27 août 2012

Be back

93 commentaires:

  1. J'ai le sentiment désagréable à vous lire en rentrant ce matin de trois jours au vert que vous êtes arrivé au bout, comme vous le disiez, j'espère que non, ce blog très riche apporte beaucoup à ses lecteurs et bien entendu lectrices. Mais si c'est fini, merci, Stan.

    RépondreSupprimer
  2. Il dit qu'il reviendra. L'espérerons!

    RépondreSupprimer
  3. Hope to have you back soon, Stan/E.! And I hope that you don't miss the chance to vote for my blogiversary spanking. After all, you are into hand-spankings, right? ;-)

    RépondreSupprimer
  4. I forgot to tell you something very important, Stan/E.! It seems that the post about Tim's passing has been nothing but a horrible hoax. I can hardly believe that Tim is alive. But look here: http://timthetum.blogspot.com/2012/08/im-having-tom-sawyer-moment-no.html :-)

    RépondreSupprimer
  5. Ulysse, attaché au mât de son navire, parvint à affronter le chant des sirènes...

    Rompre avec une habitude donne une sensation de vide. Alors forcément, Au fil manque...un peu...pour le moment... Mais rien n'est immuable. Acceptons le changement.
    Je ne sais pas s'il faut espérer ou pas, souhaiter ou pas le retour du maître des lieux. Juste envie de lui souhaiter de parvenir à ne plus laisser sa passion prendre le contrôle pour devenir addiction afin qu'il soit à nouveau totalement maître de lui-même et donc de son temps. Car derrière le "blogueur addict", il y a l'homme avec ses faiblesses certes (qui n'en a pas), mais aussi ses forces, et qui a à vivre de façon concrète sa vie de famille, ses amitiés, ses "respirations" comme il les appelle, sa vie professionnelle... Le temps n'est pas une ressource inépuisable. Alors, s'il choisi de consacrer davantage de temps à tout ça et de lâcher internet parce que ça correspond désormais à ses besoins, c'est très bien aussi.

    Va-t-on vers la prochaine étape du sevrage, à savoir, la suppression de la possibilité de commenter et de contacter l'auteur ? Ou plutôt vers le retour du grand Stan ?

    Faites pour le mieux, Monsieur...

    RépondreSupprimer
  6. Ouf! Le blog est interrompu, mais le maître des lieux est bien là.
    Réjouissons-nous!

    RépondreSupprimer
  7. Inutile d'aller sur le lien de Kaelah, voici des nouvelles plus fiables ici:
    http://timthetum.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
  8. @ Manioc: Clairement, j'ai des priorités professionnelles qui doivent être honorées impérativement, question de survie. Mais j'aime beaucoup ce blog. Dilemme. Je travaille chez moi et tous les gens dans ce cas savent que ce n'est pas simple de se gendarmer... Les distractions du quotidien sont plus importantes que quand on se rend dans un bureau dédié...

    Il me faut donc me cadrer moi-même et m'imposer des règles strictes, pour ne pas me laisser déborder par le temps de rédaction, de recherche et ma curiosité récurrente, vous l'aurez compris.

    Pour les commentaires, je serai toujours là...

    Et je reviendrai probablement poster de façon "régulière" une fois les choses bien en place

    RépondreSupprimer
  9. Alors c'est très bien, le dialogue pourra se poursuivre. Bon courage, monsieur.

    RépondreSupprimer
  10. Divagation gourmande (en guise de récréation pour vieux travailleur appliqué au crépuscule de ses envies)30/8/12 23:47

    "Attaché au mât, ça fait un peu SM quand même, non?"

    Ils n'avaient pas pris de dessert et avaient laissé le serveur perplexe face à leur départ précipité. Il l'avait pourtant bien sélectionné, ce restaurant, comme chaque fois d'ailleurs. Mais il lui avait dit ses gourmandises préférées. Et elle voulait lui faire goûter les siennes. Comme des gosses, ils se sont amusés à parcourir les stands du Printemps et des Gal Laf. Pas envie de choisir. Ils ont tout pris. Puis ils sont partis, riant de leur audace, chercher un coin tranquille (enfin, autant que faire se peut) au jardin des Tuileries.
    Euhhh...si elle lui noue un bandeau sur les yeux pour le faire déguster, ne va-t-il pas trouver que ça fait un peu SM ?...

    RépondreSupprimer
  11. Pas grand chose à rajouter à tout ce qui a été dit. Mais c'est sûr que, à coup de (quelques fois) 2 ou 3 articles par jour, il faut tenir le rythme et çà doit-être bougrement chronophage(et il faut arriver à trouver les sujets !)... Peut-être qu'entre tout et rien, il y a un milieu... Pour ce qui est du fait de travailler chez soi, c'est sûr... on a vite fait de diverger...
    A bientôt j'espère...

    RépondreSupprimer
  12. J'avais voulu laisser un commentaire mais je ne voyais pas le lien..

    Tout a été dit.
    Dans la vie, il y a des priorités dans la vie et il est nécessaire de les classifier car certaines ont une importance véritable.

    Je comprends.

    Moi qui suis nouvelle de part mes interventions récentes, je peux dire sans conteste que j'apprécie ce blog. Je vais même faire une confidence mon cœur penche vers lui car il est riche et ouvert. Ce qui est une chose rare.

    Merci pour cela.

    RépondreSupprimer
  13. J'en perds mes mots !!! Désolée pour la répétition...je suis perturbée...

    RépondreSupprimer
  14. Inge, Ludic, Elle, merci de vos encouragements. C'est vrai que ce blog chronophage (que personne ne me force à faire, évidemment) est avant tout une passion, quelque chose que je fais de façon quasi pro, sans que ça ne me rapporte autre chose (déjà essentielle) que du plaisir de le rédiger et la joie de lire les commentaires des lecteurs.

    Fatal qu'après des mois de "disette" professionnelle, quand s'annoncent des travaux conséquents qui ne permettent pas l'à peu près, je me reconcentre.

    Pour autant, c'est à moi de trouver le rythme. Coup d'arrêt momentané, appelant peut-être cessation totale, je ne sais pas. Je ne crois pas. J'ai déjà quelques trucs à partager repérés dans mes balades sur le net, dont j'aurais en d'autres temps fait des posts conséquents, pour avoir vos réactions ou juste par plaisir personnel...

    Mais plusieurs semaines de calme, c'est probable. Ensuite l'envie sera-t-elle toujours tenace ?

    RépondreSupprimer
  15. Divagation récréative1/9/12 13:22

    Combien de kilomètres à parcourir sur son vélo et de longueurs de piscine pour brûler toutes ces calories?...Tssss, à cause d'elle encore une fois! Il est songeur... Allongée sur le ventre sur la pelouse, ses fesses le narguent sous le tissu léger de sa robe d'été. L'endroit est trop fréquenté pour leur faire payer le prix fort...
    Elle devine ses pensées et se marre...de ses propres paradoxes...de ses contradictions à lui aussi (ses éternels régimes, sa façon compartimentée d'aimer, son travail auquel il a tant de mal à se mettre...) qui le rendent si amusant, agaçant, attendrissant, exaspérant, attachant... Tout à la fois.
    Mais c'est pas l'tout, vafalloirsemettrOtravail ! Et le fou rire la gagne...

    RépondreSupprimer
  16. Va falloir que j'achète un vélo, surtout... Le truc d'appartement que j'ai pourrait faire l’affaire, remarquez. Y'a même un indicateur de brûlage de calories, c'est dire.

    Tentation , péché et rédemption obligatoire, du coup, et dans une seule boîte de chocolat. Alors Sept...

    RépondreSupprimer
  17. J'avais l'impression d'une petite communauté d'amis, intéressés par le sujet, mais voilà que désormais c'est très calme...

    RépondreSupprimer
  18. J'ai éclairci l'énigme. On ne parlait pas de la même chose. Mais combien ? Euh... Pour les éléphants, roses ou d'une autre teinte, il me faudrait boire, or dans les chocolats, il n'y en avait pas d'alcoolisés.

    Bref. Je ne crois pas qu'il y aura de posts en septembre. Le sevrage...

    Même si j'ai déjà dans le dossier "blog" quelques éléments d'images et de textes intéressants... pour le jour où ça reprendra.

    Si ça reprend.

    RépondreSupprimer
  19. Hein, quoi ?! 6x7=42 
    42 chocolats ?! Non mais vous vous rendez compte de l'énormité que vous essayez de nous faire gober ?! Après ça, allez nous faire croire que vous n'êtes pas en plein délire! Eclat de rire!
    Enfin, au moins peut-on imaginer que celle qui vous a mis le bandeau sur les yeux en a mangé la moitié. Et même peut-être en avez vous offert aux enfants autour de vous, y'a plein d'enfants au jardin des Tuileries...
    Avec de tels excès, va falloir l'utiliser, votre "truc d'appartement" si vous ne'voulez pas encrasser vos vaisseaux et vous r'trouver à l'hosto.
    Prenez soin de vous...

    RépondreSupprimer
  20. Le mot sevrage est employé...
    Il s'agit donc d'une addiction ? C'est la raison cachée ?

    Partir pour revenir induit de nouveau l'addiction, non ?
    J'avoue ne plus rien capter..

    Travail et sevrage se complètent. Là c'est ce qu'il ressort.

    Je comprends néanmoins le fond des choses, enfin je crois.

    Je regrette d'être venue trop tard...
    Je vais redevenir muette alors...
    Merci en tout cas...

    RépondreSupprimer
  21. Elle, rien de dramatique, juste redonner une bonne proportion aux choses, c'est pas la mer à boire. Et j'espère bien que vous allez continuer à commenter ici, évidemment, il y a à dire, je vous rappelle qu'il ya sur le blog plus de 6 ans et demi de "travail" sur le sujet...

    RépondreSupprimer
  22. Divagation sportive5/9/12 13:57

    "Alors comme ça, tu t'imaginais que ne jamais prétendre être au régime allait te dispenser de brûler les calories de nos excès de l'autre jour, hein ?!", lui a-t-il lancé l'air narquois.
    La voilà maintenant sur le vélo d'appartement, le postérieur déjà rougi par la première fessée magistrale qu'il vient de lui administrer en lui disant ses exigences.
    Ses espiègleries qu'elle pousse jusqu'à l'extrême, ses quatre vérités qu'elle lui balance régulièrement...ne font qu'exacerber son envie de lui claquer le cul.
    Aujourd'hui, c'est elle qui va déguster, et pas des plaisirs de bouche! Il va s'y prendre à sa façon à LUI ! Il l'a laissée faire sa petite plaisanterie des Tuileries. Mais c'est fini, il reprend les rênes. C'est d'ailleurs comme ça qu'elle est dingue de lui, quand il décide, qu'il tranche, qu'il dirige, quand elle n'a plus qu'à se laisser guider, qu'à se soumettre parce qu'il lui inspire respect et confiance, quand elle se sent minuscule et fragile à côté de cet homme qui lui paraît alors si fort, indestructible. Envie d'affronter la tempête pour pouvoir ensuite se blottir tout contre lui.
    Ils en sont là justement, l'orage gronde. Elle doit pédaler encore et encore, maintenir le rythme, ne pas ralentir sous peine de le payer encore plus cher/chair... "Debout, en danseuse comme disent les cyclistes!", ou encore "Penchée dos à plat, les avant-bras sur le guidon, la croupe bien en arrière de la selle!", ordonne-t-il par moments. Il se régale du spectacle.
    Elle transpire. Il aime voir sa peau luisante de sueur. Il reconnait le parfum qu'ils se sont amusés à choisir ensemble, les essayant tous dans la boutique en rigolant comme des enfants, cap ou pas cap?!... Finalement, pour elle, il avait choisi Cartier. Il a le goût du luxe, donc ça lui plaisait bien. BAISER VOLÉ, pour l'odeur, mais aussi pour le nom qui convient parfaitement à leurs rendez-vous, moments volés à leur quotidien. Pour lui, elle avait pris L'HOMME LIBRE d'Yves St Laurent, ça le définit tellement bien...
    N'empêche que parfois, tout libre qu'il est, faut quand même qu'il travaille, non mais !
    Tsss, décidément, elle est incorrigible!!!

    RépondreSupprimer
  23. Divagation aquatique6/9/12 22:08

    -"Je voulais te dire...demain, j'ai piscine."
    -"Ah bon, alors on n'va pas s'voir finalement?" lui répond-elle d'un ton désappointé.
    -"Je me suis mal fait comprendre. Il ne s'agit pas d'une activité diplomatique. TOI AUSSI, tu as piscine. Prends ton maillot!"
    -"Wahouu, t'as réservé dans un hotel avec piscine?! Great!"
    Restaus, hotels, films, expos, il prépare toujours leurs rendez-vous avec le plus grand soin. Du moins le point de départ, le reste s'enchaîne naturellement au gré de leurs envies du moment... A travers ses choix, elle découvre chaque fois un peu plus l'homme de goût raffiné qu'il est. Sauf une fois...où il n'avait rien préparé...par délicatesse, afin de lui épargner une éventuelle traversée de Paris, ne sachant pas d'où elle démarrerait ce midi là, avait-il prétexté. Taratata! Elle, elle avait pris cette "non-préparation" pour un signe de désintérêt et avait voulu tout annuler. Il avait rattrapé ça in extremis. Mais pour sa petite revanche, il avait pris un malin plaisir à lui faire monter le rouge aux joues, à table, en caricaturant sa réaction impulsive.
    -"Ne te réjouis pas trop vite, va falloir t'activer !"
    Ah, Madame est hyperactive et passe son temps à l'asticoter sitôt qu'elle l'aperçoit allongé à ne rien faire, juste rêvasser! Eh bien, il va l'occuper!!

    II est confortablement installé sur un transat au bord du bassin. Il la regarde enchaîner les longueurs. Aller crawl, retour dos, aller crawl, retour dos...a-t-il exigé. Jusqu'à ce qu'il lui fasse signe qu'il est temps de sortir enfiler son peignoir et le rejoindre sans plus tarder dans la chambre. Il veut ôter lui-même ce maillot mouillé, claquer ses fesser encore humides...
    Pour l'instant, toute sa concentration à elle est focalisée sur le rosebud... Ne se remarque-t-il pas à travers le maillot ? Ne risque-t-il pas de s'échapper de son orifice? Mmfff... Lorsqu'elle l'avait découvert, à son grand étonnement d'ailleurs, en déballant le joli paquet cadeau qu'il lui avait offert tout à l'heure, elle avait senti son coeur s'emballer, excitation mêlée d'une certaine appréhension.
    Elle aime les contraintes un peu humiliantes qu'il instaure dans leurs jeux, histoire de bien lui faire sentir que c'est LUI qui dirige. Elle n'accepterait ça d'aucun autre.
    Elle n'en menait pas large avant de descendre, dans la position des plus indécentes qu'il lui avait fait adopter pour introduire le fameux "bijou" afin de mieux la préparer pour la suite des réjouissances. Et il le lui avait fait remarquer, le salaud! Il sait qu'aussi paradoxale que ça puisse sembler, elle aime détester ce qu'il lui fait subir. Et il en joue à merveille!

    Pendant qu'elle nage, son esprit à lui aussi vagabonde. Il a terriblement envie de...Ah mais non, c'est vrai qu'il est désormais au crépuscule de ses envies...
    Alors, au boulot, nanmèhooo!

    RépondreSupprimer
  24. Dernière divagation6/9/12 22:11

    Elle l'asticotte et elle rigole., sautillant d'un pied sur l'autre autour de lui tandis qu'il travaille comme un damné!

    "P'tain, mais tu vas la fermer ?! Tu vois bien que j'suis occupé! Alors, cesse tes conneries!"

    D'un foulard, il la bâillonne. D'un autre, il lui lie les poignets dans le dos.
    Puis il retourne à son Mac, la laissant seule face à ses paradoxes, réduite à l'immobilité et au silence...

    RépondreSupprimer
  25. Une réjouissante idée, la piscine... Jolie histoire qui pourrait sans doute être vécue pour de bon, sans paraitre le moins du monde inventée ou irréelle comme le sont souvent les fictions sur le sujet...

    Or, je l'ai déjà souligné ailleurs en d'autres temps, je n'aime les fictions que quand elles ont le parfum du réel potentiel...

    Où j'ai mis mon maillot, déjà...?

    RépondreSupprimer
  26. Bon, revenez, on s'ennuie sans notre dose de blog avec vous...

    RépondreSupprimer
  27. Lovellie7/9/12 09:53

    C'est la première fois que j'envoie un commentaire sur ce blog que je lis depuis trois ans et dont j'espère que vous restez en charge... Ma dose de fun quotidienne ? Vous m'avez permis de comprendre pas mal de choses sur mes fantasmes que j'avais du mal à accepter. Alors je n'ai toujours rien tenté coté fessée, mais si j'y viens, ce sera de votre faute.

    Je rigole, lol... Merci, mais revenez nous proposer la suite, hein ?

    RépondreSupprimer
  28. Une qui divague parfois...7/9/12 12:57

    Si cette fiction ne parait pas inventée ou irréelle, c'est peut-être parce qu'elle n'est que l'enchevêtrement d'un vécu avec l'un, d'éléments en évoquant un autre, avec un zeste d'imaginaire liant le tout... 
    Alors, oui, elle pourrait être vécue pour de bon, ou pas... C'est selon... Chaque lecteur le prend comme ça le chante, un peu, beaucoup, ou pas du tout. Légèreté des mots qui se libèrent de leur sens à peine écrits parfois...


    RépondreSupprimer
  29. Le Grand hotel de Cabourg? Ahmèçavapadutout, y'a pas d'piscine!! Et la mer là-bas, c'est glagla, rire!

    RépondreSupprimer
  30. Pas de piscine, oui, mais quelle importance ?... Ce n'est pas essentiel, les suites sont douillettes, la vue sur mer depuis le Balbec me suffiront...

    Le GHC, c'est MON endroit...

    Depuis des lustres.

    Et je sais qu'on y est bien par expérience. Prendre un thé et des scones sur les fauteuils en cuir du bar ou faire une sieste dans une des chambres avec vue sur mer...

    RépondreSupprimer
  31. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  32. Houla, j'savais pas qu'en évoquant la Normandie j'vous passais un rail de coke!
    C'est bon, z'êtes rev'nu ? Parce que sinon, y'a votre Amour avec son p'tit dragon sur l'épaule qui n'vont pas tarder à vous chanter Dis, quand reviendras-tu?, hein!
    Bon, ben j'vous laisse à vos amours...

    RépondreSupprimer
  33. Euhhh, So, mais vous aviez compris...

    RépondreSupprimer
  34. Allons, So, on ne confond pas tout. Je connais Cabourg depuis près de 30 ans, j'ai pratiqué et surtout je ne superpose JAMAIS les endroits évocateurs pour moi.

    De plus les dragons, ça me fait très peur (pas à vous ?) et je crois qu'ils n'acceptent pas les animaux dans cet établissement...

    Bon, sinon, "votre Amour", "vos amours", pour vous, ça se conjugue ? Un temps pour tout. Là, c'est "dessin". Pas "des seins"...

    De toute façon je préfère les fesses, mais ça en venant ici vous le saviez d'avance, hein...

    RépondreSupprimer
  35. Donc, "revenu", non. Mais je suis là. C'est moins compliqué de commenter de quelques mots que de passer la journée à monter des posts. Pourtant il y a matière, et j'ai pas mal de choses à poster, films, dessins etc... Tiens, un lien sur "little miss spankypants", trouvé hier et mis dans la colonne de gauche, par exemple... qui permettra aux gens de revoir l'essentiel de leur production...

    RépondreSupprimer
  36. "votre Amour, vos amours, pour vous, ça se conjugue ?"
    Pour ce qui est du verbe aimer, famille, amis..., la vie serait bien triste si on ne le conjuguait pas.
    Quant aux amours plurielles, vaste débat, hein... Sourire.

    RépondreSupprimer
  37. Vaste débat, j'en conviens parfaitement... Et complexe aussi, difficile d'appliquer un axiome de base sur tous ces cas particuliers... Mais bon, ça fait partie de la vie, je crois. Et une part de son intérêt pour moi réside AUSSI dans un jardin secret, ici partagé en partie sur le blog...

    RépondreSupprimer
  38. Un jardin secret, j'imagine qu'on en a tous un, plus ou moins vaste. Mais on n'y met pas tous la même chose. Tout le monde n'a pas d'amours plurielles dans son jardin secret, rire! 
    Jusqu'à il y a peu(certaines rencontres font voir parfois les choses sous un autre angle), je considérais un jardin secret comme un monde intérieur contenant souvenirs, les plus beaux comme les plus douloureux, pensées secrètes, fantasmes les plus fous, aspirations les plus hautes, désirs les plus inavouables, sentiments les plus profonds... Les "actions secrètes"(rendez-vous cachés...) en font-elles partie? C'est encore un autre débat, vaste et complexe lui aussi... 

    RépondreSupprimer
  39. Lovellie8/9/12 17:40

    C'est complexe, un jardin secret. chacun y met ce qu'il veut puisque c'est secret (lol) justement. Mais pour ma part je ne cherche pas à savoir Kibezki, et si je le sais, par accident ou parce qu'on m'en cause, je reste muette comme une tombe...

    RépondreSupprimer
  40. Lovellie8/9/12 17:41

    ... Tout ça pour dire, que vous ne risquez rien à tout me raconter... Lol.

    RépondreSupprimer
  41. "jusqu'à il y a peu..." dites-vous ? et donc comment considérez-vous désormais la chose, puisque "on" vous aurait fait changer votre vision ?

    Quand aux amours plurielles, c'est un terme qui est vôtre, vous en tirez des conclusions très personnelles à l'aune de votre morale, respectable sans doute. Un jugement de plus...

    RépondreSupprimer
  42. Botus et mouche cousue, Lovellie.

    RépondreSupprimer
  43. En quoi utiliser le terme amours plurielles revient-il à émettre un jugement, Stan ? Pour le coup, très honnêtement, vous me prêtez des intentions qui ne sont pas miennes.

    RépondreSupprimer
  44. Pourquoi répondre à une question par une autre ? Vous avez je crois très bien compris ce que je veux dire. Et ça n'a rien à voir avec le terme employé qui est très anecdotique.

    RépondreSupprimer
  45. Aj ben non, justement, je n'ai pas compris. Désolés, mais j'ai besoin d'un dessin, et sans mauvaise foi de ma part!

    Quant à ma vision actuelle des "choses"... Va falloir que j'aille chez l'ophtalmo pour changer de verres, parce que c'est très flou, hein!

    RépondreSupprimer
  46. Relisez... C'est très clair, je crois, avec ou sans visite médicale. Mais en même temps c'est je vous l'accorde très anecdotique et nous éloigne du blog, qui est quand même la raison d'être de ce post, et certes pas de "mes amours", qu'ils (elles) soient plurielles, singuliers, passés, actuels ou futur, convenez-en.

    RépondreSupprimer
  47. Bon, on s'en fout de vos histoires personnelles. On veut notre blog, avec des posts tous les jours qui donnent envie de donner ou de recevoir la fessée, nous. Et du coup on ne sait toujours pas quand vous revenez, si vous revenez...


    STAN... REVENEZ !

    RépondreSupprimer
  48. Ma morale, hein?! Tsss... Très sincèrement, je crois que vous avez sur certains sujets une susceptibilité à fleur de peau qui VOUS fait tirer des conclusions erronées...

    RépondreSupprimer
  49. Non, Je n'ai aucune susceptibilité sur le sujet. Vraiment pas. Si vous saviez...

    Un peu d'étonnement parfois de lire certains trucs qu'on m'écrit, qui me font lever un sourcil (que j'ai broussailleux) et sourire, ou grimacer...

    Mais à priori, si les commentaires sont ouverts c'est pour que chacun dise ici ce qu'il a envie de dire.

    Il y a cependant à mon avis dans ces blogs des sphères un peu plus "privées" qu'il serait judicieux de ne pas utiliser sous forme de private jokes quand on les connait, ou qu'on a des "liens" - moins virtuels, quels qu'ils soient - avec les gens qui écrivent parce que:

    1 - la plupart des lecteurs pour ne pas dire l'immense majorité) s'en fiche complètement.

    2 - C'est plutôt indélicat. ou maladroit. En tout cas inutile.

    RépondreSupprimer
  50. @ Inge: je reviens sans doute sitôt que je pourrai voir plus clair dans mon planning... Qui est encore assez nébuleux et avec des urgences qui ne sont pas réglées...

    RépondreSupprimer
  51. @ So: je vous suggère de répondre à mon interrogation de 17:44 si vous souhaitez faire avancer l'éventuel débat qui s'amorçait... C'est intéressant les changements d'opinions et ce qui peut les motiver. Je crois.

    RépondreSupprimer
  52. Bon, ces plugs... ? D'autres filles pourraient m'en causer ? Intérêt, usage, trouble, rejet (sic)... Tout m'intéresse.

    RépondreSupprimer
  53. Ma réponse, vous la connaissez en grande partie, hein ! Et après ce que vous venez d'écrire, et qui est três vrai d'ailleurs, pour l'exprimer ici, il me faudrait donner des éléments personnels. Donc, je vous propose de faire un peu de ménage concernant les commentaires de ce billet, pas par mesure de censure, mais pour un "confort de lecture" pour autres lecteurs. Et si la réponse à la question vous intéresse réellement afin de savoir comment les choses parviennent parfois à évoluer... guichet 2, vous connaissez, rire !

    RépondreSupprimer
  54. Non, So, je comprends, mais confort ou pas, je ne souhaite pas retirer des commentaires, je ne l'ai fait que pour des doublons et lors d'un moment un peu lourd d'insultes et de menaces d'un bonhomme qui ne se sentait plus et avait décidé de me les briser menu.

    Ce qui n'est pas arrivé, je rassure mes admiratrices s'il en reste une ou deux...

    Je reste intègre et intact. Pour le moment. La réponse m'intéresse évidemment, je n'aurais pas posé la question, sinon.

    RépondreSupprimer
  55. Françoise Simpère, voilà qui parlerait à Chut, qui la connait bien, je crois. Mais mademoiselle est encore plongée dans les eaux des Philippines, ne tient plus son blog et écrit un livre. Du coup, elle ne passe plus la tête par ici non plus... Dommage, elle pourrait sans doute nous raconter quelques trucs...

    RépondreSupprimer
  56. C'est un peu lourd là..
    je dis chacun sa vie, chacun ses secrets, chacun ses choix, chacun sa vie...
    Le mp serait presque de rigueur là..
    Pardonnez moi mais je dis ce que je pense..un petit défaut que j'ai.

    J'ai suivi le lien : "little miss spankypants".
    Je trouve les vidéos un peu redondantes mais belles fessées manuelles quand même, une touche d'humour. Mais pas vivantes à mon sens.

    Je suis contente que vous soyez au moins présent Stan..c'est déjà ça..Merci

    RépondreSupprimer
  57. Dire ce qu'on pense avec intelligence fait partie des plaisirs que j'ai à proposer des commentaires. parfois ça dérive certes un peu, mais c'est comme les conversations qui sautent de coq à l'âne. On ne maîtrise pas tout. Ce n'est pas bien grave.

    Et tout va bien...

    RépondreSupprimer
  58. Dire ce qu'on pense avec intelligence fait partie des plaisirs que j'ai à proposer des commentaires. parfois ça dérive certes un peu, mais c'est comme les conversations qui sautent de coq à l'âne. On ne maîtrise pas tout. Ce n'est pas bien grave.

    Et tout va bien...

    RépondreSupprimer
  59. Arrêtez de vous excuser, personne ne vous critique. Les remarques sont toutes acceptables. Et le mot "intelligence" n'était pas en rapport avec qui que ce soit, mais une généralité dans les commentaires, pas les vôtres...

    RépondreSupprimer
  60. Mouais...no comment.

    Je n'ai pas dit qu'on me critiquait.

    Merci

    RépondreSupprimer
  61. Question :

    Pourquoi "Back soon, je reviens bientôt" a t-il remplacer l'autre image ?

    Cela a t-il un sens particulier ?

    RépondreSupprimer
  62. Yes we are waiting...

    RépondreSupprimer
  63. @ SpankTb: be sure I'll come back one of those days. But during a few weeks, I need more time for my job, posting on the blog dailly is such an "eating time" ...

    RépondreSupprimer
  64. Ah, il y a une date de retour d'indiquée, on dirait... En attendant je relis certains posts, ça permet de mesurer le boulot fourni. Bravo.

    RépondreSupprimer
  65. sixofthebest15/9/12 15:20

    Stan E. Your blog was always a pleasure to visit. Thank you.

    RépondreSupprimer
  66. @6oTB: Thanks, but forget the "was", I'll be back in a few weeks...

    RépondreSupprimer
  67. malicieuse-cigogne16/9/12 03:34

    :( reviens-vite je me sens abandonnée sans ce blog..

    RépondreSupprimer
  68. C'est pas un peu excessif, "abandonnée" ? Je sais pas pourquoi mais le mot m'évoque les vacances et la pov'cigogne attachée à un arbre tandis que la voiture redémarre en trombe. Et puis je vais revenir, le temps de sevrage m'est profitable.

    RépondreSupprimer
  69. @ Lucie: une date oui, mais rien n'empêche de la changer et de repousser, si besoin est. Je crois.

    RépondreSupprimer
  70. malicieuse-cigogne16/9/12 15:00

    Chacun le vit différemment ehooo. moi c'est sur ce blog que j'ai pu mettre un nom quand j'étais en pleine crise d'ado sur mes fantasmes et que je me suis rendue compte qu'il y en avait d'autres, des "comme moi". Donc ouais, ça me soulerait que ce blog s'arrête. Mais bon s'il fait juste une pause alors ça me va. Regarde je me sentirais comme ça : http://aufonddubois.midiblogs.com/media/02/00/39660607.jpg (mdrr) xoxo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai de mauvais souvenirs (enfin racontés...) avec une cigogne, qui voulait je crois me pincer les mollets. J'avais un an et demi et cette sale bête avait décidé de m'attaquer. Apprivoisé, l'oiseau n'était pas en Alsace, mais... en Algérie et il y a prescription, car c'était il y a plus de 50 ans...

      Je comprends ce sentiment de se sentir moins seul en découvrant un beau jour, salutaire, que d'autres gens vivent les mêmes fantasmes. ça aide. Moi c'était avec Union, dans le courrier des lecteurs. Chacun son époque...

      Supprimer
  71. Finalement, moins tu postes, plus tu as de commentaires !...
    Je rigole.
    A bientôt, amigo.
    W.

    RépondreSupprimer
  72. Oui, on dirait que j'ai réinventé le forum, finalement.

    RépondreSupprimer
  73. Je crois que la peur de voir s'arrêter ce blog délie les langues...

    J'aime ce blog. Il me correspond et m'apaise. Cela peut paraitre stupide mais sa richesse m'a fait me retrouver un peu.
    Le point commun est la fessée mais chacune, chacun la vit différemment. Jusqu'à maintenant, je ne m'identifiais pas à grand chose et me croyais un "cas". Aujourd’hui je sais que non...
    Mon regard se rapproche de certains même si ce n'est pas tout à fait ça...

    Le 1er octobre....;)

    RépondreSupprimer
  74. un des "avantages" de ce blog et de tous les autres consacrés au sujet, c'est effectivement de permettre de comprendre à celui qui se croit seul "anormal" dans son coin et qui se croit atteint d'une déviance qu'il serait seul à vivre que la fessée adulte est en fait un fantasme partagé par des milliers de gens...

    J'ai découvert à 17 ans en lisant en douce chez mon libraire le magazine Union, que le courrier des lecteurs contenait pas mal de témoignages (vrais ou faux, mais qu'importe !) d'hommes et de femmes qui vivaient la fessée aux dans leur sexualité.

    Et ça, ça m'a permis de déculpabiliser et surtout de me sentir moins "isolé" (aucun de mes amis n'ayant ces envies-là) dans mes désirs. J'avais avant le sentiment d'être "bizarre". Ensuite, je pense que je l'étais toujours mais que j'avais admis de l'être...

    RépondreSupprimer
  75. Ah, c'est vraiment un coup fumant ce post ! On se croirait chez Agramant... pouf pouf pouf !

    Bonjour tout le monde, J'ai passé des vacances fabuleuses et une rentrée pleine de fessée ! :p

    Et que ce passe t'il au 100 ième commentaire ? ;)

    RépondreSupprimer
  76. Tu veux dire, celui-là ? Rien...

    RépondreSupprimer
  77. Pas de rapport avec Agramant ou autre. Ici les échanges sont riches.
    J'ai surfé sur pas mal de sites ou blogs.
    Ce blog est varié dans ses échanges, il ouvre sur bien des thèmes.

    Les billets se font dans le respect. Chacun a le droit d'expression sans jugement. Il y a échange réel.
    Cela est essentiel.

    Trouver un lieu où l'on se sente bien dans la passion qui est la notre et enfin pouvoir partager est chose très rare en France.

    Je ne suis pas adepte de sites et blogs. De temps à autre, je lis et j'observe. Ici j'ai eu envie de participer. C'est mon choix.
    Le blog de Rich m'avait attiré car il semblait promettre quelque chose de différent par rapport à ce qui existe mais il ne semble pas fonctionner finalement.

    Je ne passe pas mon temps à visiter les sites. Je ne veux pas vivre dans le virtuel.
    Il serait facile de tomber dedans, ce que je me refuse.
    Je préfère de loin ce que je vis dans ma vraie vie. Cela me va bien.

    Ici j'y gagne en échangeant avec des gens ouverts et j'apprends beaucoup en lisant car je n'ai pas la prétention de tout savoir sur le sujet fessée.

    La fessée a un tas de variantes.Il est intéressant de voir comment tous nous la vivons, nous l'abordons.
    Je suis de nature curieuse et j'aime simplement ce blog.

    RépondreSupprimer
  78. Quand j'ai découvert tardivement (il y a une douzaine d'années) le net, j'ai aussi évidemment cherché comme nous tous ce qui se rapportait à la fessée. J'ai fait le tour de tout ce qui existait et bien évidemment d'Agramant. Et de quelques autres qui ont disparu. Il faut avouer que sur la durée, tenir un site ou un blog est une gageure.

    Voilà bientôt sept ans que je m'en rends compte.

    Peut-être que l'ami Rich s'en aperçoit lui aussi, mais je regrette qu'il soit si rare après un début prometteur en fanfare.

    Le virtuel... Ma foi, je n'en suis pas obsédé. le réel me va et demeure essentiel à mon équilibre. Mais j'ai commencé par ça bien avant de raconter les choses, elles se sont "passées", évidemment... Du coup, le blog me sert à relater comme dans un journal ce qui s'est passé "en vrai" depuis des années, en remontant à mon enfance, pour entretenir la mémoire, probablement...

    En opposition, celles et ceux qui "débutent" et découvrent veulent aller plus loin et font le chemin inverse... Passant du virtuel au réel avec impatience et envie d'avancer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis un peu absentée alors je suis un peu boulimique et je parle beaucoup. ;)

      J'ai découvert les sites de fessée assez tardivement moi aussi (pourtant j'avais internet depuis longtemps). J'ai lancé au hasard le mot fessée et j'ai découvert ce monde virtuel où tout semblait permis puisque l'on se cachait derrière un écran.
      Je lisais le fesseur français parfois, il y a eu débordement et j'ai abandonné avant qu'il ne ferme.
      Fesses rouges était le "même".
      DD était riche en données en explications mais il a sombré pour des raisons...encore une fois dejà connues.
      Oserais je n'a pas tenu. Agramant vivote mais manque de richesse, c'est superficiel et fermé.
      PPM se maintient encore, c'est un site similaire centraliste aussi.
      Les internautes font les sites et tout est là....Le webmaster doit rester sans cesse vigilant.

      Beaucoup de ces sites ne m'ont pas donné envie de passer de l'autre côté.

      Je n'y ai jamais trouvé de richesse réelle ...
      Je pensais plus sites de rencontres essentiellement en les lisant...mais cela n'est que mon avis du fait que j'ai un regard sur la fessée qui m'est propre. Je ne m'identifiais pas à ce que je lisais ou très rarement sur certains points. Ici ce n'est pas le cas, je me retrouve davantage.
      Je ne critique en rien les autres sites ou blogs. Chacun va là où cela lui convient simplement.

      Je regrette l'aspect prometteur du blog de Rich...Je ne comprends pas pourquoi ce lancement si c'est pour abandonner..dommage. Mais là encore, je ne juge pas. Il a ses raisons.

      Donc, oui, j'ai suivi certains des sites.
      Au début mes lectures avaient pour but de me faire comprendre des choses et de m'aider à savoir si je devais faire le saut. Certains m'avaient effrayée, vous l'avez compris.

      Aujourd'hui mon ami est un fesseur qui m'avait abordé il y a pas mal de temps mais qui m'avait fait me questionner sur ce côté qui m'attirait. Je l'avais rejeté.
      Le hasard d'un mp a fait que nos chemins se sont de nouveau croisés et que nous avons échangé.
      Je ne regrette rien au contraire.

      Le virtuel ne m’obsède pas non plus. Il sonne souvent faux.

      En remontant le temps du blog, j'en constate l'évolution. Il en ressort du vécu, du vrai même si les textes sont peut être remaniés pour pouvoir être publiés.
      Ce côté m'attire car concret.

      J'insiste, n'interprétez pas mes propos comme critiques des autres. Je ne fais qu'exprimer mon ressenti ainsi que mon vécu à mes débuts et aujourd'hui.
      Cela ne concerne que moi.
      Je respecte la vision de tous.

      Supprimer
  79. Je partage peu ou prou la même analyse des sites, très peu trouvent grâce à mes yeux, mais tous les goûts sont dans la nature et chacun voit midi à sa porte. J'ai fait en sorte que ce blog soit riche et complet, détaillant des choses que parfois je trouvais trop succinctes chez les autres. mais à la base, ce que font les autres dans ce domaine ne me touche pas tellement. Bien avant d'imaginer qu'internet puisse même exister, je vivais déjà le jeu, grâce en partie à la littérature inspirante sur le sujet.

    DD est un site qui fut riche avant d'être tué par les egos des unes et des autres, mais qui a quand même été passionnant durant plusieurs années pour la richesse des intervenants. Outre le fait de pouvoir susciter des vocations. Et des rencontres... Qui sait si Fraise qui a les clés n'aura pas un jour envie de refondre le truc, avec des règles précises bien établies ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait sympa que DD renaisse de ses cendres ! je l'avais lu et l'avais trouvé très intéressant et différent.

      Je suis d'accord !!!
      Je viens de dire (mal exprimée ?) que les autres sites ne trouvaient pas grâce à mes yeux et je dis aussi que chacun sa vision.
      L'égo des uns et des autres est quelque chose que je n'osais pas relever mais que j'ai constaté hélas.

      Je n'aime pas le superficiel et comportement de certains qui contribuent à tuer les sites et qui recommencent partout où ils passent.

      Ici, je peux vous certifier avec mon regard neuf, que le blog est riche, bien alimenté. Il explique bien les choses et ouvre sur débats !
      Je viens ici avec grand plaisir.

      Supprimer
  80. Je ne suis pas le dernier, côté ego. Je me mets dans le même panier que les autres excités. Un peu trop réactif, sans doute et sur des choses qui au fond, une fois le laptop refermé sont aussi vite oubliées pour moi alors que d'autres qui se font chier dans leur vie en font une affaire d'état sans relativiser les choses.

    Bref. Discussions sans fin autour de la quadrature du cercle. Mais les fesses, c'est rond...

    Ceci dit, je n'oublie pas ce que le forum m'a apporté. à commencer par l'envie de créer le blog après m'être alpagué une journée durant par mail avec "Mr No" qui se sentait plus pisser dans son autorité de webmaster...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai fait un tour sur ces fameux sites connus et appréciés par certains. Ce n'est pas une critique.

      Je n'y ai pas participé tellement c'est plein de futilités et de parler pour ne rien dire..Les échanges sont fades et sans intérêt. Tout n'est que dérision. Mais encore une fois, cela plait à certains et tant mieux. Moi, ce n'est pas mon truc.

      Je constate une chose en surfant : Les gens qui critiquent ces sites sont les premiers à y participer...Par exemple, j'en connais un qui prétend cela et chose curieuse il est actif sur ces sites. Ce que je veux dire c'est que le virtuel n'est que le virtuel où chacun joue un rôle, celui qui le fait paraitre.
      L'ego démesuré de certains fait peine à voir.
      ne pas admettre les propos de l'autre, être persuadé qu'on est parfait..je trouve cela nul.
      Il faut que certains arrêtent de se regarder le nombril.

      C'est ce que je retire de mes lectures passées sur ces sites qui se prétendent consacrés à la fessée mais qui en fait dérivent totalement.

      Bien sûr, je respecte les gens qui se trouvent bien ainsi. Comme on dit chacun voit midi à sa porte. Je dis juste ce que je relève.
      Les sites meurent à cause de cela..de certains...

      Supprimer
  81. J'espère que vous revenez, il me semble que même si la conversation se poursuit dans les commentaires, il n'y a que deux ou trois personnes qui sont assidues..;

    RépondreSupprimer
  82. Non, je ne crois pas que seules deux ou trois personnes soient assidues depuis le "retrait" de Stan.
    Je pense que les gens passent, jettent un œil et repartent car aucunes nouveautés.
    Je pense que c'est facilement mesurable.

    @Stan :
    Il est vrai que parler pour ne rien dire est facile. Il est vrai aussi que se regarder le nombril sans entendre l'autre l'est aussi.
    La communication et l'écoute de chacun est une denrée rare de nos jours...
    Ah le tout puissant pouvoir.....

    Bah laissons les tourneurs en rond chercher les angles du cercle...

    RépondreSupprimer
  83. It's good to have you back, Stan/E.! :-)

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts à tous mais je vous demande de bien répondre en utilisant le pseudo de votre choix et de ne pas poster en anonyme.

Il suffit de mettre le nom ou le pseudo que vous voudrez, en cochant nom/URL


TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ

US and British friends, would you please use any nickname of your choice to post on my blog.

I'LL DELETE ANONYMOUS COMMENTS