11 décembre 2015

S comme... Stan !

3291 - "Tu m'appartiens !"

Depuis quelque temps, l'envie d'une trace indélébile et discrète de ma présence sur elle. Le jour où il y aura une "elle"... Comme sur ces images un peu kitsch extraites d'un BDSM lesbien, avec le sosie d'Adriana martyrisant pour les besoins de la cause quelques petites jeunes filles...

Tiens. Sans doute un truc discret dans le bas de la fesse, que nul ne voit.

Bon, ici, la lettre est la bonne ! Mais elle est bien trop grosse. J’imagine une "gravure" plutôt light, pas du tout destinée à être remarquée par d'autres que celui (ou celle...) à qui c'est dédié. Une flétrissure pourtant comme ce lys jadis gravé au fer rouge sur l'épaule de Jeanne de la Motte, (la bien nommée arriviste) condamnée aux verges (sic) et à l'infamie lors de la célèbre "affaire du collier"...

Une preuve d’appartenance affective ? Sans doute.

Attention, c'est légalement répréhensible... Un tatouage OK, une marque au fer, police-secours !


Et pourtant... Je dois en avoir besoin ces temps-ci !

Envie d'exclusivité, d'amour sans se disperser ?

23 commentaires:

  1. Un petit S juste au dessus du pli où la fesse devient la cuisse...ou bien une petite , toute petite main rouge.

    RépondreSupprimer
  2. L'Appartenance, l'Exclusivité, l'Amour... Voici, Cher Stan, que vous vous faites l'apôtre de la Sainte Trinité au fer rouge. Ainsi Soit-il!

    S comme...
    Sémillant Sachant,
    Séduisant Savant,
    Subtil Sculpteur,
    Sensuel Singulier,
    Savoureux Sauvage,
    Sensible Sincère,
    Savamment Scandaleux,
    Seigneur du Sérail,
    S comme Stan...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est joliment dit, même si c'est probablement excessif si on me l'applique. Il est vrai que la lettre S est porteuse. Bien des mots commençant par S me viennent à l'esprit dont certains tres Sexués. Il y a un temps pour tout.

      S comme "à Suivre"

      Supprimer
    2. Bonsoir Stan...

      Votre clip m'a rappelé une scène jouée dans la série des "Angélique...".
      En gros : la célèbre Marquise est prise dans une descente de la Prévôté à la Cour des Miracles. Elle évite de peu le fouet et la "Fleur de lys", marque infâmante des Ribaudes (autre nom des filles de joie) en devenant la maitresse du Commandant. Bref.
      Ces pauvres filles étaient surnommées "les Filles du Roy" et partaient vers nos jeunes colonies de Louisiane et de Nouvelle-France avec parfois un petit pécule pour devenir les épouses des quelques aventuriers déjà établis sur place. Ainsi, la métropole faisait d'une pierre deux coups.
      Je referme la parenthèse historique.
      Miss Ladyhawke ( nom d'un personnage légendaire ?) semble très très inspirée. Presque un inventaire à la Prévert.

      Supprimer
    3. S comme

      Sexy , c'est évident
      Sobre, si j'ai bien suivi
      Séducteur, sans aucun doute
      Surdoué , de la fessée
      Scabreux, de temps en temps
      Secret , mais il a bien le droit
      Sulfureux, parfois
      Salutaire, parce que son blog me fait un bien fou
      Succulent? On peut goûter?
      Bref,
      S comme Stan!

      Supprimer
  3. Bonjour Stan,

    vous connaissez surement la légende de Ladyhawk-e :
    La dame-faucon ?
    C'était une jeune femme dont les parents refusaient qu'elle se donne à son fiancé et ceux-ci la firent ensorceler pour mettre fin à cette idylle. Son amoureux se transformait en loup et elle, en faucon à certains moments dans l'année et à la nuit de la St-Jean, seulement, ils reprenaient tous deux forme humaine et pouvaient s'unir... La malédiction fut enfin levée et le mariage fut célébré dans l'allégresse. Un beau conte de fée. Non ?
    Cette légende a été tournée il y a quelques temps pour la TV.

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Cher Charles,
      En réalité, Isabeau d'Anjou, Ladyhawke, et son amant, Étienne de Navarre, sont victimes de cette malédiction du fait de l'évêque d'Aquila, condamnés à être éternellement ensemble et pourtant toujours séparés : pendant la journée, Isabeau se transforme en faucon, et la nuit, Navarre devient loup.
      Jusqu'à ce que ladite malédiction soit brisée et les amants enfin réunis. Vous ne m'en voudrez pas de cette petite précision...
      Ladyhawke

      Supprimer
  4. Bonsoir Ladyhawke,

    Au contraire ! Merci beaucoup pour toutes ces précisions. Je n'étais pas très loin de la vérité.
    C'est pourquoi il m'avait semblé que leur "histoire" avait été adaptée et jouée sous la forme d'un téléfilm. En quelle année ? Je ne pourrais vous le dire. Le titre était je crois : "la légende de Ladyhawke".
    En 1981 ou 82, la région Alsace avait diffusé une histoire proche : "la légende de Hugues le loup" . Là encore il s'agissait d'un amour contrarié par une malédiction entre Hugues, le Comte de Niedeck et une châtelaine de sa connaissance...
    Bref. J'arrête là mon bavardage qui s'éloigne de notre sujet favori et je vois d'ici notre cher Stan froncer les sourcils.
    Comme chez notre chère Isabelle 183, je digresse, je digresse. Mille excuses.

    RépondreSupprimer
  5. "Envie d'exclusivité, d'amour sans se disperser ? "

    "S"...comme Sourire. :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, c'est marrant, j'ai souri à la même phrase...

      Supprimer
  6. Je ne suis pas fan de la video, j'aime l'idée que l'on puisse vouloir un Signe d'appartenance, d'exclusivité, d'amour et cie (c'est selon le ressenti et les envies de chacun) mais je n'aime pas trop le tatouage...Peut-être parce que cela me fait peur... pas de me faire tatouer (j'en ai un sur l'omoplate), mais peur de "regretter" le symbole, ou qu'il ne soit pas ou jamais à la hauteur de l'être aimé ou qu'il perde de sa "valeur" physique et sentimentale avec le temps qui passe...Même s'il n'est pas visible de tous...Alors pour le moment je dirais..S...comme Saloperie de fer rouge qui te brûle ! Lol

    RépondreSupprimer
  7. Avez-vous lu cela? "... -Eh bien, essaye-le. Soit il sera encore une épreuve de mon amour.
    -Je sens la paresse de t'attacher.
    -Allons, je me couche sur le sol, sur le dos, je mets les mains en arrière et les unis. Puis je jette les jambes sur la bille. Tu t'assois sur mes hanches et une ta main retient ma jambe, l'autre celle-ci me cautérise.
    -Eh bien, c'est une idée. Mets la paume sur le genou! Il l'aida de mettre la main correctement et de même dessina une croisette indiquant le point nécessaire.
    -Couche-toi, grue!
    -Oh, comme je le crains, - Inga se lamenta en couchant.- Je même en ai demandé.
    Elle continua de se lamenter quelque chose tout bas, tandis qu'il lui s'assit sur la hanche et alluma la cigarette. Tout à coup le cri aigu coupa ces lamentations. Au loin les buissons secouèrent. Quelque chose gros s'éloignait avec craquement comme s'il cassait tout en forêt.
    -Pauvre sanglier! Comme tu le viens de l'effrayer!
    Inga sourit en réponse.
    -Oui, je suppose qu'il est le plus malheureux de nous trois, quoiqu'on le n'ait pas cautérisé."

    RépondreSupprimer
  8. je sais pas si je suis au bon endroit pour ça mais je voulait partager.
    ma copine veut me dominer mais je sais pas quoi faire
    peut être cela me plaira il mais j'ai jamais été attirer aidez moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jerome: je ais pas si ce petit mot est sincère ou alors destiné comme parfois à provoquer sans réelle envie de trouver une réponse...

      Compliqué de donner un avis objectif. C'est très difficile et même contreproductif d'aller contre sa nature. Si ça ne vous plait vraiment pas, ne faites pas pour faire "plaisir", il n'y a rien de pire. Et ça se voit.

      Y aller en trainant les pieds ? bof.

      Essayer, pourquoi pas ? Mais se forcer ? Votre question interpelle. Possible qu'en fait si vous vous laissez glisser, vous pourriez y trouver goût.

      Seulement pour avoir connu plusieurs filles dont les maris étaient réfractaires à ces jeux, j'ai payé à mon corps défendant le fait de constater qu'elles finissent TOUJOURS par chercher "ailleurs" avec un autre - qui lui aime, forcément - l'objet de leur fantasme...

      Supprimer
    2. @jerome: Essayez de voir les choses sous un autre angle...commencez par vous demander ce qu'aime vraiment votre femme dans le fait de dominer ? Que recherche-t-elle exactement derrière le terme domination ? A modifier sa manière de vivre au quotidien dans les jeux sexuels car elle a un travail où elle est dominée (par les contraintes, les horaires, son boss, etc.)? A assouvir un fantasme car elle en a entendu parler ? Qu''entendez-vous par vraie nature ? Avez-vous vu des attitudes qui montrent que c'est vraiment sa manière d'être et son envie de vivre de cette manière-là ? A-t-elle déjà pratiqué ce genre de jeux ? Connaît-elle ses limites dans ses envies ? Et puis, de votre côté, demandez-vous aussi ce que cela pourrait vous apporter à vous ? Est-ce que vous préférez rester dans ce que vous connaissez depuis toujours car c'est un principe chez vous, ou êtes-vous prêt aussi à "casser" vos codes pour aller vers la découverte, la curiosité?

      Si vous êtes "prêt" à vous laisser surprendre, il vous faut parler avec votre épouse, pour savoir ce qu'elle souhaiterait vivre et vous faire découvrir et faire les choses en douceur...Etape par étape...A première vue, vous n'êtes pas attiré par ce genre "d'échanges" mais peut-être qu'il y a des expériences qui pourraient vous faire changer d'avis ? Et vous pourriez peut-être même aimer un peu cela ? Et si vous voyez que ce n'est vraiment pas votre truc, vous pourrez lui dire que vous avez essayé...Pas que vous vous êtes forcé pour elle, mais que par curiosité, vous avez essayé de voir les choses autrement et d'une certaine manière de la comprendre...Voilà, je ne peux rien vous dire de plus...pour le moment...

      Supprimer
  9. non malheureusement j'aimerais que ce soit faux mais c'est pas le cas.
    je connais ma femme je sais qu'elle est frustre et malheureuse. parce qu'elle renie sa vraie nature en ne dominant pas. je la vois malheureuse alors je souffre. j'ai peur que cela nuise a notre couple.
    mais si je me soumettais je renierais ma nature n'étant (je ne pense )pas soumis. je ne sais pas quoi faire

    RépondreSupprimer
  10. Je vous dirais vien d'essayer. Mais si ça va à l'encontre de votre façon de penser je doute que Ça vous convienne au final...

    RépondreSupprimer
  11. c'est pas que ça va a l'encontre de ma façon de penser. je sais que des couple pratique mais ça ne m'attire pas.
    elle ne comprend pas que je me masturbe sans elle donc elle veut que j'arrete. bon je lui ai fait comprendre que je ne saurais pas arreter . alors elle veut me faire porter une cage de chastete.
    sinon on pratique déja la fessée ca j'aime autant donner que recevoir. la fessée punitive c'est un de mes fantasme que j'aime imaginer mais je n'aimerait pas realiser je pense. enfin ca c'est ce qu'elle ma déja dit pour le moment.

    RépondreSupprimer
  12. chere Kamalika j'ai déja expliquer ce qu'elle ma dit sur ce qu'elle voulait. ben elle est sous chef d'une entreprise. Il y a un patron au dessus qui a le mot sur tout. elle suggere en gros. non je viens d'apprendre qu'elle pratiquait avec son ex. elle lui faisait porter une cage de chastete. et j'ai lu qu'une femme qui essayait ne pouvait plus vivre sans. ses limite pour l'instant je ne les connais pas je lui ai juste demander un moment pour reflechir .? la fessée punitive qu'elle veut m'appliquer quand je le meriterais je ne vois pas. et la cage de chastete de meilleur orgasme mais ca doit etre dur a supporter. non ce n'est pas un principe. je sais que des gens pratique ca que ce soit d'un coté ou de l'autre mais ca ne m'attira pas pour le moment. apres je n'ai jamais essayer. je pourrais essayer mais j'ai peur qu'elle ne puisse plus faire retour arriere si j'aime pas.
    ca faisait un moment que je la voyais un peu changer . je me suis d'abord demander si elle aimait un autre etant legerement jaloux mais ce n'était pas le cas. j'ai alors penser que c'était le boulot qui la fatiguait et que ca allait passer. (pêriode de fete est souvent les periode les plus chargé) mais j'ai appris (vu qu'elle me l'a dit) fin de la semaine derniere le pourquoi.

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Stan. Je serai bien la dernière à vous dire que les marques n'ont aucune importance. Qu'elles soient éphémères ou permanentes, ce sont des parures que l'on offre et que l'on arbore avec une grande fierté. La question de la permanence se pose bien sûr et vous me permettrez de penser que la roue tourne, la vie passe, les chapitres se ferment ; bref, vivent les marques de mains, les bleus, et les tatouages éphémères. https://scomme.wordpress.com/2012/10/15/tatouee/
    S.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est clair que la question de la permanence se pose... J'ai lu plus haut qu'il faut que celui qui est à l'origine de la dite marque en soit digne. Sur la durée s'entend. Et l'éphémère qu'on le veuille ou non est la règle inévitable de beaucoup de relations passionnelles. J'avoue que les marques d'une bonne fessee me plaisent justement parce qu'une fois estompées et disparues de l'emplacement où elles ont été laissées, on peut en créer d'autres, à nouveau. Ou arriver "vierge" de traces dans une nouvelle histoire.

      Supprimer
    2. Les fesses comme une page blanche , pas étonnant que ça vous parle!

      Supprimer
    3. C'est vrai que quand comme vous on connaît mon job, ça a une signification évidente, hein. Mais parfois l'angoisse de la page blanche nest pas un vain mot, vous savez... Alors les fesses, je vous dis pas...

      Supprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS