25 avril 2016

Sanctionner les fautes "graves"...

3320 - "Passer un cap..."

Depuis leur rencontre, la jeune femme le provoquait systématiquement, un peu par bravade, pour voir jusqu'où ce type calme et souriant pouvait aller au moment de la punir.

Confondant sans doute sa gentillesse avec de la complaisance, pensant un peu naïvement qu'elle saurait l'attendrir, bref qu'il n'oserait jamais la fesser sévèrement comme elle en avait envie, la demoiselle avait pourtant rapidement compris au retour d'un dîner un peu agité, qu'une fois en travers de ses cuisses, il savait faire...

Mais bien que très fort, il ne la fessait qu'à la main...

Or, même en trouvant régulièrement une réponse sonore et claquante à ses impertinences récurrentes, c'était plus fort qu'elle: pour continuer à y croire, ressentir cette trouille qui fait battre le cœur au moment où on ne peut plus reculer, il lui sembla logique d'intégrer dans leurs jeux une sorte de graduation pour les "fautes" graves.

Ludique. Mais aussi sérieux.

C'est alors qu'il lui glissa au détour d'une phrase avec un sourire en coin qui la fit chavirer immédiatement, qu'il possédait - quelque part dans un tiroir de sa commode - un martinet qui n'avait pas encore servi...
Photo © ?

10 commentaires:

  1. lectrice discrète26/4/16 00:35

    Joli post. Comme toujours quand on vous lit, impossible de détecter le réel et l'imaginaire des situations dans lesquelles on aimerait se projeter... Mais au fond, quelle importance...

    ... Si ce n'est qu'on aimerait bien être à la place de l'impertinente ingénue... Vous êtes chanceux, Stan.

    RépondreSupprimer
  2. Normalement, si tout va bien (il n'a pas fait d'arrêt cardiaque sous l'effort, elle ne s'est pas noyée dans ses larmes de croco), ils sont DEUX chanceux ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous oubliez un chanceux Ellie, ce martinet entre des mains expertes, cuisant à feu délicieux un non moins délicieux fessier.

      Très joli texte Stan

      Supprimer
    2. Flûte ça fait même "quatre" ! ;)

      Supprimer
    3. Je ne suis pas certain de bien appréhender ce calcul, Ellie. Quatre ?

      Supprimer
  3. Lui + Elle + le martinet + un non moins délicieux fessier = Quatre

    (...On aura compris pourquoi les fesseurs ont toujours besoin qu'on compte pour eux :p)

    RépondreSupprimer
  4. Moi je compte 3. parce que jusqu'à preuve du contraire, "le délicieux fessier" ne se balade pas tout seul comme une entité séparée et appartient à Elle. Donc, Ele, Lui et le Martinet. Trois.

    RépondreSupprimer
  5. C'est beau un homme avec des sentiments amoureux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une femme aussi, remarque bien !

      Supprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS