08 août 2011

Ode à la sodomie !

 2483 - "Désir inverti..."

Je relisais Toni Bentley. "Ma reddition", cadeau offert par une amie malicieuse qui - sans les avoir suivis avec moi - connait, parce qu'il m'est arrivé de les lui narrer et que je ne m'en suis jamais caché, mon attirance et mes errances de toujours dans les étroits chemins de Sodome...

Plaisirs détournés... C'est comme ça que j'aime le plus la prendre. Je sais, nous savons l'un et l'autre, qu'ainsi Elle ne triche pas... Jamais.

J'en ai déjà parlé il y a quelques mois...

"... Et puis, il m'a prise par le cul. Est-ce là ce qu'il avait appris pendant son absence ? C'était une première pour moi. Une grande première. Mon Dieu qu'il était bon ! Terrible, je veux dire. Quelle assurance il avait ! Tant d'élégance ! Ça a été très lent, très prudent, très continu... et très douloureux. C'est là, à ce moment-là, que j'ai su pour la première fois ce que c'était de surmonter la peur et la douleur pour atteindre, de l'autre côté, ce plateau où j'ai connu cet homme dans une terre étrangère appelée "Béatitude". (...)

Lors de ce voyage initiatique, sa queue au fond de mes entrailles a été un miracle émotionnel et anatomique: l'impossible était advenu dans mon cul. Dieu avait à présent toute mon attention. Si j'avais marché sur l'eau, je n'aurais pas été plus stupéfiée..."

Avec "ma reddition", on peut sentir et comprendre cette relation intime liée de la danse, du corps et de l'expression, de l'âme et de la chair, de la femme et de l'homme, de la domination et de la soumission, du spirituel bouddhisme et du sexuel, du Yin et du Yang...

Entre essai philosophique, confession érotique et poésie pure, le livre de Toni Bentley est à la fois romantique ET sexuel...Je ne vais pas vous dire que c'est tordant à lire, ni même trouble dans le sens érotique du mot.

Bref, ce n'est pas un de ces bouquins "branlettes" qui conduisent direct à l'onanisme, c'est certain. Par contre, on y lira sans détour avec délectation les mots d'une jusqu'au-boutiste qui raconte à quel point elle aime se faire enculer et en parle avec une liberté totale plus franche qu'impudique, comme rarement une femme l'a fait en littérature..

"Ma reddition" @ Toni Bentley

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS