog et de le dire. Loin de moi d’insinuer quoi que ce soit sur tes motivations. C’est une affaire qui ne regarde que toi. Et personne d’autre que toi peut s’exprimer à ce sujet.

    Je comprends trop bien ta phrase :

    « Mais en ce qui me concerne tout est dit ».

    Alors simplement merci pour deux ans et demi (pour ma part) de passionnante lecture. Ce qui rare sur le net ! Pour un travail remarquable sur la fessée culturelle. Pour tes écrits persos dépassant largement un discours tape fesses. Et merci aussi pour tes nombreux conseils, toujours très précieux.

    Il y a quelques rares dessins sur ton blog dont toi et moi n’ignorons l’artiste. Je n’y manquerais pas de poster chez toi en cas de nouvelles.

    Puis je sais aussi où te lire ailleurs. Je ne suis pas monomaniaque non plus…

    isabelle

    RépondreSupprimer
  17. @ Isa: tu n'es pas en cause, évidemment. Et je sais que nous avons œuvré de concert. (bravo pour le bb au passage, ce qui n'a rien à voir avec la phrase qui précède... rire)

    C'est juste quelques réponses qui suivent dans lesquelles j'ai trouvé du grain à moudre, tout en sachant que les gens qui viennent en parler ne me sont pas hostiles. Parfois acides mais c'est la règle du jeu.

    Les gens déplaisants que j'évoque ne sont pas dans ce topic...

    Continue le "good blogjob"...

    RépondreSupprimer
  18. Main leste11/3/09 23:13

    Plusieurs fois par semaine, j'allais faire un petit tour sur votre blog, histoire de profiter de votre dernier coup de cœur ou de la dernière fessée que vous aviez donnée ou découverte. Pour aussi rebondir ailleurs grâce à vos liens.
    Et maintenant, fini... Je comprends la lassitude, mais je regretterai votre silence.

    RépondreSupprimer
  19. A raison d'un post par jour, je tiendrai deux et demie en vous relisant, cher E. D'ici là, vous aurez peut-être (je l'espère !) eu envie de revenir nous surprendre encore. J'aime le ton de votre blog et il ne quittera pas de si tôt ma liste de favoris...

    RépondreSupprimer
  20. Bah, cher Main leste, j'ai dit beaucoup, et il y a de quoi relire, vous en conviendrez.

    D'ailleurs j'avoue que parfois je retrouve moi-même des sujets dont j'ai parlé et dont je ne me rappelais plus, c'est dire...

    Isa, je sais bien que tu dis ce que tu penses, merci de tes appréciations sur ce que j'ai fait ici, en y prenant plaisir.

    Mais tu es bien placée pour savoir que parfois il faut passer à autre chose, quitte à y revenir d'une "autre façon".

    J'ai évidemment encore des choses à dire sur le sujet, qui occupe une part de moi depuis mon enfance.

    Probablement plus sur un blog.

    Un livre, plus certainement serait le bon moyen d'expression. On verra. Ce n'est pas essentiel.

    Mais c'est vrai qu'en relisant, j'ai la vague sensation d'avoir commis quelques textes qui pourraient former l'ossature d'un futur bouquin.

    Ou pas !

    PS: Chère Chaton, prenez garde à Matou... Les chats de gouttières sont taquins et ont besoin de leur chasse gardée.

    Ou de retrouver leur douce ronronnante filant doux entre leurs pattes de velours (ou pas) même après des semaines d'errances nocturnes. Quand elle revient avec le poil collé et l'oreille griffée, en miaulant doucement...

    RépondreSupprimer
  21. Coquelicot12/3/09 22:25

    Cher E., ça me fiche le cafard à chaque fois que je me connecte à votre blog, ces deux mots et cette tristesse dans le regard. Vous ne pourriez pas écrire "see you later" ? et nous laisser un peu d'espoir ?
    Vous me manquerez...

    RépondreSupprimer
  22. @ Coquelicot: oh, si ça peut vous faire plaisir. Triste, mais plus altruiste que de raison. Attendant des jours meilleurs ? Je suis aussi optimiste.

    Allons, l'espoir fait vivre...

    "See you later", évidemment. Quand est la saison des fleurs rouges ? Je ne sais pas... Vous me direz, sans doute.

    En attendant il n'y aura pas de nouvelle récolte. Je n'aime pas les fleurs coupées.

    Il faut changer l'eau du vase.

    RépondreSupprimer
  23. J'aimais bien me perdre dans vos mots. Vous arrêtez, dommage.

    Savez-vous (non, evidemment) que je vous dois ma première fessée ?

    Une curiosité résolu avec mon amant du moment, qui n'a pas dit non, quand je lui ai souflé "fesse-moi" lors de nos ébats. c'était un peu comme des préliminaires, je ne crois pas avoir retrouvé les émotions que vous décrivez. Comme vous avez dit quelque part dans un post, erreur de casting...

    Bon, êtes-vous libre ? Ne répondez pas, je sens bien que non, mais on peut rêver ? Non ?

    RépondreSupprimer
  24. Salut et bonne continuation. J'ai découvert grâce à vous un jeu érotique inédit, qui reste trop rare à mon gout, mais qui me plaît de plus en plus et à ma douce autant.

    Mais j'ai vu que vous aviez fait des faux départs, des fois. Alors cé peutêtre pareil, là.

    Revenez vite.

    RépondreSupprimer
  25. merci!

    Have a good time, and thanks for a great blog.

    RépondreSupprimer
  26. Evidement il y a de quoi chez toi à faire un livre. Il suffit d’assembler les morceaux et écrire les liens. Je pense que pour une personne vraiment créative un blog est souvent l’ossature d’un livre, une forme de brouillon construit, des notes au fil des jours…

    Pour un visiteur qui regarde plus loin que le (simple) fantasme de la fessée, c’est assister en life à la naissance de quelque chose de plus complexe qu’un post singulier.

    Quoiqu’il en soit ce n’est pas essentiel comme tu dis. Pour moi l’essentiel c’est de posséder la capacité de passer à autre chose, de se renouveler « autrement » et pour toi je n’ai pas le moindre doute. Puis toute création digne de ce nom inclut un début et une fin. Affaire à suivre…ici ou ailleurs.

    RépondreSupprimer
  27. Evidemment que venant tous les jours - parfois plusieurs fois pour le plaisir de relire certains topics - j’ai vu ces ‘derniers mots’. Je ne me suis pas résolue à intervenir.
    Non pas que j’attende un éventuel retour ; je vous lis depuis suffisamment longtemps pour reconnaître les ‘vraies fins de parcours’ et celle-ci en est ‘une’.
    Non, juste l’incapacité à trouver mes derniers mots ‘à moi’.
    Ce moment qu’on retarde pour l’adieu, le dernier ‘au revoir’.
    L’autre est ‘là’ mais il y a déjà cette sensation qu’il s’évanouit dans un nuage d’incertitudes, qu’il est ‘moins’ présent juste parce qu’on sait que l’on doit s’arracher l’un à l’autre, que la séparation est inévitable et certaine. J’ai été une « vagabonde », de pays en pays, et ces sensations me sont vivaces.
    Alors, puisque l’‘on’ doit se séparer : je ne viendrai plus lire vos billets d’humeur, "histoires belles à couper le souffle", et vous n’aurez plus à accepter mes commentaires, "lignes de contribution(s) à émotions".

    RépondreSupprimer
  28. Un début... une fin...
    Cher E., merci de nous avoir laissé ce formidable héritage de lectures, d'images et de vidéos. C'est une énorme pierre posée dans l'édifice de la fessée. La clef de voûte ? Hum..., en ce qui me concerne : oui.

    Le Phoenix finit toujours par renaître de ces cendres, parfois sous d'autres apparences, avec d'autres rêves. Tu as le mérite d'avoir laissé une trace pertinente de ta passion-frisson.

    Il paraît que ce qui a commencé doit finir. La preuve en est maintenant et ici. Mais en même temps, il suffit de revenir à tes premier articles pour tout redécouvrir, et le voyage recommence. Comme un bon film qu'on aime revoir

    Je le répète : quel héritage !

    Mon mot de la fin à moi : Wouaah, la vache ! C'était bien ! On s'le r'passe ?

    Amicalement

    PS : message perso ==> pense à prendre des pastilles contre la toux !!

    RépondreSupprimer
  29. Deux heures par semaine, voilà ce que vous me faites gagner ! Deux heures de promenade, les beaux jours arrivant, deux heures de "mitonnage" de petits plats, deux heures de papotage avec les copines au téléphone... Mais vous me manquerez quand même ! Je les aimais bien, ces deux heures avec vous !

    RépondreSupprimer
  30. @ Coquelicot: N'ayez pas le cafard rouge madame. Parfois, nos choix de vie s'imposent d'eux-mêmes, parfois le hasard ramène les choses inlassablement dans un mouvement de ressac, comme la mer sur le sable.

    C'est écrit. On ne lutte pas contre ça.

    Et puis le "cafard", c'est quand l'histoire est VRAIMENT finie, que le temps des haines ou des disputes à remplacé les élans de trouble, les jeux interdits et les phases de tendresse. Que la distance a effacé les souvenirs sans rien laisser d'autre qu'un goût âcre dans la bouche.

    Ici, pour moi, il n'en est rien.

    Juste une autre page à écrire avec la sensation d'avoir encore beaucoup à dire et faire.

    Autrement, ailleurs, mais ja sais que viendra un temps où je rechuchoterai des mots doux ou crus à l'oreille de celle qui a su m'émouvoir comme jamais auparavant. (chinois)

    Alors, et alors là seulement, peut-être que je reviendrai vous narrer la suite.

    @ Sophie: amusante anecdote. j'aime générer des choses comme ça, mais ne marinez pas dans les larmes de vous premiers brouillons, persévérez, et parfois vous atteindrez le nirvana. La bonne personne, au bon moment. Une bonne fessée...

    @ Micha: Ce qui est rare est parfois magnifié. Ce n'est pas la quantité qui fait la réusite de l'histoire, mais la qualité du partage mutuel. Ravi de cette découverte pour vous.

    Désolé, ce ne sera pas un "faux" départ cette fois-ci, par ailleurs...

    @ sdh: Thanks. What else ?

    @ Isa: Ici ou ailleurs, c'est selon. Je ne disparais pas pour autant...

    @ Nush: Je suis toujours très sensible aux mots et aux non-dits exprimés. Vous savez bien que je suis toujours là, et mon second blog poursuit le dialogue, autrement. Et puis c'est bientôt qu'on soufflera les bougies.

    @ Greg: je me soigne. Soigne Céline qui en a bien besoin. Rouge vif, SVP !

    @ Dassine: Le temps perdu ne se rattrape jamais. Ravi de vous offrir un peu de liberté retrouvée...

    RépondreSupprimer
  31. Si je vous vois sur le bas-côté, je vous assure que je vous prends en stop ! Je vous emmènerais au bout du monde, je ferais grimper le compte-tours et dépasserais joyeusement certaines limites avec vous à mes côtés !

    RépondreSupprimer
  32. @ Godiva: Lady, ou chocolat ? Je ne fais jamais de stop... Je ne suis pas sur la bas-côté non plus.

    Pour les limites, à franchir, par contre...

    RépondreSupprimer
  33. je suis desolate... that's about as far as i can get - but no, not the end this was enabling me to really understand French as i struggled with the narrative the pictures kept me going

    what a loss - such a labour of love. there is a lot out there but not with such style and based on 'our mutual interest'

    so does anyone know of anything comparable, any language

    in mourning

    RépondreSupprimer
  34. Dona Fatiha16/3/09 14:09

    En vous lisant régulièrement, je me suis prise à envier "Elle" (chimère "composée" de plusieurs de vos ex ou femme réelle ?) puis à souhaiter pendant quelques semaines que vous soyez libre de jouer avec moi en réel. Et puis le temps passant je crois qu'il est mieux que cela ne reste finalement qu'un fantasme. Au fond, je suis plutôt douillette...

    Merci de m'avoir fait rêver un peu. Beaucoup, passionnément... Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  35. Bon et bien bonne continuation :)

    Au plaisir de vous retrouver peut-être un jour sur la toile sous une forme ou sous une autre...?

    Merci des bons moments passés à vous lire.

    RépondreSupprimer
  36. Marine L.16/3/09 20:08

    Je ne pense pas que cette "Elle" existe. Trop beau pour être vrai. Mais qu'importe, j'aimais bien vos histoires de fessées quand même !

    RépondreSupprimer
  37. Je vous trouve bien sceptique Marine ! Ne dit-on pas parfois que la réalité dépasse la fiction ? Le désenchantement et la désillusion ne siéent pas à ce blog. Laissons lui sa part d'imaginaire vécu, et d'insensée vérité.

    RépondreSupprimer
  38. @ James: Thanks for reading. Sometimes, we need to stop and create something new or different. Nothing else. the blog stays on the net...

    @ D.Fatiha: Parfois il est bon que certaines choses restent à l'état de fantasme. "Elle" fait partie de moi, qu'importe au fond que mes récits se lisent dans "troubles rêvés" ou "troubles vécus" ?

    L'essentiel est me semble de vous avoir titillée avec mes petites histoires. La part de réalité, ensuite, n'appartient au fond qu'à moi et... Elle.

    @ Myamu: Merci...

    @ Marine L: "Elle" existe. mais comme je disais plus haut, l'essentiel est ce que VOUS en avez fait et retiré de positif et de trouble en me lisant.

    Après, brune, blonde, grande ou petite, donnez-lui l'apparence que vous voulez, Elle n'a pas besoin d'exister davantage que ce que j'en ai narré non plus. En tout cas pour vous, lecteurs.

    @ Baby: Vous avez raison, pas de désenchantement ici, juste une page qui se tourne, mais le livre n'est pas refermé.

    Marine peut douter, ceci dit, ce n'est pas essentiel. Je sais, moi, qu'en garder et la part de réalité de mes "chimères".

    Ravi de vous relire, au passage.

    Partir, revenir, hein... Et donc merci pour ce petit commentaire qui me va droit au cœur en me prouvant que certaines personnes n'ont pas besoin qu'on leur sépare à tout prix la part d'imaginaire et de vécu.

    "Elle" sait, et ça me suffit...

    RépondreSupprimer
  39. Elle a laissé un commentaire sur le post "l'instant fatidique ?"

    Preuve qu'Elle existe...

    RépondreSupprimer
  40. @ Céline: Euh, je n'ai jamais dit le contraire non plus. Mais sur blogger, si ce n'est pas certifié, et comment le serait-ce, n'importe qui peut prendre n'importe quel pseudo... Qui sait ?

    RépondreSupprimer
  41. Bon, en tout cas, ce post est celui qui à ce jour compte le plus de commentaires... Youpie.

    Le dialogue avec vous continue et se poursuivra le temps voulu jusqu'à l'inévitable lassitude. Le plus tard possible.

    RépondreSupprimer
  42. Stan,

    Your refreshing, brilliant and indeed poetic contributions to this fine venue shall be greatly missed by one and all, but by none more so than myself.

    Be well my friend.

    Greg

    Greg Edwards
    bunbeatingfun.com

    RépondreSupprimer
  43. Tiens ?!
    Je savais pas que je parlais anglais moi. La classe!
    Ah non, c'est pas moi. Zut.

    Allez hop. Une petite fessée à ma chérie pour me consoler.
    (Comment ça tous les prétextes sont bons ??)

    RépondreSupprimer
  44. @ Greg: Pourquoi "petite" ?

    RépondreSupprimer
  45. Bah, ch'sais pas. Une marque de faiblesse.

    Mais tu as raison raison, une BONNE fessée sera bien mieux.

    RépondreSupprimer
  46. @ Greg: c'est bien le minimum... Heureux homme.

    RépondreSupprimer
  47. Oh ben non alors, ça fait à peine quelques jours que je suis de retour. Sniff. Faut déménager mais pas forcément fermer... Si? Enfin c'est vous qui voyez...

    RépondreSupprimer
  48. Vous allez énormément me manquer. Mon conjoint ne comprenant pas mon fantasme, c 'est par votre blog que j'arrivais à trouver un exutoire.
    En parler, même juste un peu sur ce blog a été pour moi un vrai "passage à l'acte". Vous m'avez énormément aider.
    Je crois que je ne peux pas m 'empêcher de vous en vouloir un peu.








    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zabelle: au moins si vous déculpabilisez de penser à "ça"... Et le passage à l'acte est salutaire, du coup. On va tenter de poursuivre ailleurs en exportant le blog mais je cherche une soluce technique qui me viendra peut-être d'un amateur féru du truc qui saura l'assister pour tout garder. on peut le faire d'une plate forme à l'autre, mais par contre, je suis certain que si Blogger fait comme ça, les autres censureront pareil tôt ou tard.

      Supprimer
  49. nan mais c'est quoi ce biiiiiiiings !! c'est pourtant pas encore le 1er avril ? et tous ces commentaires de 2009 ?!?? allons c'est encore E. qui se joue de Stan, ou bien ?

    RépondreSupprimer
  50. sixofthebest24/2/15 17:06

    Thank you STAN E. Your blog was excellent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Not dead yet, still moving. looking for a solution...

      Supprimer
  51. Ton blog va manquer, Stan. Salement manquer...

    RépondreSupprimer
  52. Bon, on va essayer d'exporter ça ailleurs, autrement. Il y a 10 ans de dessins et de textes, quand même...

    RépondreSupprimer
  53. Je crois que nous sommes beaucoup dans ce cas.

    RépondreSupprimer
  54. " JE SUIS STAN " ;D
    Je dois avouer que votre blog est depuis 9 ans, un incontournable dans cet univers qui nous rassemble tous !
    Je me rappelle même, alors que nous étions sur le même forum et que vous démarriez juste ce blog m'être dit, mais qu'est-ce qu'il fout avec ce truc qu'on appelle un blog, 0_° ?
    (quand on pense à tout ceux qui sont allés sur blogger pour vous imiter ! :p)

    Mais, vous connaissant un peu, je suis sûr qu'on vous retrouvera bientôt, sous une forme ou une autre, dans votre style bien à vous, acquis à la fantaisie disciplinaire.

    RépondreSupprimer
  55. Bonjour Stan,
    Encore une bonne chose qui disparaît, j'en suis vraiment désolée!

    RépondreSupprimer
  56. http://www.itespresso.fr/decale-courte-blague-de-blogger-le-sexe-explicite-nouveau-autorise-89560.html

    RépondreSupprimer
  57. Et oui Stan t'as cru comme ça que t'allais pouvoir prendre ta retraite et ben non ! :D

    RépondreSupprimer
  58. Bon, visiblement, Blogger a fait marche arrière. C'est une bonne nouvelle. Qui remet en cause l'arrêt du blog, évidemment. on va attendre de voir comment ça se passe.

    Et continuer ?

    RépondreSupprimer
  59. Ben oui continuer! Évidemment continuer! Ouf!

    RépondreSupprimer
  60. Ce qui s'appelle avoir eu chaud au cul ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une expression qui vous sied, chère Peel, si je me remémore certaine photo (supprimée, snif) dont la chromatologie était particulièrement relevée, garance !

      Supprimer
    2. Teuteuteu cherchez un peu Stan, la photo est toujours visible, pas très loin ^_^

      Supprimer
    3. Boah, moi, clairement je l'ai toujours dans le brouillon du message, mais bon... Pour mon seul regard. Ce qui d'ailleurs me va très bien. Z'êtes quand même sublime !

      Supprimer
    4. N'essayez pas de me brosser dans le sens du poil alors que je viens de me faire épiler, vous! :p

      Supprimer
    5. C'est une nouvelle qui intéressera tous les lecteurs, ça ! Et puis, hein, "le sens du poil" est une notion très fluctuante. Je ne fais pas dans la flatterie.

      Supprimer
  61. perso,

    j'ai arrêté. Nous n'avons pas toujours été de grands amis, mais j'espère que cela se passera bien pour vous

    RIP "Le journal de la fessée"
    http://www.spanking-fessee.com

    RépondreSupprimer
  62. Cher L(aurent?), ce serait sans doute stérile de garder rancune de mes emportements, saillies ou quiproquos dus au net. Après 10 ans ou presque de blog, j'ai eu parfois des piques mal ressenties envers des gens prenant trop à cœur certaines paroles, mais au final tout ceci n'est pas bien grave et se résoudrait non pas sur le pré épée en main, mais plus prosaïquement autour d'une table en discutant à bâtons rompus.

    Et puis tout ceci n'est qu'un jeu, convenons-en, les vrais "méchants" sont ailleurs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui cher Stan je suis Laurent.
      Nul besoin d'épée, j'ai toujours eu un faible pour l'entente cordiale autour d'une bonne table.

      http://www.spanking-fessee.com/2015/03/google-is-satan.html

      Supprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS