26 mai 2016

Partie de campagne...

3337 - "les choses sérieuses..."

Ça faisait pourtant un bon moment qu'il l'avait prévenue...

Plus question de laisser passer ses impertinences répétées et ses petites provocations stériles... Il y a un temps pour tout. Y compris pour sévir !

Assise à l'avant de la voiture, elle l'avait écouté avec un agaçant petit sourire en coin qui semblait vouloir dire "cause toujours..." avant de poursuivre comme si de rien n'était, au fil des kilomètres qui s’égrenaient sur l'autoroute...

Il n'allait pas la fesser sur la bande d'arrêt d'urgence !

Et puis il avait pris une sortie que n’indiquait pas le GPS, passé le péage tandis que curieusement inconsciente du "danger", la jeune femme moqueuse qui n'avait pas le sens de l'orientation ne cessait de l'asticoter... Ils roulaient à présent sur une petite départementale bien moins fréquentée sans qu'elle ne s'aperçoive (et donc ne s'étonne) du soudain changement d'itinéraire...

C'est quand son mec avait stoppé la voiture en pleine campagne sur un étroit chemin de terre derrière une petite maison de vacances visiblement vide de ses occupants et sise à l'écart de la circulation que la demoiselle avait compris que la France profonde possédait de toute évidence un charme indéniable pour qui recherche un peu de discrétion...

Posément, il avait coupé le moteur, retiré la clé et était sorti de la voiture, claquant sa porte, la laissant étonnée et un peu interdite...  

- "Envie de faire pip... ?"

Visiblement pas. Ouvrant la portière passager et l’attrapant par le bras, son homme l'avait sortie de l'auto sans ménagement et un mot, les lèvres serrées et le regard dur... Avant de l'entrainer sans rémission derrière l'habitation.

Une fois hors de la vue d'éventuels importuns, il l'avait troussée, baissant prestement sa culotte en dépit de ses protestations étouffées et de sa gêne, l'inclinant ensuite sous son bras droit avant de la fesser vigoureusement à grandes claques rageuses et sèches qui résonnèrent en écho assourdissant dans le sous-bois tout proche...

Avant de la redresser en la remettant sur pieds, essoufflée et reniflante, ses joues aussi rouges que les fesses...

- "Et maintenant, tu te calmes ou je te fous à poil et tu termines le voyage toute nue sur le siège passager, jusqu'à la maison !"

Autant vous dire qu'elle n'avait plus moufté du reste du voyage ! 
Images © (on reconnait Headmaster Tom...) ?

16 commentaires:

  1. Aux petits maux les grands remèdes.
    Haaaa, les charmes de nos campagnes.Tout ça est d'un bucolique...
    Quoique...
    Aurait-IL mis sa menace à exécution? C'était juste une menace ou l'aurait-IL fait? Avouez...

    RépondreSupprimer
  2. Madame Stan26/5/16 23:41

    Il le fera ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ELLE fera ce qu'il faut pour...

      Supprimer
    2. Je le ferais certainement...

      Supprimer
    3. Lectrice indiscrète30/5/16 12:14

      Vous nous raconterez ? Je suis un peu voyeuse...

      Supprimer
  3. Le calme d'un paysage bucolique, une petite promenade en sous-bois près d'une charmante maisonnette à l'écart ... Quoi de plus tranquillisant ?

    RépondreSupprimer
  4. ... Toute nue dans le coffre !!!

    RépondreSupprimer
  5. Nue dans le coffre... Tout dépend de la voiture. Dans certaines, il faut une très petite femme pour que ça passe...

    RépondreSupprimer
  6. Je me souviens d'une vilaine qui a bien failli en prendre une sur un parking de supermarché! Elle n'a rien perdu pour attendre, mais après coup, je regrette un peu de ne pas plus avoir administré sa correction mérité immédiatement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une fessée sur un parking! Voyons...qu'a t'elle pu bien faire pour mériter un tel outrage?

      Supprimer
    2. On vous retourne (sic) la question, ma chère !

      Supprimer
    3. Leçon à intégrer : Un Dominant ne se siffle pas...et encore moins ne se claque.

      Supprimer
    4. Une brat de compète je vous dis!!!!!

      Supprimer
  7. Après l'heure, ce n'est plus l'heure et d'ailleurs avant non plus... Il faut vivre dans l'instant mon cher, car au final mieux valent remords que regrets... Et des remords, je gage que vous n'en auriez pas eu beaucoup.

    Mais baste, un parking de supermarché, quelle horreur... Parlez-moi d'un château, la région ou vous sévissez n'en manque pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups, j'avais raté votre réponse, désolé. Tout est question de mémoire, et j'en ai une pas trop mauvaise pour ce genre de chose... La vilaine a simplement patienté un peu. Et sachant très bien ce qui l'attendait, elle n'en menait pas large une fois rentrés, d'autant qu'elle en avait profité pour aggraver son cas. Elle ne peut s'en empêcher, mais c'est comme ça qu'on l'aime :)
      Campagne, châteaux, plages, oui il y a plein de jolis coins, elle avait simplement mal choisi son moment, juste avant d'aller faire des coures, vous vous rendez-compte!!!!

      Supprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS