19 août 2010

De la lecture, pendant la levrette...

1841 - ... ou la fessée, selon vos goûts.  

"But the greatest of them all is Love !"

Pas sûr qu'une épitre de Paul aux Corinthiens, ou qu'un verset, fut-il satanique, soit utile à cet endroit-là. Contraignant, le tatouage, pour celui qui lit en péchant forcément (la chair...) plongé dans un orifice "interdit" tout en se sentant continuellement rappelé à l'ordre par les saintes écritures de l'ancien ou du nouveau Testament...

L'œil de Caïn, ou plus encore, le fameux sketch de Francis Blanche, "Madame a de la lecture pour les longues soirées d'hiver..."

3 commentaires:

  1. Ça doit déconcentrer non ? Original, sourire... Amitiés.

    RépondreSupprimer
  2. Calligraphier le corps de l'autre... ça m'évoque The pillow book. L'avez-vous vu ? Bon, j'avoue, je m'y suis un peu ennuyée.

    RépondreSupprimer
  3. Pas vu le "pillow book", non. Moi, depuis la "grande vadrouille", hein...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS