30 janvier 2016

Jeux de Lunes... Pourpres ou pas !

3302 - "Rencontres... Tout contre, même..."

DIX ANS DE BLOG...

Alors forcément, de temps en temps, il arrive qu'on me demande par mail ou dans les commentaires avec insistance si je vis vraiment "des choses" à travers ce blog. Histoire de vérifier si c'est bien comme le prétendait Janebella, lectrice d'il y a des années, "un site-piège pour attraper les mouches, ne niez pas !". Les mouches ? Non. Je ne l'ai pas créé pour ça.

Maintenant, oui, on peut en causer...

J'élude et ne réponds guère aux questions intrusives, d’abord parce que si on me lit depuis un moment, on sait bien que oui, il m’arrive de narrer des faits authentiques de temps en temps, même sans donner trop de détails et sous couvert de fiction.

Que parfois, même si je me suis amusé à laisser de petits indices (vraies chambres d'hôtel et photos d'endroits divers où nous musardions en France ou à l'étranger...) qui ne parlent qu'à celle qui peut les décrypter, je demeure énigmatique et peu disert. Parce que la rareté est mon amie. Et que mon élitisme fait qu'au final, je ne vis pas autant de choses que ça. La qualité prime sur la quantité et j'en connais, véritables addicts de la chose, qui ont des tableaux de chasse infiniment plus fournis en fessiers féminins dûment rougis que votre serviteur... La belle affaire.

Sauf qu'on ne prête qu'aux riches et qu'on m'attribue parfois dans ces mêmes mails des "exploits" fessophiles qui n'ont pas toujours existé. Si ce n'est dans le cerveau parfois agressif et jaloux de quelques-uns, rarement, mais ça arrive quand même. Et ça peut vite dégénérer en attaques personnelles. C'est arrivé. D'où l'adage "pour vivre heureux, vivons cachés..."

Je sais, c'est décevant, voire frustrant pour certains qui ne vivent la fessée qu'en rêves ou par procuration et n'osent franchir le pas, que je ne dise pas grand-chose de mes rencontres, de mes amies, de mes amantes. D'abord par respect pour les susdites amies et complices qui m'ont fait l'honneur de jouer parfois en ma compagnie et peuvent exiger ensuite que je n'en écrive rien et ce même si dans mes textes, je mettrais volontiers au défi qui que ce soit de les "reconnaitre"...

Parfois parce qu'elles ne sont pas libres et ont peur de se mettre en danger en osant vivre leur fantasme en passant à l'acte... Les filles passionnées sont rarement en demi-teinte et franchissent le Rubicon menant à la fessée avec un inconnu parfois sans toujours peser le pour et le contre...

Pour l'avoir là aussi vécu, je sais que c'est terrible de payer chèrement quelques instants de plaisirs troubles et volés en mettant en danger une conjugalité apparemment harmonieuse et construite depuis des années. Mais sans fessées.

Le diable au corps l'emporte, elle veut vivre ses envies. Pas facile d'avoir un jardin secret, encore moins de pouvoir le cultiver sans risques... Certain(e)s le prennent. Il faut vraiment couvrir ses arrières. Dans tous les sens du terme. Ou s'abstenir.

Mais on ne vit qu'une fois. Remords, ou regrets ?

De la discrétion pour ne pas finir cloué au pilori ou inondé de mails anonymes dont on sait très bien qui les envoie, parfois aux proches, surtout parce qu'ensuite la toile et ce (tout) petit monde du french spanking - dans lequel vous le savez sans doute, de blog en forum on croise sans cesse les mêmes... figures... -  bruisse de rumeurs souvent infondées mais parfois réelles qui peuvent blesser quand certaines (ou certains mâles jaloux) se montrent par trop friandes du fameux "qui fesse qui ?"...

Si je reste évasif... Internet permet assurément de croiser de belles personnes, des femmes qui ont le même fantasme et envie de le partager avec toi. Des années durant avant la toile, j'avais apporté dans mes bagages "sexe" ce fantasme, l'imbriquant étroitement dans toutes mes relations amoureuses. Ce faisant, je l'ai initié et vécu avec plus ou moins de bonheur en compagnie de compagnes d'un jour ou d'une vie, qui ne l'avaient pas du tout au départ. Certaines s'en emparant pour l'amplifier, d'autres tentant par curiosité de s'y initier avec plus ou moins de plaisir. Certaines vraiment réfractaires, mais je dois ici leur rendre grâce, toujours après avoir essayé.

Et puis internet. Avec la possibilité de parler à des filles ayant - sans que je ne l'apporte, cette fois - le même désir. Avec un vécu, des envies, des troubles en commun qu'on a vite envie de mettre en pratique à deux pour peu qu'on s'entende et se comprenne. Forcément plus excitant quand on se rencontre, sans passer, moi pour un gros pervers dégénéré et elle pour une maniaque nymphomane masochiste complètement dérangée...

Alors oui, j'ai croisé la route de quelques-unes de ces femmes. Les suites n'ont pas toujours été simples à vivre. Tu es libre, elle ne l'est pas, elle est disponible, c'est toi qui ne l'est plus... La synchro des amours, en l’espèce, ne joue pas toujours en notre faveur. La roue tourne.

Tu en souffres quand tu sais que tu vis des instants d'exception mais sur un laps de temps trop court. Parenthèses volées au temps. Complicité que tu aimerais poursuivre. Ou elle.

Et cette putain de vie qui nous en empêche. Tristesse.

Ou manque d'envie, aussi. Mais c'est une autre histoire...

Ah, ne fantasmez pas... En dix ans, comptez sur les doigts d'une main (enfin à six ou sept doigts...) les instants réels. La suite reste à écrire.

PS: Mais ce ne sera pas avec les Lunes Pourpres, site ami dont j'ai déjà causé et où Marc, le créateur m'a inscrit d'office il y a quelques mois. Deux rencontres. Deux femmes de ma génération. Curieuses de vivre le truc. Instants partagés. Plaisants. Un peu en surface. Pas forcément d'osmose, pas vraiment ratés, pas forcément réussis non plus. Sans lendemain. Pas ma came. Ni moi la leur. C'est compliqué ce fantasme. on a tous des critères précis, des envies à vivre.

Pas de regrets. Mais plus de recul si ça doit arriver encore...

Et surtout un reproche à faire aux dames, membres de ce "club" tellement privé: une douzaine de mails envoyés, écrits, vous imaginez bien, fort poliment et sans intrusion intempestives, à quelques personnes dont le CV semble convenir, susceptibles d'être dans le tempo (on est tous là pour ça à priori) pour ne serait-ce que prendre contact et au moins espérer un retour, même pour dire "non merci..."

Deux réponses.  On oublie.
Dessin © Paula Meadows

21 commentaires:

  1. le critiche o le male-lingue son sempre dietro l'angolo non ti curar di loro guarda e passa...!! ti volevo solo ringraziere per la bellissima foto (disegno ) qui pubblicato è molto suggestivo accattivante eccitante...l'emozione del'attesa di un atto d'amore particolare perverso passionale fatto in gruppo...meraviglioso!! grazie tesoro baci baci baci

    RépondreSupprimer
  2. Ce message est très juste, merci Stan ! Je me retrouve bien dans ce casse-tête épuisant émotionnellement - trouver la bonne came avec la bonne personne, au bon moment pour tous les deux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne désespère pas... La vie est pleine de surprises. Des mauvaises, mais aussi des bonnes.

      Supprimer
  3. Hé oui je vous comprends car moi aussi je suis inscrit sur lunes pourpres et comme vous tres poliment, sans agressivité sans "rentrer dans le choux" en proposant directement une rencontre, j'ai écrit à une dizaine de membre pour une seule réponse. J'ai rencontré la personne devant un café puis silence total, meme pas une réponse à mes voeux. Je pensais que ce site allait peut être remplacer fesses rouges et le fesseur français, quelle déception

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Michel: je précise quand même que je ne proposais dans mon mail de contact aucune rencontre directement, évidemment. Ce n'est pas non plus une façon de faire. Mais même dire bonjour, visiblement n'appelle pas de réponses de la part de certaines personnes... Et là c'est plus surprenant.

      Supprimer
  4. La suite d’une rencontre n'est pas de mon ressort. Mais pour qu'il y ait suite, il faut au moins un début. Le fait de ne pas obtenir de réponses intrigue et étonne puisqu'à priori les gens inscrits le sont volontairement et motivés pour se croiser. Au moins par écrit.

    Oh, je veux bien ne pas être le gendre idéal, hein, pas d’ambiguïté. Je ne prétends pas davantage que je sois particulièrement incontournable. Mais l'absence de réponse surprend. C'est tout.

    Le tchat est muet, pas de débat particulier, on est effectivement surpris que cet outil de communication ne soit pas plus fonctionnel. Mais pas d’amalgame, ce n'est évidemment pas la faute de ceux qui ont lancé le site si les membres sont mal élevé(e)s.

    RépondreSupprimer
  5. On peut toujours s'interroger sur la sincérité des gens qui sont sur le site mais ce n'est pas grave. Il me semble qu'ici, il y a suffisamment de personnes qui lisent et peuvent envoyer un mail pour approcher la bête, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ nathie: il n'est pas de la responsabilité des LP de gérer ce que font leurs membres. Et ils ne sont pas davantage responsables des mails qui s'échangent - ou pas donc - entre inscrits.

      Quand à m'envoyer un mail, c'est toujours aussi simple de cliquer en haut à gauche sur cette page. C'est très rare.

      Mais ça arrive.

      Supprimer
  6. Effectivement c'est très mal élevé de ne pas répondre mais de la responsabilité de chacun(e) et c'est sur tous les sites pareil. Je pense que certains membres des LP pensaient juste trouver un "vivier" sans avoir à faire de politesse particulière. Agir c'est bien mais discuter c'est utile aussi.
    Mais apparemment les membres ne souhaitent pas se saisir des outils de communication mis à leur disposition.
    Peut-être pas assez fluides d'utilisation...
    Certain(s) répondent quand même...

    RépondreSupprimer
  7. Chère Hannah, je ne sais pas pour "les membres". Mais pour mon cas perso je sais encore envoyer un mail et un petit mot amical sans laisser entendre que je serais un mort de faim qui veut rencontrer à tout prix. D'ailleurs vous le savez...

    Je ne suis pas intrusif. Et je sais aussi que c'est un peu compliqué pour certains de communiquer par écrit. Mais les membres des LP viennent à priori dans un but précis (je ne parle pas de vivier) et pourraient sans doute répondre à qui leur écrit, membre comme eux. Ce n'est pas un forum, mais un site privé où les gens sont passés par un entretien, à priori, pour en faire partie. Donc si une membre m'écrit, je lui réponds... Simple.

    J'ai du envoyer en tout une quinzaine de mails à 15 personnes différentes, sans une seule fois demander une rencontre, juste prendre éventuellement contact. Rien de bien grave, on est bien d'accord.

    Quand à l'interactivité du site, elle est nulle, mais c'est du en partie à l'ergonomie de la plate-forme, je crois. Et si personne n'anime un peu, ça ne marche pas. Pour avoir été de plusieurs forums, je suis surpris que ça ne marche pas , d'autant qu'on retrouve les mêmes personnes, finalement, au fur et à mesure des inscriptions...

    C'est marrant de se rendre compte que le sujet finalement n'intéresse qu'un très petit nombre, toujours les mêmes, si en plus ils ne communiquent pas, ce ne sera pas facile de faire des LP un succès autre qu'en underground. Mais c'est peut-être ce que veulent les gens.

    RépondreSupprimer
  8. Je ne laissais en aucun cas sous-entendre qu'on pouvait vous assimiler à un "mort de faim":-D

    Je pense que parce que le but avoué de ce club est la rencontre, le ton juste est difficile à trouver. Du moins c'est ce qu'il ressort des courriers que j'ai pu recevoir via ce site. Qui ne peut pas correspondre à tous effectivement.

    Je suis d'accord pour l'ergonomie de la plate-forme, moi-même ça m'a découragée.

    De façon générale, je pense que pour faire la belle rencontre que beaucoup d'entre nous espèrent il faut démarrer la relation sans idée préconçue et plutôt amicalement. Mais je suis peut-être un peu vieux jeu... Juste se laisser porter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, mais je ne vous faisais pas un procès d'intention, je vous sais amicale. Ce sont des remarques qui viennent après expérience d'un site dont on peut attendre beaucoup (plus) mais qui ne donne pas l'impression de bouger beaucoup, ne serait-ce que sur sa page d'accueil. Il est clair qu'il faudrait que ça vive et que ça demande du temps, je le sais pour animer ce blog depuis 10 ans...

      Pour le côté "vieux jeu", je suis assez d'accord avec vous. Mais il est clair aussi que si on vient sur un tel site c'est pour rencontrer des gens qui partagent les mêmes envies peu ou prou et qu'on peut s'attendre à ce que ce soit pour vivre du réel. Pour le virtuel et les fantasmes il y a d'autres moyens...

      Après oui, il faut des atomes crochus. Car vous le savez évidemment, on peut se plaire, diner ensemble et passer un bon moment, sans pour autant qu'il y ait la petite étincelle qu'on souhaite tous. C'est d'ailleurs ce que par deux fois j'ai ressenti lors des mes rencontres. C'est le risque. Mais ce n'est pas grave, pas de regrets.

      On se quitte bons amis, on sait très bien sans le dire vraiment que c'est sans lendemain. Mais au final, je n'aime pas ça, en fait.

      Supprimer
    2. Et puis chère Hannah, je sais que VOUS vous répondrez. Je m'insurge davantage sur l'impolitesse ou la désinvolture des autres, de celles qui ne sont pas capable de répondre "non merci, bonne continuation", ce qui est le minimum syndical et prend deux clics et trente secondes.

      Supprimer
    3. Amoureuse6/2/16 13:20

      Je suis inscrite à LP et je pense avoir toujours répondu cordialement aux messages. Parfois pas forcément dans les deux trois jours qui suivent mais ça vient. Il ne faut pas trop s'offusquer du temps de réponse non plus.

      Et puis c'est exclusivement ou presque parisien...on peut pas tout avoir. "Un père" ou la mer :p

      Enfin...si. On peut.

      Supprimer
    4. @ Chère Am': Mais je ne doute pas, vous connaissant bien, que vous répondez avec gentillesse, y compris par la négative. Seulement si vous êtes polie et bien éduquée (anglaise, l'éducation ?) ce n'est pas le cas de tout le monde, et c'est ce que je déplore ici dans ce que je dénonce (la vache, quelle prise de risques...).

      Maintenant, vous êtes une femme (hein...) moi un homme, possible que les filles comme dans la vie aient plus le choix (dans la date ?) que les hommes, demandeurs éternels de vos faveurs (et aussi des vôtres, d'ailleurs...)

      Supprimer
    5. J'ai pour ma part une bonne expérience des Lunes Pourpres, même si effectivement le site mériterait une bonne refonte graphique et ergonomique, et même si certain(e)s ne répondent pas aux messages. Cela reste quand même une base d'amatrices et d'amateurs de fessées certifiés réels, unique en son genre, qui m'a jusqu'à présent permis de vivre mon fantasme intensément et sans lequel mon propre site n'aurait jamais vu le jour.

      Supprimer
  9. Courandair1/2/16 11:56

    Excusez-moi si je m'écarte un peu mais...Wouahhh, Paula Lynn-Russel...Son coup de crayon m'enchante depuis (euh...)avant la naissance de votre blog, en fait. Cela faisait longtemps que vous ne nous aviez pas régalés de ses belles images. Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @courandair. J'ai souvent montré des images de Paula au cours de ces années de blog. Je crois que si on tape son nom dans le champ prévu à cet effet en colonne de gauche, on en trouvera des quantités qui lui rendent hommage...

      Supprimer
  10. Lune Carmine26/2/16 16:52

    Dix ans de blog, tellement de richesses et d'émotions qui s'égrainent au fil des jours ... qu'on ne peut espérer qu'au gré du temps elles continuent à nous donner le plaisir que nous avons à le lire. Bonne continuation Stan :) Bises

    RépondreSupprimer
  11. les lunes pourpres . Que dire ? Juste merci à ce site d'exister.
    Signé : L'emmerdeuse ☺️

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, il suffit d'une seule rencontre, magique, et tout bascule... Un grand classique.

      Supprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS